Sanconnie et le Racing crucifient le CAB à la sirène (19-23), le résumé du match
Publié le dimanche 15 novembre 2020 à 06:00

Brive est en plein doute actuellement et la solution miracle est recherchée. Le Racing 92 est en confiance et s'avance en Corrèze en se méfiant du réveil de la bête blessée. Mais la bête va subir une nouvelle blessure par un de ses anciens compagnons.

Pour ce match, Brive enregistre le retour de plusieurs cadres, dont Mitch Lees et Stuart Olding. Le Racing 92 garde la majeure partie de son ossature, victorieuse de Pau samedi dernier.

 

Première période : Brive fait le boulot

Brive commence à être un peu dos au mur alors il faut attaquer pour se sortir de cette position. Enzo Hervé allume la première mèche. L'ouvreur casse la défense francilienne, il cherche le soutien dans les 22 mètres et est stoppé à quelques mètres de la ligne. Derrière, Julien Blanc éjecte rapidement et Hayden Thompson-Stringer termine dans l'en-but au milieu des poteaux (7-0, 2'). Quel début de match des brivistes !

90 secondes et déjà un essai pour le CAB !

 

Mais ils ne s'arrêtent pas là, profitant de la fébrilité de leurs adversaires. Les vagues blanches se succèdent sur la défense bleue. C'est à nouveau une possession proche de l'en-but du Racing qui se prépare. Les avants cherchent à y aller en force. La défense repousse bien toutes les tentatives mais elle se met à la faute. Thomas Laranjeira transforme sans souci (10-0, 9'). Brive étouffe le Racing qui ne parvient pas à sortir de son camp. La défense briviste récupère une pénalité dans le jeu au sol, Laranjeira rajoute des points (13-0, 13'). Laurent Travers fait plus que grise mine mais va enfin voir son équipe entrer dans le match. Le Racing trouve un espace le long de la ligne de touche pour amener le danger dans les 22 brivistes. Brive se met à la faute et Maxime Machenaud stoppe l'hémorragie (13-3, 17'). Après le temps fort briviste, voici le temps fort racingman. Les pénalités et les pénaltouches se succèdent en faveur des visiteurs tandis que les locaux tiennent le choc en défense, tout en se mettant à la faute. Sur une nouvelle pénaltouche et la formation d'un maul, Kevin Le Guen s'échappe et est plaqué par Blanc à quelques mètres de la ligne. Mais le talonneur se fait pénaliser pour avoir rampé (23'). Brive revient dans le camp du Racing et va pousser à la faute cette équipe du Racing. Sur une touche volée par l'alignement briviste, les visiteurs se mettent à la faute. Blanc joue rapidement et se fait accrocher par Luke Jones. Carton jaune pour le 2e ligne et 3 points de plus pour Laranjeira et Brive (16-3, 28'). Le Racing n'y arrive pas et tente de limiter la casse mais Machenaud manque sa pénalité (31'). La débauche d'énergie est déjà conséquente pour Brive, on voit les joueurs souffler à l'image de Saïd Hirèche et Mitch Lees et on voit les crampes pour Peniami Narisia (35'). Le Racing se montre menaçant juste avant la pause. Grosse frayeur pour Brive à la suite du plaquage d'Eneriko Buliruarua sur Olivier Klemenczak mais après appel à la vidéo, Mr Descottes signale que le plaquage est licite (39'). Brive est pénalisé en mêlée et les visiteurs vont en touche. Sur sa dernière attaque, le Racing perd la balle, récupérée par Blanc. Le demi de mêlée contre-attaque et sert Buliruarua. A la ligne médiane, il sert Nico Lee qui tente de lui remettre à l'entrée des 22 mètres mais la passe n'est pas assurée. Attention à ne pas regretter cette occasion en or (40'). L'entame de match a mis sur des rails le CAB qui a été efficace et réaliste. Désormais, il faut se méfier de la réaction du Racing après la pause.

 

Deuxième période : jamais 2 sans 3 fins de match du Racing

Quels ont été les mots de Laurent Travers dans le vestiaire francilien ? En tout cas, cela porte ses fruits tout de suite. A l'image des brivistes en début de match, les racingmen attaquent plein pot la seconde période. La troisième ligne combine petit côté, Fabien Sanconnie sert sur le pas Antonie Claassen qui décale Baptiste Chouzenoux qui lui même décale Donovan Taofifenua. L'ailier élimine Blanc et résiste au retour d'Hirèche pour marquer le premier essai de son équipe (16-10, 42'). Le Racing monte l'intensité de plusieurs crans et Brive tente de défendre le mieux possible. Victor Lebas est signalé en position de hors-jeu. Machenaud rapproche un peu plus son équipe (16-13, 48'). Alors que les premiers changements interviennent, tout est à refaire pour Brive avec un Racing 92 totalement revigoré. La lutte est âpre en mêlée, les deux équipes étant pénalisées chacune leur tour. Le CAB a plus de mal à entrer dans le camp adverse. Il y parvient grâce à une pénaltouche après une faute en mêlée. Venu de son aile, Valentin Tirefort s'engouffre dans un espace et sert Laranjeira, stoppé dans les 22 mètres. Le jeu rebondit au large et Chouzenoux est sanctionné d'un en-avant volontaire. Laranjeira donne 3 points de plus d'avance à son équipe (19-13, 63').

