Vu en Tribunes : Les cris et applaudissements des supporters en bouquet final
Publié le dimanche 24 février 2019 à 12:00

Un Feu d’Artifice d’essais et les cris et applaudissements des supporters en bouquet final !

1h30 avant le début du match, beaucoup de supporters sont déjà là. On se retrouve au Café des Monédières pour la traditionnelle bière d’avant le match. L’ambiance est sereine et même confiante. On aurait pu croire qu’après Montauban, il y aurait des doutes, de l’amertume…mais non. On y croit tous, les discours sont unanimes, ce soir c’est notre soir !

20h15, on est dans les tribunes, prêts, dans l’attente de ce match si important, Vannes est aux portes du Top 6.

20h30, la musique officielle résonne dans le Stadium, les joueurs font leur entrée sur la pelouse Amédée Domenech, ce soir le Duc, tu dois être avec nous. Cette musique, c’est le premier frisson de la soirée, une habitude, on l’entend à chaque début de match mais à chaque fois c’est la même émotion.

Allez c’est parti pour 40 minutes de jeu ! D’entrée, on voit bien que les bretons de Vannes sont venus avec des ambitions. Forts de leur victoire contre Oyonnax, ils mettent tout de suite la pression. Le match risque d’être chaud ! A peine 2 minutes de jeu, qu’on est déjà sur une mêlée pour Brive. On est confiant, si il y a bien un secteur où on est reconnu, c’est bien la mêlée ! Pourtant, c’est un brouillon de mêlée que nous livre nos joueurs. Si déjà notre point fort est en difficulté, ça va être dur…on s’inquiète. Pas longtemps. Nos joueurs contre attaquent. Ils remontent tout le terrain, on court avec eux. Vannes semble surpris et se met à la faute. Pénalité pour Brive devant les poteaux. Y’a pas à discuter. Thomas Laranjeira transforme, 3-0 (6'), on respire. Mine de rien ça rassure.

Mais les bretons contre-attaquent. C’est un gros duel que se livrent les deux équipes mais Vannes est indisciplinée. Nouvelle mêlée briviste, et là nouvelle déception ! On est pour la 2ème fois sanctionné en mêlée, c’est incompréhensible ! On se pose des questions. Pourquoi cette mêlée réputée comme la plus dévastatrice de la ProD2 est si faible ce soir ?

15ème minute, nouvelle mêlée mais cette fois-ci c’est Vannes qui est sanctionnée, le sourire revient. Pénalité, les points évidemment, on est unanime. 40 mètres OK, mais c’est Thomas. Effectivement, c’est une formalité pour Thomas Laranjeira et 6-0.  On est rassuré par ce score et la discipline des joueurs. Brive part à la conquête et impose un gros rythme à Vannes. Mais cette défense ne plie pas. De nos sièges, on pousse avec eux, on veut la casser cette ligne bretonne ! Pourtant ça passe pas… nouvelle mêlée et nouvel échec briviste !!! « Mais c’est quoi cette mêlée ! », crie-t-on des tribunes.  Et à la 22ème, celui à qui on doit nos 6 points, perce la ligne bretonne, court, court. On court avec lui, on se lève. Droit entre les perches, Thomas laranjeira aplatit ; 1er essai briviste. Superbe course et Laranjeira, qui transforme. 13-0, Merci Thomas !

Mais, la joie est de courte durée, Vannes obtient une pénaltouche sur la ligne des 5 mètres, mêlée où le CAB est encore et trop pénalisé. Et cerise sur le gâteau, James Johnston écope d’un carton jaune à la 31ème ; on va finir la 1ère période à 14 !!

Sur le bord du terrain, on voit bien que la mêlée est un problème. Du coup, à la 36ème, on change la 1ère Ligne, on est absolument d’accord. Simon Pierre Chauvac et Thomas Acquier : ça va donner !! Et là, c’est la touche qui coince, le CAB la perd et Vannes a le champ libre. Dès le début de cette action, on sait comment ça va finir. Effectivement, Ambroise Curtis marque un essai en coin, transformé dans la foulée. 13 à (37'). On commence à se demander si ce 13 au score ne va pas nous porter malheur. Un carton jaune, un essai…. Ça commence à faire et c’est agaçant. Enzo Hervé va alors nous rassurer avec ce qu’on peut appeler une réaction immédiate. Ballon en main, il passe dans un intervalle de la ligne bretonne et marque le 2ème essai briviste que Laranjeira transforme.

