Un Brive solidaire s'en sort face à Paris (26-21), le résumé du match
Publié le lundi 2 décembre 2019 à 06:00

Il y en aura bien d'autres mais ce Brive - Stade Français fait figure de premier tournant dans la lutte pour le maintien. Paris a montré un visage bien différent mais le CAB garde son invincibilité à domicile. Et c'est ça le plus important.

Pour ce match, Brive aligne ses cadres dont Stuart Olding, de retour de sa fracture à la main. Le Stade Français fait confiance à ses cadres dans une équipe remplie d'internationnaux.

 

Première période : Brive efficace et réaliste

Jusqu'à présent, Brive a habitué ses supporters à des entames de match tonitruantes. La donne est bien différente en premier dimanche de décembre. Les parisiens s'installent dans le camp briviste et confisquent le ballon. La défense du CAB se met hors-jeu mais Nicolas Sanchez manque sa première tentative (3'). Brive évolue dans ses 22 et la pression est forte. Matthieu Voisin parvient à voler une munition dans l'alignement mais les vagues reviennent vite. Le CAB se met également le feu tout seul, en voulant relancer devant son en-but, Jonathan Danty est tout proche d'aplatir un essai un peu "gag" (7'). Finalement, après une nouvelle faute briviste, Paris se montre prudent et décide de prendre les points pour fructifier ce temps fort (0-3, 9'). Aorès 10 minutes passées dans ses propres 22 mètres, Brive arrive enfin à voir les 22 adverses. La première offensive briviste va déboucher sur quelque chose. Alors que Stuart Olding navigue, Nico Lee est victime d'un plaquage haut sans ballon de la part de Danty (un bon vieux coup de la corde à linge !). Après vidéo, Mr Raynal accorde un carton jaune au parisien (12'). Mais Thomas Laranjeira, comme Nicolas Sanchez, manque sa première tentative. Une deuxième arrive quasiment immédiatement pour une faute au sol parisienne. Cette fois, c'est bon pour le buteur briviste (3-3, 15'). Le Stade Français reprend alors sa domination territoriale. La menace se fait pressante mais la défense va réveiller tout un stade. Grosse occasion d'essai pour Paris, Gaël Fickou tente un festival mais il est bloqué parfaitement par Axel Muller. Le soutien est là et le contre-ruck est gagné. Derrière, Julien Blanc tape au pied et Brive met la pression sur Kylan Hamdaoui dans ses 40 mètres et Paris se fait pénaliser, non pas une mais deux fois après avoir protesté. Des 22 mètres, Laranjeira permet au CAB de mener (6-3, 21'). De nouveau, Brive se fait peur tout seul. Seva Galala ajuste mal sa longue passe et se fait intercepter par Lester Etien. Danty récupère et sert Fickou qui va à l'essai. Mais (car il y a un mais), la passe est en-avant (25'). Brive l'a échappé belle et voit, en plus, les planètes s'aligner pour lui. Paris et Sanchez attaquent mais l'ouvreur argentin se fait surprendre par son compatriote d'en face. Une passe un peu flottante est transformée en interception gagnante par Axel Muller qui termine au milieu des poteaux (13-3, 26').

Le puma argentin a sorti ses griffes !

 

Contre le cours du jeu, Brive est la première équipe à marquer un essai dans cette rencontre. Mais Brive en veut désormais plus. Blanc joue rapidement une pénalité et adresse un jeu au pied rasant à Muller mais il manque quelques centimètres à l'en-but pour offrir le doublé à l'ailier argentin, totalement en feu en ce début de match (29'). Et ça se confirme ! Muller déchire le rideau défensif parisien et trouve le relais de Blanc. A eux deux, ils ramènent leur équipe dans les 22 adverses. Les avants prennent alors le relais et veulent y aller en force. Après quelques temps de jeu sur la ligne d'en-but, c'est finalement Karlen Asieshvili qui la passe (20-3, 32').

Gros travail en force des avants qui se concrétise par un essai

 

En un peu plus de 5 minutes, Brive s'est réveillé et fait preuve d'un réalisme sans faille, le tout en assomant le Stade Français. Mais la commotion ne dure pas trop longtemps. Paris veut réagir juste avant la pause et va y parvenir. Après une pénaltouche dans les 22 brivistes, les avants parisiens dominent la phase de conquête. On décide d'écarter et Axel Muller est pris par la patrouille. Auteur d'un mauvais réflexe sur Sanchez, il écope d'un carton jaune (38'). Se sentant fort devant, Paris opte pour la mêlée. La mêlée progresse et on joue dans le petit côté où il manque un défenseur briviste. Le surnombre est parfaitement joué pour l'essai en coin de Julien Delbouis à la sirène (20-8, 40'). Premier acte étrange de la part de Brive qui est dominé mais qui parvient à avoir 12 points d'avance à la pause. Un peu miraculeux ce résultat.

