Esteban Abadie « Je suis fier de l'équipe et on va continuer jusqu'au bout »
Publié le lundi 8 mai 2023 à 06:00

Un match peut procurer beaucoup d'émotions et quand on est sur un match de fin de saison avec une lutte à distance, c'est encore plus fort. Brive a testé toutes les émotions du spectre et repart heureux de son déplacement à Montpellier. Heureux mais focalisé sur Castres.

Brive court après son maintien et n'a pas les cartes en main. Avec huit points de retard à 3 journées de la fin, cela s'annonce compliqué. Surtout avec ce déplacement à Montpellier qui a une petite chance de se placer parmi les six mais qui risque de partir de trop loin. Malgré tout, les champions en titre veulent bien terminer leur saison et surtout effacer leurs dernières performances.

Si les conditions sont excellentes pour jouer au rugby, les joueurs ne semblent pas vraiment décider à cela et la première période n'offre que peu de moments palpitants. Paulo Garbisi va vivre un cauchemar avec un 0/3 au pied. Heureusement, son équipe va mettre à profit l'expulsion d'Axel Muller après 20 minutes de jeu pour marquer un essai juste derrière. Mais malgré plusieurs autres possibilités, le MHR ne marquera pas plus de points (5-0) en première période. Un moindre mal pour Brive mais le capitaine Anthony Bouthier regrette ce manque de réalisme mais l'équipe est sur la bonne voie.

 

La deuxième période va être bien différente. Cela va se répondre coup pour coup. Brive marque ses premiers points mais Montpellier marque un essai. Mathis Ferté marque également son essai. Nouvel essai montpelliérain avant la réaction des avants brivistes qui obtiennent un essai de pénalité avant de voir un nouvel essai des locaux. Tandis que Brive est virtuellement en Pro D2, les brivistes ne veulent pas abandonner. Une pénalité de Nicolas Sanchez permet au CAB de se rapprocher avant l'ultime action dans le temps additionnel sur les 5 mètres du MHR. Rodrigo Bruni marque et Sanchez transforme pour offrir cette victoire presque inespérée qui permet à l'équipe de revenir sur Perpignan.

Esteban Abadie félicite l'ensemble de l'équipe qui n'a pas lâché jusqu'au bout pour aller chercher cette victoire qui permet d'y croire encore face à Castres le week-end prochain.

 

Saïd Hirèche y croit encore et veut aller chercher ce match de barrage. Tout n'a pas été parfait face à Montpellier mais l'équipe empoche la victoire qui sera fêtée sur le chemin du retour mais pas trop car le maintien est loin d'être obtenu.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Saïd Hireche (@said.hireche)

 

Nicolas Sanchez n'a pas tremblé au moment de taper cette transformation dans une position plutôt évidente. Rien n'a été simple dans ce match pour Brive mais Brive se donne le droit d'espérer pour une semaine supplémentaire à minima.

Je n’ai pas trop réfléchi sur la dernière transformation je l’ai tapée normalement. J'ai juste fait ce que je fais tous les jours en prenant le temps. Dans l’adversité on reconnaît les vraies équipes. On est arrivé en retard au stade, on prend un rouge mais on n’a pas lâché même si ce n’était pas facile on s’est battu jusqu’au bout. En première mi-temps, c’était compliqué mais on a fait l’effort en défense pour tenir. On était mieux en deuxième période. À la 60e, on était en Pro D2 mais on ne le savait pas. On a gagné la possibilité de se battre une semaine de plus.

 

Thomas Laranjeira martelle depuis plusieurs semaines que l'équipe va se battre jusqu'au bout et qu'on fera les comptes à la fin. On dit que la chance sourit aux audacieux et bien, samedi, elle a souri au CAB.

C’est un match qui va rester dans les mémoires et l’histoire du club. Gagner à 14 chez les champions de France, c’est énorme. On est tombé face à une grande équipe, il y a eu des moments compliqués mais l’état d’esprit nous a permis de rester dans le match. On a eu des moments dans la saison où on n’a pas eu de chance, c’est en train de tourner.

 

Jean-Baptiste Péjoine note que le fait d'avoir changé la tactique à la pause a été bénéfique pour les joueurs. L'opportunité était à saisir face à une équipe pas dans la forme de sa vie alors Brive a insisté principalement avec ses avants et cela a fini par payer.