20 à 07 à la pause, on est soulagé, content mais pas tout à fait. Il faut absolument régler cette mêlée.

2de période, celle qui va tout changer. On ne le sait pas encore, mais le CAB nous prépare un véritable feu d’artifice.

De nouveau à 15, le CAB commence sa conquête. Dans une action vannetaise, Arnaud Mignardi choppe le ballon et dans une course folle, poussé par nos cris inscrit le 3ème essai, (25-07, 45'). Brive continue à attaquer. La défense vannetaise est mise à mal, mais ne plie pas. Brive bombarde, canonne, frappe cette défense. Ça fonctionne, Samuel Marques s’échappe et marque le 4ème essai transformé en coin par Laranjeira (32-07, 53') et le Bonus défensif est là !! On a le cœur et l’âme en joie, mais le match n’est pas terminé. On n’est pas à l’abri d’une réaction bretonne !

54ème, notre Capitaine Saïd Hireche, laisse sa place à Matthieu Voisin, qui en signe de bienvenue, perce plein centre la défense et fonce aplatir entre les poteaux ! Transformation réussie ; 5ème essai, 39 à 07, on exulte dans les tribunes. Quel festival !

63ème, Franck Romanet, rentré il y a à peine 2 minutes va imiter son copain Matthieu Voisin. Continuant le mouvement lancé par Fa’aso’o, il fonce aplatir pour le  6ème essai briviste. On ne se retient plus dans les tribunes, ce n’est que cris, applaudissements, on en est sûr, les 5 points sont acquis. Dans leur lancée, nos Noirs et Blancs ne s’arrêtent plus. Un vrai délice pour nous. 68ème, l’équipe se remet à l’attaque, Dominiko Waqaniburotu perce une nouvelle fois la défense bretonne, sert David Delarue qui sert Axel Muller qui marque ce 7ème essai. Ce ne sont plus des joueurs, mais des lions morts de faim que nous avons. Vannes a beau tout faire pour arrêter la bombe briviste, rien n’y fait.  Seul point négatif, depuis la sortie de Laranjeira, notre buteur en titre, les transformations ne passent plus. Mais face à un tel spectacle, ces erreurs sont vite oubliées.

Pourtant, atomisé par Brive, Vannes se bat toujours et va être récompensé par son 2ème essai à la 71ème, où Cyril Blanchard profite d’un ballon porté par les avants vannetais pour venir aplatir. On est presque content pour cette équipe de Vannes qui au lieu de se laisser sombrer continue le combat, pour nous la victoire et le bonus sont là. Mais il reste encore des munitions à Brive. Cette fois-ci, c’est So'otala Fa'aso'o qui fait parler sa puissance et marque le 8ème essai à la 77ème. Mais toujours pas de transformation. Retour de Samuel Marques sur le terrain, acclamé par les supporters. Ça fait du bien au cœur, lui qui a fait un super match. Et ce n’est pas si bien dire. Comme pour montrer tout son talent, va marquer son 2ème essai et le 9ème briviste, qu’il transforme.

Sirène 61 à 14. On ne s’attendait pas à ça ! On était confiant mais pas à ce point.

Notre CAB ! Celui qu’on rêvait encore de voir jouer un tel match. Il l’a fait !

Oui, on a été en colère, oui, on a été déçu la semaine dernière, mais jamais on a perdu l’espoir. Ce soir, l’équipe nous l’a bien rendue, la tempête a soufflé au Stadium.

Sur ma page facebook de Copains and Binouzes, nous lançons un débat. N'hésitez pas à nous rejoindre et à venir en débattre tous ensemble. Rendez vous vendredi face à Bourg en Bresse.

Sébastien Marin, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 9
Toulon 19 19 Montpellier
Castres 28 26 Brive
Bordeaux 23 0 Agen
Bayonne 3 9 Pau
Toulouse 34 8 Clermont Ferrand
Lyon 45 17 La Rochelle
Stade Français Paris 9 25 Racing 92
Résultats Top 14