Brive doit apprendre de ce match pour grandir la saison prochaine, l'analyse du match
Publié le lundi 27 mai 2024 à 15:00

La phase finale est un autre environnement où les règles sont différentes. Plus question d'espérer l'aide de quelqu'un, maintenant, vous êtes seul face à votre destin. Malgré une grosse bataille, Brive a du s'avouer vaincu au final. Il ne pouvait y avoir deux vainqueurs. Brive donne rendez-vous la saison prochaine.

Tous les ingrédients étaient réunis pour un grand match : la météo, l'affluence au stade, le suspense ... Pour ceux qui préfèrent le jeu, ils ont du prendre plus de plaisir lors de Béziers - Brive que lors de Leinster - Toulouse ! Le vainqueur aura lâché beaucoup d'énergie pour se hisser en demi-finale mais la finale se rapproche.

 

Les points positifs

Le contenu du match. Il y a quelques semaines, c'était sûrement un peu utopique de voir le CAB en phase finale avec plus Nevers et Mont de Marsan luttant pour cette 6e place. Mais au bout du compte, c'est Brive qui a eu ce billet pour se rendre à Béziers. Et Brive a fait honneur à cette qualification, en rendant une très belle copie et offrant un combat intense pendant 80 minutes. Il y a 3 mois, lors du match de championnat dans ce même stade, le duel n'avait pas été aussi équilibré. Cette fois, le CAB a rendu une bien meilleure copie, bloquant les initiatives biterroises et au final, passant près de la victoire. Forcément quand on voit ce match ou celui à Mont de Marsan ou à Vannes, cela laisse des regrets sur la saison briviste. Mais on peut se dire aussi que cela offre une marge de progression à l'équipe en quête de constance qu'il faudra avoir la saison prochaine pour remonter en Top 14.

La mêlée. Aux chiffres, on peut leur faire dire ce qu'on veut. Mais les images viennent souvent renforcer ce sentiment. Statistiquement, Brive est l'équipe de Pro D2 qui récupère le plus de pénalités sur mêlée. Avec la montée en puissance de l'équipe sur les derniers matchs, les avants ont mis un point d'honneur à dominer ce secteur. Beaucoup sont passés à la moulinette et n'ont pas trouvé de solutions pour freiner l'avancée briviste. Sur la feuille de match, Béziers présente pourtant un pack solide avec de la puissance et de l'expérience mais nul n'y a fait. Brive a dominé ce secteur avec notamment un Jon Zabala en souffrance face aux gauchers brivistes. En seconde période, les avants brivistes ont fait l'effort pour récolter de nombreuses pénalités dont certaines sur introduction adverse. Tom Raffy, pour sa part, n'a pas tremblé et a concrétisé le travail de ses avants. Cela aurait pu passer dans ce schéma "à l'ancienne" mais il a manqué quelques minutes et des détails pour que la mêlée briviste envoie le club en demi-finale contre Vannes. Avec une même démonstration comme lors de la 29e journée ?

 

Les points négatifs

Un parcours trop compliqué Peut être qu'on attendait plus de Brive sur la saison, beaucoup considérant le CAB comme l'ogre de la division. Mais c'était déjà un ogre qui arrivait avec des fondations fragiles. Et cela s'est vu tout au long de la saison. Forcément, la fin de la saison a fait naitre des espoirs tout à fait logiques. Un nouveau championnat commençait et les 6 équipes se présentaient ensemble sur la ligne de départ et chacune pouvait envisager la montée en Top 14. Malheureusement, quand vous partez des couloirs 5 et 6, cela implique de gagner deux matchs à l'extérieur pour accéder à la finale et ainsi avoir deux opportunités pour monter (la finale et le barrage d'accession). Brive devait l'emporter à Béziers puis à Vannes pour se donner une chance de remonter. Le parcours était compliqué et il s'est arrêté dès le match de barrage. Tout n'est pas à jeter et cela doit servir d'expérience pour le futur. Le groupe est en reconstruction et en partie jeune. N'étant pas un habitué des phases finales, Brive doit aussi apprendre comment aborder ces rencontres qui sont si particulières à disputer.

Un plan B à travailler. Ce match à Béziers est un peu un résumé de ce qu'a été la saison briviste. En terme de jeu, Brive s'est appuyé sur un jeu d'avants puissant et efficace et sur une solide défense. Quand le score est en votre faveur et que le plan A fonctionne, il n'y a pas de raison de douter. Mais quand la machine se bloque ou que le score n'est plus en votre faveur, vous devez changer de braquet et à Brive, c'est là où le problème arrive. Mis à part son jeu d'avants, Brive n'a pas forcément de plan B et notamment au niveau du jeu de mouvement, du jeu des 3/4. Il y a un bloquage mental dès lors qu'il faut bouger le ballon derrière. Les 3/4 ont tendance à trop rapidement se débarrasser du ballon au pied, comme sur l'action qui amène la relance interminable de Béziers sur l'essai de la victoire. Les absences de Stuart Olding et Mathis Ferté ont pesé mais il manque surtout une prise de conscience et une volonté commune (avants et 3/4) de bouger le ballon et de naviguer sur toute la largeur du terrain.

 

En conclusion

Lors des dernières journées de la saison, les planètes s'étaient alignées pour voir la qualification de Brive en phase finale. Pour obtenir une place en finale, le chemin allait être tortueux. A commencer par un déplacement à Béziers. Les deux équipes ne sont pas lâchées et se sont appuyées sur leurs points forts : le jeu de mouvement pour Béziers et le jeu d'avants pour Brive. Cette tactique a bien failli fonctionner jusqu'au bout, le CAB s'offrant 5 points d'avance, soit le plus gros écart du match (preuve que les deux équipes étaient proches). Mais voilà, l'ASBH n'a pas renié son style de jeu et a usé son adversaire jusqu'au point de rupture, au bout d'une séquence de 4 minutes. Sonné, Brive a bien tenté d'arracher la victoire mais c'était dans une filière un peu étrangère à ce qui fait la force du CAB. Il faudra ajouter cette corde à l'arc briviste la saison prochaine pour se donner le maximum de chances pour retrouver l'élite du rugby français.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble 18 20 Montpellier
Résultats Top 14