Les 3 seuls points de Brive en seconde période, suffisant pour la victoire ?

 

Malheureusement derrière, la mêlée du CAB est à la faute, offrant une pénalité à François Trinh-Duc qui la réussit (19-16, 67'). On entre dans le "money-time" et cela peut basculer d'un côté comme de l'autre. Et la réussite continue de fuir les brivistes. Sur une action défensive, Axel Muller se blesse à la jambe (genou, cheville ?) et doit quitter le terrain porté par le staff médical (69'). Le Racing entre dans sa période favorite et fait l'effort sur chaque phase de conquête, mêlée et maul, et pousse à la faute les brivistes. De retour dans les 22 du CAB, le Racing 92 va chercher la victoire et opte pour la pénaltouche mais l'alignement contre le lancer et Brive peut se donner de l'air. Pas pour longtemps car ça revient vite, trop vite. Brive est à bout de souffle alors que les racingmen sont en train de produire leur effort, comme au Stade Français ou face à Pau. Nouveau maul des visiteurs qui avance jusqu'à la faute briviste. C'est un dernier avertissement avant un carton jaune (76'). Nouvelle touche et nouveau maul mais la défense ne se met pas à la faute et contre l'avancée du maul. Le ballon étant enterré, Brive gagne le ballon mais devra bien négocier cette mêlée à 5 mètres. Quand on connait la faiblesse de Brive dans ce secteur, tout le monde tremble chez les supporters. Et malheureusement, Brive est à la faute sur cette ultime mêlée. Après le choix de la touche, on opte pour du jeu à la main. Clairement, c'est la victoire ou rien d'autre. Le Racing 92 pilonne la ligne, Brive défend avec toute la volonté du monde mais ça finit par craquer à quelques secondes de la sirène. Et comme face à Pau il y a une semaine, c'est Fabien Sanconnie qui offre la victoire au Racing 92 et du fait, qui prive son club formateur de cette victoire (19-23, 80'). Brive était tout proche d'une grosse victoire collective mais il ne restait plus grand chose dans le réservoir depuis de trop longues minutes. Pour la 3e fois en 4 matchs, le Racing 92 décroche une victoire dans les dernières minutes du match. Spécialité racingman.

 

Fiche technique

 

Brive : 1 essai de Thompson-Stringer (2') ; 1 transformation et 4 pénalités (9', 13', 28', 63') de Laranjeira

1 Thompson-Stringer (50' Chauvac) - 2 Narisia (50' Alkhazashvili) - 3 Bekoshvili (50' Japaridze) - 4 Lebas (60' South) (76'-78' Lebas) - 5 Lees - 6 R.Marais (60' Voisin) - 7 Hirèche (Cap) - 8 Fa'aso'o - 9 Blanc (69' Delarue) - 10 Hervé (50' Olding) - 11 Muller (69' Jurand) - 12 Lee - 13 Buliruarua - 14 Tirefort - 15 Laranjeira

 

Racing 92 : 2 essais de Taofifenua (42') et Sanconnie (80') ; 2 pénalités (17', 48') et 1 transformation (42') de Machenaud, 1 pénalité (67') et 1 transformation (80') de Trinh-Duc ; 1 carton jaune pour Jones (27')

1 Ben Arous (59' Kolingar) - 2 Le Guen (50' Baubigny) - 3 Oz (53' Kharaishvili) - 4 Jones (77' Bird) - 5 Bird (60' Ryan) - 6 Sanconnie - 7 Chouzenoux - 8 Claassen (50' Diallo) - 9 Machenaud (Cap) (60' Le Garrec) - 10 Trinh-Duc - 11 Dupichot (67' Laborde) - 12 Beale - 13 Klemenczak - 14 Taofifenua - 15 Zebo

 

En bref

A quelques secondes près, à une défense près, à une mêlée remportée près, l'analyse de la rencontre aurait été bien différente. Brive a parfaitement entamé sa rencontre, avec beaucoup d'engagement et de hargne. Le CAB aurait pu (dû ?) faire le break à la sirène pour concrétiser sa domination. Comme prévu, le Racing réagit dès l'entame et la physionomie du match change. Petit à petit, les visiteurs prennent le dessus, physiquement et en conquête. Et c'est le local de l'étape, le joueur formé au club, Fabien Sanconnie, qui est le bourreau du CAB. Alors qu'il y avait une belle opération à faire au classement, Brive ajoute une 5e défaite à sa série. Le doute et la perte de confiance sont bien là, dans l'effectif du CAB.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 La Rochelle 30
2 Toulouse 24
 
12 Castres 11
13 Brive 10
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 9
Castres 29 30 Bordeaux
Pau 16 22 Toulouse
Agen 9 38 Toulon
Bayonne 29 20 Montpellier
Brive 19 23 Racing 92
Stade Français Paris 35 13 La Rochelle
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14