A la découverte du Rugby Club Vannes
Publié le jeudi 20 septembre 2018 à 06:00

Si Brive a déjà croisé la route de la plus part des clubs de cette Pro D2, pour certains ce sera une première. Ce jeudi soir, les brivistes se rendent dans une terre inconnue : la Bretagne. Vannes attend le CAB de pied ferme. Partons à la découverte du Rugby Club Vannes.

Grande première mondiale

Pour la première fois de son histoire, nos zèbres brivistes s’apprêtent à rencontrer le RCV au titre du premier match du second bloc de championnat de Pro D2. Un choc inédit en rugby et pourtant, il y a 2300 ans environ, on aurait déjà pu assister à un affrontement entre deux grandes tribus gauloises : les Vénètes du Morbihan et de Vannes contre les Lémovices du Limousin, plus précisément de Corrèze. Bien entendu, à cette époque déjà, les coujous qui, plus tard, à coups de courges, ont fait fuir une autre race celte, lors de la guerre de cent ans, auraient déjà remporté, haut la main, le combat contre ce petit village de résistants bretons.

 

En ce jeudi soir du 20 septembre 2018, en sera-t-il de même ?

Nos Vannetais, pour leur 3ème saison en Pro D2, ont voulu apporter un peu plus de « celtitude » en la personne du seconde ligne Dan Tuohy. Cet apport de sang irlandais ne pèsera pas très lourd face à l’arrivée dans les rangs corréziens de notre nouveau manager Jeremy Davidson et de notre centre/ouvreur Stuart Olding.

Même si l’adversaire du jour est le seul club professionnel breton et ceci de fraîche date puisque, montée oblige, il ne s’est doté d’un tel statut qu’en 2016, il ne faut pas le sous-estimer et gageons que son entraîneur Jean Noël Spitzer, présent au club depuis plus de 10 ans, fera tout pour les guider vers la victoire, en s’appuyant sur 4 recrues limousines ou auvergnates en la personne des piliers Pagakalasio Tafili en provenance de Tulle, Jason Tindilière, un ancien espoir limougeaud et de Nika Neparidze, transfuge de l’ASM. Sans oublier l’ancien centre briviste Jules Godefroy « passé à l’ennemi » dès 2017.

 

La botte secrète du Rugby Club Vannetais

Pour tenter de faire basculer la victoire dans leur camp, les bretons ont créé voici deux saisons une association de supporters très dynamique qui regroupe déjà plus de 60 membres grâce à 2 fans inséparables du club, Dany et Dominique, baptisée « Erminig Glas » qui, traduit en bon français bien de chez nous, veut dire L’hermine bleue (en référence aux couleurs du club, bleu et blanc). De plus, avant chaque match, à l’instar des clubs de Toulon avec son Pilou, Pilou ou de l’Aviron Bayonnais avec sa Peña Baïona, ils chantent un hymne envoûtant, à la tonalité proche des chants gallois, prêt à galvaniser le peuple breton, le Bro Go Ma Zadou.

Nos zèbres devront également se méfier de la tribune nord où l’ambiance est à son paroxysme durant tout le match. C’est là que se situe ce seizième homme qui galvanise son équipe. Espérons simplement que, même si le match se joue un jeudi soir et que le déplacement soit sans doute le plus long de la saison, nous espérons que nos supporters seront les plus nombreux possible afin de soutenir l'équipe n'importe où en France et n'importe quel jour de la semaine.

 

Que le meilleur gagne

Ramener la victoire ne sera pas chose aisée mais pour réaliser cet objectif, nous savons que nous serons accueillis dignement et avec respect par un jeune club professionnel et par des supporters élus, l’an dernier, meilleur public de Pro D2 et prêts à garder ce titre au terme de la présente saison, ils ne pénétreront pas sur le terrain du stade de la Rabine en victime expiatoire.

Tant pour parvenir à nos fins que pour les remercier de leur accueil très « chaleureux », nous devons absolument les respecter et faire preuve de la plus grande humilité et d’une motivation sans failles et ne pas oublier que les galettes-saucisse (locale), arrosées de cidre ou cervoise (locale elle aussi) sans oublier le chouchen sans lequel la fête ne serait pas complète, pour avoir bon goût, ne se dégustent qu’au cours de la troisième mi-temps.

Allez Brive, allez les zèbres, allez le CAB et bonne chance à nos amis morbihannais qui, malgré cette défaite, n’en doutons pas d’enseignements, terminerons cette troisième saison à ce niveau, confortablement installés dans le milieux de tableau.

 

(Merci à Dominique Bergougniou, Président des « Ermining Glas » et à « Vifs de Vannes » pour leurs infos et anecdotes)

 

Images : Canal +

 

Jean Elhinger, Chroniqueur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14