Thomas Laranjeira « Avec cet état d'esprit, on devrait avoir un bel avenir »
Publié le lundi 27 janvier 2020 à 16:00

Samedi, tout le monde est passé par toutes les émotions durant la rencontre entre Brive et Pau. L'ascenseur émotionnel a marché à plein régime. La fin était complètement impensable mais l'impossible s'est produit. Au plus grand bonheur des brivistes.

Toutes les écharpes étaient de sortie, une entame canon avec un essai de So'otala Fa'aso'o, un carton jaune pour Votu et on pense que ce match est parti sur de bonnes bases. Sauf que le scénario n'est pas écrit comme ça et les brivistes sortent du match. Pau en profite pour d'abord recoller puis passer devant sous l'impulsion d'Hastoy qui fait un récital durant cette première période. Finalement 10 points de retard à la pause, c'est un moindre mal pour Brive. Dans les vestiaires, les choses ont été remises au point comme l'a avoué Simon-Pierre Chauvac à l'issue de la rencontre

A la mi-temps, ça a beaucoup gueulé. On fait beaucoup de fautes, des fautes d'inattention. Marc (Dal Maso) nous a poussé sur la conquête car c'était un peu juste, un peu compliqué. On savait que c'était une équipe qui était dominante sur certains endroits. On n'a pas su montrer du caractère en première période.

 

Malgré ce recadrage, Brive n'y est toujours pas. Les remplaçants apportent un nouveau souffle et le CAB commence à recoller à quelques minutes de la fin. Jusqu'à ces 5 dernières minutes de pure folie et de totale réussite. Auteur de 28 des 33 points de l'équipe (dont les deux essais finaux), Thomas Laranjeira est le grand bonhomme de la rencontre et loue l'état d'esprit de l'équipe qui doit lui permettre d'obtenir le maintien en fin de saison

C'est une grosse équipe qui venait chez nous, ils ne sont pas à leur place au classement. Nous, on se bat avec nos armes, on a un objectif qui est le maintien. La saison est encore longue mais avec cet état d'esprit de ne rien lâcher jusqu'au bout, on devrait avoir un bel avenir.

 

Malgré une longue carrière, Guillaume Namy n'a jamais vécu un tel scénario

C'est rare des scénarios où tu es à moins 13 et qu'à la dernière seconde, c'est l'équipe adverse qui a le ballon, fait la sirène et que tu finis par gagner. En 12 ans, j'ai jamais vu ça !

 

Son capitaine, Said Hirèche, est lucide sur la rencontre et la qualité de jeu de son équipe. Mais au final, une victoire reste une victoire.

On a vraiment fait un match pourri, je trouve. C'est une victoire un peu moche mais c'est une victoire quand même.

 

Tout comme son arrière buteur, Jeremy Davidson loue l'état d'esprit de l'équipe qui y a cru jusqu'au bout. Malgré tout, l'issue de la rencontre était plus qu'improbable.

On a montré un gros état d'esprit, de ne pas baisser les bras. C'était très improbable mais on prend quand même.

 

Du côté de Pau, bien évidemment, ce n'est pas la même ambiance. Ayant le match bien en main pendant presque 65 minutes, tout a basculé dans l'autre sens. D'un claquement de doigts. Julien Fumat et Frédéric Manca sont KO au moment de répondre aux sollicitations médiatiques

On fait les choses dans l'ordre, en proposant du jeu, en tenant le ballon et en s'appuyant sur le jeu pour mettre à mal cette équipe de Brive. Et puis, on fait 15 minutes catastrophiques. On se saborde tout simplement.

 

La déception est énorme, la frustration est énorme, la colère aussi est énorme. Tu te retournes et tu n'as même plus le bonus. Tu n'as plus rien.

 

Bernard Pontneau, le président de Pau, n'y va pas de main morte pour décrire le scénario des dernières minutes. Dans les jours, les semaines à venir, ça risque chauffer au moment d'analyser cette rencontre.

C’est dur de découvrir que nous sommes les rois des cons. A la fin, il faut se coucher sur deux ballons pour ramener quatre points à la maison. Il suffit de préserver ce que nous avons acquis pendant quasiment les 80 premières minutes. J’ai vu des types qui avaient fait un bon match jusqu’à la 79e minute et après j’ai vu un tas de cons sur le terrain. C’est dommage pour eux. C’est le moment d’être solidaires mais je crois que c’est le sentiment que nous avons tous ce soir.

 

Brive est très loin de ça et on va profiter de deux semaines de pause qui vont faire le plus grand bien. Malgré tout, il faudra corriger les nombreuses faiblesses aperçues lors de cette rencontre parce que les prochaines rencontres seront capitales : déplacement à Toulon, réceptions d'Agen et Lyon, déplacement au Stade Français.

Au classement, Brive a fait un petit trou sur le bas du classement mais il faudra faire mieux dans les prochaines semaines pour le conserver et surtout l'améliorer.

Allez Brive !!!

 

 

Réactions : Rugbyrama, Midi Olympique et Canal+

 

Mickaël Delteil, Fondateur du site
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Bordeaux 61
2 Lyon 53
 
9 Castres 33
10 Brive 33
11 Bayonne 33
 
13 Agen 26
14 Stade Français Paris 25
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 17
Racing 92 49 0 La Rochelle
Bayonne 20 10 Toulouse
Pau 19 15 Montpellier
Agen 15 32 Clermont Ferrand
Brive 30 16 Lyon
Bordeaux 26 24 Castres
Toulon 19 18 Stade Français Paris
Résultats Top 14