Enzo Hervé « C'est une grosse déception mais ça nous pendait au nez »
Publié le lundi 24 février 2020 à 12:00

Ce Brive - Agen valait cher. Dans une lutte à six pour le maintien, le CAB avait l'occasion de faire le trou sur un adversaire direct. Mais au bout des 80 minutes, rien de tout ça s'est passé. C'était plus que la soupe à la grimace du côté briviste.

Brive ouvre le score dans cette partie mais derrière, c'est Agen qui va prendre les choses en mains. Brive déjoue totalement avec un nombre incalculable de ballons perdus en touche, ce dont profite parfaitement les agenais menés par un Léo Berdeu des grands soirs. Agen mène 17 à 3 et le CAB est absent des débats. Mais les brivistes vont enfin réagir, d'abord avec une pénalité de Thomas Laranjeira puis grâce à un essai à la sirène de Joris Jurand. Brive a manqué sa première période mais ne compte finalement que 4 points de retard, 13-17. Said Hirèche espère une autre production des siens après la pause.

 

Pendant que les équipes procèdent à des ajustements, la pause est dédiée à Arnaud Mignardi qui salue une dernière fois son public. Même s'il aurait voulu que ça se termine autrement, il se dit très touché par tous les messages reçus et sera derrière l'équipe quoiqu'il arrive

 

Si Brive recolle rapidement, il ne parviendra jamais à repasser devant. Après ce trou d'air, Agen reprend sa marche en avant et va finir par s'imposer sur le score de 30 à 16. Une très grosse performance après la défaite concédée à domicile face à Castres. Brive plonge dans le doute, une semaine avant de recevoir Lyon, 2e au classement.

Durant la seconde période, Jean-Baptiste Péjoine a espéré voir une réaction de son équipe, une réaction qui n'est jamais venue

 

A l'issue de la rencontre, Said Hirèche ne mâche pas ses mots

Ils ont réussi à gagner ce match de la peur. Félicitations à eux. Nous, on n'a juste à fermer nos bouches et travailler.

 

Thomas Acquier s'est présenté devant la presse et assume ses erreurs

 

Enzo Hervé est extrêmement déçu. Sans combat, difficile de gagner un match surtout contre un adversaire qui en voulait plus.

C'est une grosse déception. Après, ça nous pendait au nez, ça fait quelques semaines qu'on arrache les victoires à la fin, qu'on n'est pas présent dans l'agressivité. Toute la semaine, on en parle, on le travaille à l'entrainement et ça nous a manqué ce soir. On avait le plan de jeu, on a le rugby mais il nous manquait du combat, de l'agressivité, des bases. La victoire est méritée pour Agen. Il nous a manqué cette agressivité dès le début et ça nous a couté le match.

 

Jeremy Davidson ne comprend pas la faillite de la touche. C'est une déception d'avoir perdu à la maison face à Agen. La semaine s'annonce studieuse pour préparer Lyon.

Le rugby sans le ballon, ce n’est pas très intéressant. Sans conquête en touche, on n’a pas existé. Perdre dix ballons dans ce secteur, c’est impensable. C’est une grosse déception. On a été défaillant en conquête. Passer 80 minutes à défendre, c’est fatigant. Prendre 30 points à la maison, ça ne fait plaisir à personne. Aujourd’hui, c’est vraiment une mauvaise journée, on va se remettre dès lundi au travail.

 

Du côté d'Agen, l'ambiance est tout autre. Après la contre-performance face à Castres, il fallait réagir et montrer qu'Agen n'allait pas mourir comme ça. Pour le capitaine Tom Murday, on a retrouvé le vrai SUA.

Ca, c'est notre rugby et notre état d'esprit !

 

Auteur d'un doublé, Loris Tolot a fait très mal au CAB. L'unité du groupe a fait la différence

On a un groupe uni, on a tous envie de se maintenir. Après, le championnat n'est pas encore fini non plus mais c'est une bonne étape.

 

Nathan Decron se lance désormais dans la fin de la saison, une fin de saison serrée mais Agen n'est pas mort et il vient de le montrer.

C'est une grosse performance de l'équipe aujourd'hui. On montre qu'on a un groupe soudé, qu'on est toujours là alors que tout le monde dit qu'on a un pied en Pro D2. Ca fait du bien de montrer qu'on est toujours là et on va se battre jusqu'au bout. Il reste 10 matchs, cela sera une finale à tous les matchs. Ca va être très serré jusqu'au bout.

 

Christophe Laussucq rend hommage à ses joueurs et est fier d'eux. Lui aussi à retrouver son équipe. Sans oublier tout son staff.

Ce soir, j’ai retrouvé mon équipe : une équipe qui défend fort, qui marque des essais en première main, qui bataille dans les rucks et qui possède une excellente touche. À ce titre il faut saluer le travail de Rémy Vaquin qui a fait un boulot énorme depuis le début de la saison.

 

Brive pouvait compter 11 points d'avance sur Agen, il en a finalement que 3 points. Brive n'a pas su lire les avertissements que les réceptions du Stade Français, du Racing 92 et de Pau avaient envoyé. Le CAB n'aura pas le droit à l'erreur face à Lyon et doit à la fois réagir sur un plan comptable mais aussi montrer un tout autre visage au niveau de l'engagement, de l'attaque, de la défense.

 

Réactions : France Bleu Limousin, Midi Olympique et Canal+

 

Mickaël Delteil, Fondateur du site
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 La Rochelle 30
2 Toulouse 24
 
12 Castres 11
13 Brive 10
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 9
Castres 29 30 Bordeaux
Pau 16 22 Toulouse
Agen 9 38 Toulon
Bayonne 29 20 Montpellier
Brive 19 23 Racing 92
Stade Français Paris 35 13 La Rochelle
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14