Tant qu’on est en vie tout est possible, c’est le point ultra-positif. On devait se concentrer sur nous, il fallait réajuster notre approche tactique. Je pense qu’on a gagné le match à la mi-temps en réorganisant notre façon de jouer. Tous les choix ont été les bons. À la fin, on savait que Perpignan avait perdu et il nous restait un peu de temps ça a boosté les joueurs sur le terrain. On a décidé de plus aller sur les extérieurs de jouer sur les ballons portés et à réajuster certaines choses. On savait que le champion était un peu en dedans, qu’ils avaient moins de choses à jouer. Ça a fini par payer.

 

A la suite de cette victoire à la fois inattendue et presque historique, tout le monde y est allé de son commentaire même un ancien président du club qui continue à y croire pour son club de coeur.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Julien Delannoy (@judelannoy)

 

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Lucas Paulos (@pauloslucas)

 

Du côté de Montpellier, la fin de saison s'annonce longue et cette 3e défaite de rang vient clôturer les espoirs d'accrocher la phase finale. Si le MHR avait bien commencé, il a fait preuve d'un manque de réalisme. Ce match est à l'image de la saison : inconstant. Les doutes sont là et au MHR, on n'oublie pas de souligner la performance briviste.

 

F.Verhaeghe : On a des doutes qu’on n’avait pas avant. Il y a des petits détails qui pêchent. Quand je suis sorti, je me suis dit qu’on n’avait pas scoré à la hauteur des efforts consentis sur le terrain. Ils ont bien joué le coup. Il faut qu’on soit plus tranchants sur les actions où on domine. Il faut régler tous ces doutes. Il y a des mecs importants qui vont quitter le club. Il faut leur offrir une meilleure sortie que la fin de saison. Et puis on est des compétiteurs, on doit avoir envie de gagner.

 

T.Darmon : Une autre désillusion, ça fait beaucoup. On s’est mobilisés avant le match, au moins dans l’engagement on a été présent. En première mi-temps, on ne marque pas, ce manque de réalisme nous coûte cher. La saison est compliquée pour plein de raison, on doit se remobiliser, on n’a pas le choix.

 

P.Saint-André : Les joueurs n’ont pas répondu à nos attentes. Brive n’a pas volé sa victoire. On est une équipe qui doute énormément, aujourd’hui on a déjoué. Heureusement qu’on a un grand Bouthier qui tient la baraque pendant 80 minutes mais ça n’a pas suffi. La situation fait qu’on ne peut plus se qualifier ni même descendre. On espère juste qu’on aura envie de faire un bon match contre La Rochelle la semaine prochaine. On n’a plus à douter, on n’a plus de pression, si ce n’est bien jouer au rugby, combattre, d’avoir envie d’avancer. Aujourd’hui c’est très difficile, complexe d’expliquer cette défaite.

 

Même si Montpellier n'est pas le Montpellier de la saison dernière, cela reste une équipe talentueuse. La tâche s'annonçait donc compliquée pour Brive qui, en plus, allait devoir jouer avec un homme en moins pendant une heure de jeu. Après une première période très terne, cela s'est excité après la pause. Brive a toujours maintenu la pression sur Montpellier et est resté à portée de fusil de leurs adversaires. Cette séquence argentine (essai de Bruni + transformation de Sanchez) maintient en vie le CAB qui a réduit de moitié l'écart avec Perpignan. Le CAB est toujours en vie et devra enchainer une 3e victoire de suite face à Castres pour continuer à rêver de coiffer l'USAP au poteau.

 

Image : Rugby+

Réactions : Midi Libre

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 78
2 Béziers 76
 
7 Nevers 64
8 Brive 62
9 Colomiers 60
 
13 Soyaux-Angoulême 50
14 Biarritz 49
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 27
Provence Rugby 46 22 Mont de Marsan
Soyaux-Angoulême 22 12 Brive
Montauban 26 36 Vannes
Nevers 34 15 Colomiers
Aurillac 27 7 Béziers
Valence Romans 38 21 Agen
Dax 29 16 Rouen
Biarritz 19 46 Grenoble
Résultats Top 14