La victoire du maintien pour Brive à Paris (17-33), le résumé du match
Publié le lundi 6 juin 2022 à 06:00

Le maintien direct se joue à distance lors de cette 26e et dernière journée du Top 14. Perpignan reçoit Bordeaux tandis que Brive est en déplacement au Stade Français. Le CAB ne doit pas perdre pour valider le maintien. Et le CAB va faire plus que ça : il va gagner à Jean-Bouin !

Pour ce match, le Stade Français compte de nombreux blessés dans un effectif qui lui tarde la fin de saison. Brive envoie toutes ses forces vives pour aller chercher ce maintien en Top 14.

 

Première période : Brive termine très bien la période

Dans cette rencontre, seul le CAB a quelque chose à jouer. Et c'est Brive qui ne perd pas de temps. Les avants enclenchent un maul et obtiennent une pénalité. Thomas Laranjeira, depuis les 40 mètres, ouvre le score (0-3, 2'). Cela commence bien pour les brivistes mais attention à la réaction du Stade Français. Sur un jeu au pied briviste, Léo Barré relance et échappe à plusieurs plaquages le long de la ligne de touche. L'ouvreur tape au pied. Le rebond trompe Joris Jurand mais pas Kylan Hamdaoui qui marque le premier essai de la rencontre (7-3, 6'). Brive doit revenir sur son plan de jeu car il reste encore beaucoup de temps. En mêlée, Brive obtient une pénalité et Laranjeira permet à son équipe de recoller (7-6, 11'). La rencontre monte un peu en tension d'abord avec un déblayage appuyé de Marcos Kremer sur Joris Jurand puis à la suite d'un plaquage appuyé de So'otala Fa'aso'o sur Sekou Macalou. Attention à la discipline qui pourrait faire basculer la rencontre. Les défenses sont solides et se montrent actives sur la ligne et dans le jeu au sol. En attaque, le CAB tente de trouver des espaces mais a parfois à isoler ses coureurs qui tombent dans le piège du jeu au sol parisien. Mais voilà que la défense parisienne est débordée. Le jeu se déplace vers l'aile. Après un passage par le sol, Paul Abadie joue au pied par dessus. A la lutte, Setariki Tuicuvu est le premier sur le ballon et parvient à aplatir. Après vidéo, l'essai est accordé (7-13, 25').

Brive repasse devant juste avant la demie heure de jeu. Paris revient dans le camp briviste au prix d'une défense agressive et le CAB se met à la faute au sol. Barré réussit la pénalité (10-13, 28'). Les brivistes ont un peu plus de mal et se retrouvent dans un temps faible. Le Stade Français tente d'en profiter en force mais alors que le maul passe au sol, le ballon n'est pas protégé et Paul Abadie saisit l'opportunité de récupérer la munition dans ses 22 mètres. Paris continue d'avoir des problèmes en mêlée et notamment du côté de Clément Castets. Stuart Olding allonge et trouve la pénaltouche devant les 22 mètres parisiens. La combinaison en touche est parfaite : Thomas Acquier trouve Andrés Zafra en fond de touche. En s'écartant, le 2e ligne ouvre l'espace pour une remise sur Joris Jurand qui arrive lancé. L'ailier termine dans l'en-but, au milieu des poteaux (10-20, 37').

Tout se passe très bien pour le moment à Brive mais attention à rester concentré jusqu'au bout. A la sirène, Hamdaoui tape à suivre mais est percuté par Lucas Paulos. Après vidéo, Mr Ramos reste sur une simple pénalité. La pénaltouche est intéressante mais elle ne donne rien alors que les joueurs reviennent aux vestiaires. A la pause, Brive fait le travail et mène de dix points à Jean Bouin. Sachant que Perpignan mène, le CAB n'a d'autres choix que de prendre des points. Pour le moment, c'est chose faite. Il reste 40 minutes pour le maintien.

 

