Le miracle briviste à Vannes (9-11), le résumé du match
Publié le vendredi 21 septembre 2018 à 06:00

C'était un soir de première à la Rabine avec Vannes qui accueille Brive. Une première qui ne restera pas dans les mémoires mais qui a offert une fin à suspense durant laquelle il ne faisait pas bon être cardiaque.

Pour ce match, Vannes aligne sa meilleure équipe tandis que Brive poursuit sa rotation d'effectif avec 5 changements.

 

Première période : du déchet et encore du déchet

Brive commence en "douceur" la rencontre en se pénalisant sur la première mêlée du match. Sur la première touche, c'est le sens contraire, c'est le CAB qui vole la munition. Mais la première attaque est pour Vannes qui rentre dans les 22 brivistes et provoque un hors jeu défensif puis un non respect des 10 mètres. Christopher Hilsenbeck ouvre le score facilement (3-0, 7'). Brive lance sa première attaque mais les locaux sont présents dans le jeu au sol et font pénaliser les brivistes. Vivien Devisme applique bien la règle du dépassement de fonction avec un superbe débordement en position d'ailier. L'action s'enchaine avec une pénaltouche et une attaque au large. Stuart Olding tente de surprendre la défense par un jeu au pied mais la couverture est assurée et Brive repart bredouille de cette offensive (12'). Les deux équipes souffrent en touche et ne parviennent pas à imposer leur jeu. En puissance, Vulivuli met Vannes dans l'avancée et les vannetais récupèrent une nouvelle pénalité (même si la charge coude en avant de Vulivuli n'a pas été signalée). Hilsenbeck double l'avance des siens (6-0, 21'). Brive souffre dans le jeu au sol mais Vannes se met également à la faute. Thomas Laranjeira inscrit les premiers points du CAB dans ce match (6-3, 26'). Les fautes se multiplient au CAB mais heureusement Hilsenbeck connait son premier échec de la soirée (30'). Les brivistes ne sont pas dans le match et ne parvienent pas à développer un jeu offensif digne de ce nom, l'attaque étant trop à plat. L'indiscipline est grandissante et à force le couperet tombe : carton jaune pour Steevy Cerqueira, fautif de plusieurs plaquages hauts (35'). Hilsenbeck redonne six points d'avance à son équipe à quelques instants de la pause (9-3, 36').

Pour l'instant, tout va bien pour Hilsenbeck et Vannes

 

L'alignement briviste égare un nouveau ballon mais Vannes n'en profite avec un en-avant après la sirène (ou plutôt la cornemuse). A la mi-temps, Vannes mène face à de pâles brivistes qui ne sont pas entrés dans la partie.

 

Deuxième période : des buteurs fébriles

Brive continue sa vendange en touche avec un 4e ballon perdu. Difficile dans ces conditions de mettre un semblant de jeu en place. Vannes est plus tranchant balle en main et se rapproche dangereusement de l'en-but briviste. En puissance, les avants sont proches mais Otar Giorgadze est là pour gratter un ballon très important pour la suite de la rencontre (45'). Le CAB met un peu plus d'implication offensivement et commence à trouver des espaces dans la défense de Vannes. Malgré tout, le match n'atteint pas des sommets et le score est toujours vierge en seconde période alors que les changements se multiplient à l'approche de l'heure de jeu. Arnaud Mignardi se fait pénaliser pour un déblayage sur le côté mais Kevin Bly fait la même faute quelques secondes plus tard. Depuis la ligne médiane, Laranjeira a la puissance et la précision pour ramener son équipe au score (9-6, 65'). Les brivistes sont mieux, Saïd Hirèche se signale avec un nouveau ballon gratté au sol et David Delarue trouve la touche dans les 22 adverses. Derrière, Vannes trouve une touche directe, offrant ainsi une superbe position d'attaque pour le CAB dans les 22 du RCV. So'otala Fa'aso'o charge derrière la touche, bien relayé par James Johnston. Brive n'est plus qu'à quelques mètres de l'en-but. Les avants tentent d'y aller mais la défense repousse. Delarue décide d'aller au large et alerte Olding. L'irlandais prend à contre pied Hugh Chalmers et s'en va aplatir le premier essai de la rencontre. Inexplicablement, Laranjeira manque la transformation, ce qui laisse Brive à portée de tir d'une pénalité ou d'un drop (9-11, 69').

Olding débloque la situation et Brive prend les devants

 

Vannes pousse à la faute Brive sur mêlée. Hilsenbeck trouve le poteau sur sa tentative et le CAB reste devant au score (72'). La pression est clairement sur Brive en cette fin de match, qui ne parvient pas à sortir de son camp. Nouvelle pénalité en mêlée contre Brive ... mais nouvel échec pour Hilsenbeck (75'). Les brivistes sont fébriles et commettent trop d'erreurs en cette fin de match pour se mettre définitivement à l'abri. Derrière mêlée de la rencontre (avec la sortie sur blessure de Johnston, touché aux cervicales). Pas de faute mais Vannes multiplie les temps de jeu dans les 22 brivistes. Hilsenbeck recule et se met en position de drop. A la sirène, le ballon est éjecté vers l'ouvreur qui déclenche le drop mais Delarue est monté comme un kamikaze pour contrer le coup de pied et permettre au CAB de l'emporter à la Rabine ! Quel dénouement qui n'est pas sans rappeler le contre de Jean Baptiste Péjoine face à Toulouse (qui avait sauvé le match nul). Encore un demi de mêlée au contre !

 

Fiche technique

 

Vannes : 3 pénalités (7', 21', 36') de Hilsenbeck

1 Fry (50' Seneca) - 2 Leafa (44' Cloostermans) - 3 Tafili (50' Kite) - 4 Cramond - 5 Tuohy - 6 Picault (53' Kamikamica) - 7 Chalmers - 8 Vosawai (Cap) (9'-12' Kamikamica) (70' Jones) - 9 Le Bail (54' Menzel) - 10 Hilsenbeck - 11 Bly - 12 Vulivuli - 13 Mourot (46' Hickes) - 14 Duplenne - 15 Bouthier

 

Brive : 1 essai d'Olding (69') ; 2 pénalités (26', 65') de Laranjeira ; 1 carton jaune pour Cerqueira (35')

1 Devisme (77' Chauvac) - 2 Jammes (MT Acquier) - 3 Bekoshvili (MT-78' Johnston) - 4 Marais (29'-36' Uys) (77' Snyman) - 5 Snyman (57' Uys) - 6 Cerqueira (46' Voisin) - 7 Hireche (Cap) - 8 Giorgadze (46' Fa'aso'o) - 9 Lobzhanidze (69' Delarue) - 10 Olding - 11 Galala - 12 Ugalde (49' Mignardi) - 13 Le Bourhis - 14 Romanet - 15 Laranjeira

 

 

En bref

Comment Brive a fait pour gagner ce match ? En étant réaliste et en profitant de la faillite au pied de Christopher Hilsenbeck, le meilleur buteur de la Pro D2 après le premier bloc. Le match n'était pas beau à voir avec beaucoup d'imprécisions en conquête et dans le jeu. Les défenses ont dominé et n'ont pas craqué. Si ce n'est sur un exploit individuel de Stuart Olding qui démontre encore une fois son statut de joueur n°1 du CAB. Désormais, les résultats commencent à tomber du côté des brivistes, reste à y mettre la manière parce que si c'est passé à Vannes, ça ne passera pas toutes les semaines avec une telle production offensive.

 

Images : Canal +

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14