Brive retrouve la recette à l'extérieur au meilleur des moments, l'analyse du match
Publié le mardi 7 juin 2022 à 16:00

Le scénario était loin d'être idéal pour Brive en montant à la capitale. Le CAB allait-il réaliser enfin un bon match à l'extérieur pour aller chercher son maintien ? La réponse est clairement oui ! Les brivistes l'emportent au Stade Français et valident le maintien en Top 14. L'attente fût longue mais le dénouement est heureux.

 

Le maintien par soi-même. Pour le maintien, deux possibilités : soit Brive obtient à minima 2 points lors de son match au Stade Français et se maintient par ses propres moyens soit Bordeaux l'emporte à Perpignan et donne un coup de pouce à Brive. Finalement, la première solution sera la bonne. Et il fallait mieux car Perpignan avait fait sa part du travail en l'emportant face à l'UBB. A ce moment là, une défaite briviste sans le moindre point de bonus envoyait le CAB en barrage du côté de Mont de Marsan. Mis à part 20 minutes, les brivistes auront fait la course en tête avec le maintien en poche. Brive possède 10 points d'avance à la pause puis 23 points à l'heure de jeu. A moins d'un cataclysme, le maintien était joué et les supporters brivistes pouvaient se faire entendre jusqu'au coup de sifflet final. Après avoir laissé échapper 3 balles de maintien, la 4e sera finalement la bonne. Brive avait les cartes en main pour valider son maintien et a tenu le choc jusqu'au bout, sans craquer et en allant chercher le maintien par ses propres moyens.

La victoire à l'extérieur. Le parcours à l'extérieur du CAB a été pas loin du niveau médiocre avec seulement 2 points obtenus en 12 matchs. Le fait de voir Brive aller chercher son maintien du côté de Paris tandis que Perpignan recevait Bordeaux ne rassurait pas grand monde. Alors que le dernier succès à l'extérieur remontait à janvier 2021 et le déplacement à Pau, les brivistes ont renversé les statistiques et l'histoire. Brive a réalisé un match parfait d'une équipe à l'extérieur : discipline, réalisme, conquête, jeu au pied ... Le CAB a su exploiter les erreurs parisiennes et a su convertir la plupart de ses occassions et ses venues dans le camp adverse. Brive a eu la possession mais dans son camp donc il fallait rentabiliser les présences dans le camp adverse. Brive n'a pas perdu ses moyens à la suite de l'essai parisien. Après la pause, c'est Brive qui a marqué en premier pour agrandir l'écart au score. L'essai de Vasil Lobzhanidze a libéré toute une équipe qui est restée concentrée et appliquée jusqu'au bout. Elle s'est fait attendre mais cette victoire à l'extérieur ne pouvait arriver à un meilleur moment.

La conquête. Un peu à l'image de l'équipe, la conquête et notamment la mêlée a relevé la tête ce dimanche. Le pack briviste a mis au supplice son homologue parisien. Face à Luka Japaridze, Clément Castets a vécu un enfer pendant tout le match, se retrouvant pénalisé quasiment à chaque fois. Grâce à ces pénalités, Brive a su revenir constamment dans le camp parisien ou concrétiser ces pénalités grâce au pied de Thomas Laranjeira. Après avoir été averti verbalement, Castets écopera d'un carton jaune et c'est durant cette supériorité numérique que le CAB fera également le break. Brive a dominé dans le secteur de la mêlée mais aussi de la touche avec plusieurs ballons perdus par l'alignement parisien. Les mauls ont bien fonctionné à Brive tant en attaque qu'en défense. Globalement, Brive a maitrisé la conquête et généralement, dans ce cas là, l'issue d'un match est favorable.

Thomas Laranjeira. Il ne pouvait rêver meilleur retour. Depuis presque deux saisons, c'est un peu compliqué pour Thomas Laranjeira avec une succession de blessures et petit à petit une concurrence plus forte au poste d'arrière. Pour le match décisif à Paris, il a retrouvé son poste d'arrière et en même temps le brassard de capitaine. Titulaire, capitaine, buteur : même avec son expérience, ça peut faire beaucoup à assumer surtout avec le contexte. Mais Laranjeira a ce club dans le sang et il a répondu plus que présent. Si en attaque et en défense, il n'a pas été le joueur le plus décisif, il n'a pas tremblé face aux perches, qu'importe la distance et la localisation. Thomas Laranjeira réalise un parfait 7/7 avec 18 points, 3 transformations et 4 pénalités. Difficile de demander plus à son buteur. Dans le contexte de la dernière journée, on ne pouvait rêver meilleure feuille de stats : tu viens dans le camp adverse et tu concrétises ça au pied. Parfait. Une performance idéale pour le relancer et regonfler son moral.

En conclusion

Face au Stade Français, il y a souvent une histoire de maintien ! En 2015, Brive l'emporte à domicile avec le bonus et se maintient. En 2018, Brive s'incline à Paris lors de l'avant dernier et descend en Pro D2. En 2022, Brive gagne à Jean Bouin et se maintient. Il est vrai que le Stade Français était loin d'être au top, avec des airs de vacances mais le CAB devait malgré tout saisir l'occasion (ce qu'il fait rarement à l'extérieur quand l'occasion se présente). Enfin, Brive a assemblé tout ce qu'il faut pour remporter un match à l'extérieur : réalisme, discipline, conquête. Brive ne s'est pas écroulé à la suite de l'essai parisien et n'a pas manqué son entame de deuxième période. Les supporters brivistes avaient bien fait de garnir Jean Bouin et de se faire entendre tout au long du match. Brive obtient son maintien lors de l'ultime journée. Une bonne chose de faite mais il va falloir rapidement basculer sur la saison prochaine et ne pas oublier que ce maintien a été très tardif, contrairement aux objectifs initiaux d'avant saison.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Castres 76
2 Montpellier 74
 
11 Stade Français Paris 50
12 Brive 46
13 Perpignan 43
14 Biarritz 24
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Castres 10 29 Montpellier
Résultats Top 14