Deuxième période : Brive termine le travail

Les brivistes reviennent groupés et semblent ne pas vouloir manquer leur entame de période. Après une petite alerte avec l'accélération de Telusa Veainu, finalement parti devant le coup de pied, Brive revient dans le camp parisien. Le lancer est capté et le maul est très bien structuré. Les parisiens se mettent à la faute et Laranjeira continue son sans faute (10-23, 43'). La partie devient un peu brouillonne et dans le désordre, les brivistes cherchent à en profiter. On est tout proche d'une grosse occasion d'essai mais Matthieu Voisin ne peut contrôler la passe d'Olding. Qu'à cela ne tienne, Luka Japaridze continue de faire passer une sale soirée à Castets avec une nouvelle pénalité. Laranjeira et le CAB n'en demandent pas tant (10-26, 51'). Petit à petit, Brive construit son match et son avance au score. D'autant plus que Perpignan continue de mener face à Bordeaux. Les supporters brivistes, en nombre à Jean Bouin comme c'était également le cas à Aimé Giral, se font de plus en plus entendre. Mr Ramos prévient Paul Gabrillagues à la suite d'une nouvelle faute en mêlée. Mais de la prévention, on passe à la verbalisation. Clément Castets écope d'un carton jaune (57'). En mêlée, c'est compliqué depuis le début mais en touche, l'alignement se dérègle. Sur un ballon perdu par l'alignement parisien, les 3/4 brivistes accélèrent et mettent le feu dans la défense parisienne. Nico Lee avance jusqu'aux abords des 22 mètres parisiens. Tevita Ratuva est au relais et fait parler à la fois sa puissance et sa technique. Il résiste à plusieurs plaquages avant de servir Vasil Lobzhanidze qui crochète le dernier défenseur avant de marquer l'essai qui ressemble à celui du maintien (10-33, 64').

Il faut toujours se méfier mais là, on voit mal comment Brive pourrait perdre ce match, un match maitrisé face à un Stade Français en difficulté et peut être déjà en vacances. Les minutes s'écoulent, les supporters continuent d'encourager leur équipe et le CAB résiste comme s'il y avait moins d'un essai transformé d'écart. Sur un maul parisien à 5 mètres, les avants brivistes font l'effort et contre la tentative parisienne (69'). Le CAB a toujours faim et pourquoi pas s'offrir une victoire bonifiée comme cerise sur le gâteau ? Enzo Hervé voit un trou et accélère. Il trouve Tuicuvu en relais qui cherche à alerter Bituniyata de manière acrobatique mais l'action se termine en touche (73'). Les minutes s'écoulent et Brive a validé son maintien en Top 14 en décrochant une belle victoire à Paris. En défense, Laranjeira commet un plaquage haut. Sur la touche, on trouve Pierre-Henri Azagoh qui relaie sur Arthur Coville. Le demi de mêlée franchit et sert Kremer qui marque le 2e essai du Stade Français, un essai anecdotique (17-33, 77'). Brive assure sa dernière possession, dans le camp adverse, un dernier passage au sol, un dégagement en touche et la victoire est validée. Une victoire qui signifie le maintien en Top 14 !

 

Fiche technique

 

Stade Français : 2 essais de Hamdaoui (6') et Kremer (77') ; 2 transformations et 1 pénalités (28') de Barré ; 1 carton jaune de Castets (57')

1 Castets (79' Abramishvili) - 2 Panis (52' Da Silva) - 3 Roelofse (52' Melikidze) - 4 Gabrillagues (Cap) - 5 Maestri (65' Azagoh) - 6 De Giovanni (52' Godener) - 7 Kremer - 8 Macalou (73' Kanika) - 9 Hall (52' Coville) - 10 Barré - 11 Lapègue (67'-69' Roelofse) - 12 Arrate (65' Veainu) - 13 Glover - 14 Veainu (59' Naivalu) - 15 Hamdaoui

 

Brive : 3 essais de Tuicuvu (25'), Jurand (37') et Lobzhanidze (64'), 3 transformations et 4 pénalités (2', 11', 43', 51') de Laranjeira

1 Thompson-Stringer (64' Brennan) - 2 Acquier (55' Karkadze) - 3 Japaridze (64' Bekoshvili) - 4 Zafra (55' Ratuva) - 5 Paulos - 6 E.Abadie - 7 Voisin - 8 Fa'aso'o (64' Kamikamica) - 9 P.Abadie (61' Lobzhanidze) - 10 Olding - 11 Jurand (65' Galletier) (66' Hervé) - 12 Lee (79' Jurand) - 13 Tuicuvu - 14 Bituniyata - 15 Laranjeira (Cap)

 

En bref

Une équipe qui joue sans pression est toujours compliquée à cerner. Mais sur ce match, Brive a parfaitement manoeuvrer le Stade Français et surtout su exploiter les erreurs parisiennes. Supérieur en conquête, le CAB en a profité pour obtenir des munitions supérieures et avancer dans le terrain. Les 3 essais inscrits par le CAB sont très bien construits et ont mis Brive dans le sens de la marche. Brive n'a jamais paru être paniqué et a réalisé un match parfait à l'extérieur : discipliné, opportuniste, réaliste, pragmatique. Tout le monde peut désormais pousser un gros ouf de soulagement avec ce maintien enfin validé. Une validation avec la manière et sans compter sur d'autres. Brive peut partir en vacances l'esprit libéré et tourné vers la saison prochaine.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Castres 76
2 Montpellier 74
 
11 Stade Français Paris 50
12 Brive 46
13 Perpignan 43
14 Biarritz 24
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Castres 10 29 Montpellier
Résultats Top 14