Il reste des postes à pourvoir alors que l'inquiétude grandit
Publié le vendredi 10 juin 2022 à 06:00

Petit à petit, les équipes officialisent leur recrutement durant cette intersaison. A Brive, cette officialisation traine en longueur tandis que les dernières rumeurs concernent plus les départs que les arrivées. L'inquiétude et l'impatience commencent à monter chez les supporters. Anne ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie.

A l'heure actuelle, l'effectif connait 13 départs officialisés lors du match contre Toulouse alors que seulement 4 recrues ont été officialisées à Noël. Clermont, le Stade Français et Pau notamment ont officialisé leur recrutement. Bayonne se renforce sérieusement. Il est temps pour Brive de se renforcer et de rassurer les supporters.

*En gras : officialisé

 En italique : non officialisé

 

Première ligne

Arrivées : Malino Vanaï (Agen), Yann Lagane (Bordeaux), Lucas Da Silva (Stade Français)

Départs : Simon-Pierre Chauvac (Montpellier), Thomas Acquier (Bayonne), Peniami Narisia (Racing 92), Soso Bekoshvili (Carcassonne), Cody Thomas (Rouen)

C'est la ligne qui va subir le plus de changements avec 5 départs et 3 arrivées (2 officielles et 1 actée). A gauche, Simon-Pierre Chauvac est remplacé numériquement par Malino Vanaï. Yann Lagane revient au club et peut évoluer des deux côtés. Au talonnage, Thomas Acquier et Peniami Narisia quittent le club. Florian Dufour a vu son année en option activer et Motu Matu'u doit rester. Lucas Da Silva va rejoindre le CAB. A droite, Soso Bekoshvili et Cody Thomas ne seront plus là. Le chantier est là (même si d'après La Montagne, un renfort à gauche est pisté), surtout avec le départ en sélections de Luka Japaridze et Pietro Ceccarelli. Deux options : deux renforts ou un renfort solide + la promotion Espoirs (Lagane, Coria Marchetti). Un renfort à droite pourrait venir du championnat anglais.

 

Deuxième ligne

Arrivées :

Départs : Victor Lebas (Oyonnax), Steevy Cerqueira

Victor Lebas démarre une nouvelle expérience et Steevy Cerqueira espère trouver du temps de jeu ailleurs. Compte tenu du temps de jeu de Cerqueira, cela peut être comblé par un Espoir (Van Eerten, Bruges). Entre les sélections simultannées de Lucas Paulos et Tevita Ratuva, il serait intéressant de recruter quelqu'un pour renforcer la ligne, tout en commençant à préparer l'après Mitch Lees (34 ans en octobre et en fin de contrat en 2023). Peut être un profil plus sauteur que pousseur.

 

Troisième ligne

Arrivées : Rodrigo Bruni (Vannes), Abraham Papali'i (Connacht)

Départs : Kitione Kamikamica (Racing 92), So'otala Fa'aso'o (London Irish), Otar Giorgadze

La puissance va évoluer en 3e ligne. Exit Kitione Kamikamica, So'otala Fa'aso'o et Otar Giorgadze. Brive a recruté Rodrigo Bruni et Abraham Papali'i. Il reste un spot à prendre. Comme au poste de pilier droit, les mêmes options se présentent : soit une recrue soit un Espoir. Parmi les Espoirs, on peut citer Noé Bedou, Arthur Bruges (3e ligne en venant du Racing 92 mais globalement utilisé en 2e ligne avec les Espoirs) ou bien Sasha Gué. Pas dans le style puissant. Des rumeurs évoquent le nom de Pio Muarua, n°8 de Grenoble.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Sammy Arnold (@sammyarnold9)

 

Charnière

Arrivées :

Départs : Tedo Abzhandadze (Montauban)

On va vite passer le poste de demi de mêlée, le trio étant sous contrat. A l'ouverture, Tedo Abzhandadze va sûrement se relancer en Pro D2 et reste alors le débat habituel : doit-on recruter un 10 ? Aujourd'hui, la question est : à quel poste joue Stuart Olding ? La réponse fera évoluer le recrutement (si recrutement il y a). Si Olding est maintenu au poste de 10 (comme en fin de saison et avec succès), il sera en concurrence avec Enzo Hervé. Olding peut être maintenu dans un rôle hybride 10/12. Si Olding est, par contre, aligné en centre, un renfort est souhaité entre Enzo Hervé et Tanguy Lacoste. D'un pour amener de la concurrence et de deux pour offrir une solution de repli en cas de défaillance d'Hervé.

 

Centres

Arrivées : Sammy Arnold (Connacht)

Départs : Sevanaïa Galala (Montauban)

Cette intersaison verra le départ de Sevanaïa Galala. Un poste ouvert et comblé par l'arrivée de Sammy Arnold. Mais revenons un an en arrière : Eneriko Buliruarua, auteur d'une grosse saison, part à La Rochelle et n'est pas remplacé. Il a fallu parfois trouver une solution de repli avec Setariki Tuicuvu qui s'est découvert un nouveau poste. Est ce qu'il faut un renfort supplémentaire, surtout si Olding est décalé à l'ouverture ? Wesley Douglas n'a pas été annoncé parmi les partants donc logiquement va prolonger. Tom Danovaro et Maxence Darthou sont là en Espoirs.

 

Trident arrière

Arrivées :

Départs : Pierre Tournebize

En manque de temps de jeu, Pierre Tournebize n'aura pas réussi à s'imposer. Il y a beaucoup de polyvalence avec des joueurs comme Joris Jurand et Tuicuvu qui peuvent jouer à l'aile et à l'arrière. Avec l'année "sans" d'Axel Muller, Brive espère déjà la renaissance de ce joueur (comme d'autres) mais ne devrait pas considérer ce poste comme "prioritaire" et compter sur la polyvalence de Jurand et Tuicuvu, la présence de Valentin Tirefort sans oublier Aaron Grandidier-Nkanang (quand il ne sera pas avec le VII). A voir si Jeremy Trevithick peut faire le voyage depuis les Espoirs.

 

En conclusion

Il est vrai qu'en voyant les annonces officielles ou les recrutements actés des autres clubs (et notamment Bayonne), on peut s'inquiéter pour Brive, surtout avec la saison qui s'est achevée dimanche. Beaucoup de rumeurs circulent et varient d'un jour à l'autre. Brive ne peut se contenter des 4 recrues initiales. Dans l'idéal, 5 ou 6, cela commencerait à être intéressant, surtout si les joueurs permettent de monter le niveau et combler les lacunes brivistes. Comme l'a signalé Kyle Sinckler, beaucoup de joueurs du championnat anglais sont sur le carreau (en raison du salary cap). Des opportunités existent mais Brive n'a pas vraiment de marge de manoeuvre en terme de quota JIFF. Et quand on parle de recrutement, on parle argent et les investisseurs sont toujours attendus et pourraient aider grandement le club à finaliser un recrutement de qualité.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Castres 76
2 Montpellier 74
 
11 Stade Français Paris 50
12 Brive 46
13 Perpignan 43
14 Biarritz 24
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Castres 10 29 Montpellier
Résultats Top 14