 

Deuxième période : Brive souffre

Brive va devoir faire le dos rond en ce début de période compte tenu du carton jaune de Muller. C'est un peu la copie conforme de la première période avec Paris qui s'installe dans le camp briviste. A l'image des changements qui s'effectuent de part et d'autre, on s'échange les pénalités. Laranjeira est un peu trop gourmand en tentant une relance plein axe. La défense est présente et obtient une pénalité. Sanchez passe la pénalité depuis la ligne des 40 mètres (20-11, 53'). Réaction immédiate du CAB qui fait sonner la charge de Simon-Pierre Chauvac et So'otala Fa'aso'o. Paris se met hors-jeu en défense et Laranjeira répond à Sanchez (23-11, 55'). Le Stade Français se montre à nouveau menaçant dans les 22 brivistes. Joris Segonds alerte Delbouis qui se voit aplatir mais c'était sans compter sur le retour du duo Olding - Muller qui envoie l'ailier parisien en touche (57'). Pablo Matera fait parler sa puissance dans la défense briviste mais n'assure pas sa passe, une passe interceptée par Peet Marais qui ne peut faire autre chose que d'aplatir dans son en-but et concéder une mêlée à 5 mètres. Après deux mêlées refaites, la 3e est la bonne pour Paris. Le ballon sort bien sur Fickou qui fixe 4 joueurs sur sa charge. Derrière, ça sort vite sur les extérieurs où il y a un décalage. Hamdaoui marque en coin et relance son équipe (23-18, 63'). On se prépare à vivre un dernier quart d'heure très stressant. Le Stade Français s'appuie sur la domination de ses avants tandis que Brive mise sur son courage et sa solidarité. Une solidarité qui permet à Said Hirèche de gratter un ballon important, dans ses 22 mètres, pour donner de l'air à son équipe qui en a bien besoin actuellement. Le CAB tente d'occuper au pied pour s'enlever de la pression et surtout revenir s'installer dans le camp parisien. Stuart Olding trouve une très belle touche, Hamdaoui joue vite puis au pied derrière. Vasil Lobzhanidze veut relancer et glisse. L'arbitre signale un en-avant au sol très généreux. Malgré la pression, Brive ne craque pas et parvient à repousser les différents assauts parisiens. Mieux que ça, le CAB récupère une pénalité sur ses 22 mètres et va pouvoir enfin se dégager. Sur la touche, Hirèche est gêné en l'air. Nouvelle pénalité que va tenter Laranjeira. Elle n'est pas simple mais elle passe ! (26-18, 77').

Pénalité salvatrice de Laranjeira à quelques minutes de la fin

 

La victoire se rapproche mais elle n'est pas encore là. Brive est de nouveau dans son camp et va se mettre à la faute par deux fois. Segonds ramène son club dans les clous du bonus défensif (26-21, 79'). A la sirène, le Stade Français lance une dernière depuis ses 22 mètres pour aller chercher autre chose que le bonus défensif mais tout se termine par une passe en-avant. Le Stadium peut souffler un bon coup car la 5e victoire à la maison est enfin là mais que l'accouchement a été difficile à faire pour Brive qui a plus que souffert dans cette partie. Heureusement que le réalisme et l'efficacité étaient là.

 

Fiche technique

 

Brive : 2 essais de Muller (26') et Asieshvili (32') ; 4 pénalités (15', 21', 55', 77') et 2 transformations de Laranjeira ; 1 carton jaune (38') pour Muller

1 Asieshvili (MT-78' Chauvac) - 2 Acquier (46' Da Ros) - 3 Doge (MT-77' Johnston) - 4 Marais (71' Uys) - 5 Lees - 6 Voisin - 7 Hirèche (Cap) - 8 Giorgadze (50' Fa'aso'o) - 9 Blanc (56' Lobzhanidze) - 10 Olding - 11 Romanet - 12 Galala - 13 Lee (MT Galletier) - 14 Muller (59' Jurand) - 15 Laranjeira

 

Stade Français : 2 essais de Delbouis (40') et Hamdaoui (63') ; 2 pénalités (9', 53') de Sanchez, 1 pénalité (79') et 1 transformation (63') de Segonds ; 1 carton jaune (12') pour Danty

1 Béthune (69' Mavinga) - 2 Da Silva (50' Latu) - 3 Alo-Emile - 4 Gabrillagues (67' De Giovanni) - 5 Maestri (Cap) - 6 Gray - 7 Macalou - 8 Godener (50' Matera) - 9 Coville (56' Hall) - 10 Sanchez (56' Segonds) - 11 Delbouis (76' Mapoe) - 12 Danty - 13 Fickou - 14 Etien - 15 Hamdaoui

 

En bref

Ce match sentait le piège et le Stade Français était venu avec de réelles intentions. Brive est pris à la gorge d'entrée de jeu et c'est par miracle qu'il n'encaisse pas d'essais dans les 20 premières minutes. Et en un plus de 15 minutes, le CAB déploie ses ailes et plante un 20-0 avec 2 essais d'Axel Muller, totalement déchainé, et de Karlen Asieshvili. Derrière, il a fallu contrer le retour des parisiens qui n'ont rien lâché et qui ont enfin joué au niveau de leur potentiel collectif. Malgré tout, la bonne opération du week-end est à mettre au crédit de Brive qui se donne de l'air sur la zone rouge.

 

 

Retrouvez les photos de la rencontre entre Brive et le Stade Français dans l'album photos

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14