Brive a manqué de vice sur l'action décisive de Béziers
Publié le mercredi 29 mai 2024 à 15:00

Un match de phase finale est souvent serré et on aime bien dire que cela se joue sur des détails. Cela peut être un carton qui fait tout basculer, un mauvais choix de jeu, un bon remplacement ... Brive était proche de tenir la victoire à Béziers mais une longue action a fait basculer la rencontre pour les locaux. Le CAB aurait pu mieux faire tout au long de l'action.

En trois mois, l'affrontement a été beaucoup plus serré entre Béziers et Brive. Peut être est ce l'atmosphère de la phase finale qui a amené ce suspense pendant les 80 minutes. Devant de trois points à la pause, Brive a été de nouveau derrière au score avant de s'appuyer sur la puissance de ses avants et prendre 5 points d'avance alors que nous entrons dans les dix dernières minutes.

A la 72e minute, Gabin Lorre tente un drop qui passe de peu à côté. Taniela Sadrugu est victime de crampes et cède sa place à Ross Moriarty qui revient sur la pelouse. Tom Raffy s'apprête à donner le renvoi aux 22 mètres. Et on va partir sur une séquence de 4 minutes, sans arrêt de jeu, qui va faire basculer le sort de la rencontre.

Le coup de pied est long avec Samuel Marques à la réception sur ses 40 mètres. Béziers enchaine au près, sans trop s'éloigner des rucks mais ça n'avance pas beaucoup, passant la ligne médiane avant que la défense briviste repousse tout ce petit monde dans le camp adverse. Après six temps de jeu, Marques joue au pied. Nicolas Krone est à la réception et est mis au sol sur ses 40 mètres. Léo Carbonneau ne prend pas de risques et joue au pied.

Charly Malié est à la réception mais est mis sous pression par Arthur Bonneval. Victor Dreuille arrive lancé et met de l'avancée à ce temps de jeu. Il est plaqué par Retief Marais. Derrière, on lance Hans Nkinsi mais le 2e ligne perd le ballon au contact sur le double plaquage Delannoy - Moriarty. Matthieu Voisin hérite du ballon et sert Carbonneau. Dos au jeu, il arme une chistera qui traverse le terrain et tombe dans les mains de Tom Raffy. Belle opportunité à jouer, 3 contre 3, avec Georges Shvelidze à l'intérieur et Asaeli Tuivuaka placé à l'extérieur.

Le fidjien, décalé, peut faire de gros dégâts, surtout qu'en face, c'est plutôt du poids léger avec notamment Lorre. Mais voilà, les démons viennent hanter les brivistes et la peur de jouer ces ballons de récupération à la main. Raffy joue au pied et Brive ne reverra plus le ballon lors des deux prochaines minutes. Lorre contre le jeu au pied et récupère le ballon dans ses 22. Après un relais de Marques, Nicolas Plazy démarre l'attaque devant ses 5 mètres.

L'ailier accélère, casse le plaquage de Julien Delannoy et passe au sol sur la ligne des 22 mètres. Béziers avance dans l'axe. Petit à petit, cela avance. La défense briviste ne craque pas mais peine à ralentir l'avancée. Sur un 6e temps de jeu, Marques passe à plat pour Pierre Gayraud. L'arbitre ne dit rien. C'est assez limite mais ce n'est pas signalé.

On reste globalement avec les avants. Mais pour vraiment avancer, il faut varier. Alors au 9e temps de jeu, on se fait des passes et on touche les extérieurs. Tim Nanai-Williams trouve un espace sur l'aile et le jeu passe la ligne médiane. Ca enchaine et on se retrouve à nouveau avec le cas de figure d'une passe à plat de Marques pour Malié. Celle-ci est autant limite que la première. Chacun se fera son idée en revoyant les images.

Brive tient bon mais ne fait pas la guerre dans les rucks. Les attaquants sont mis au sol mais les ballons sortent rapidement des différents rucks. Nous en sommes au 17e temps de jeu. Marques étant en protection, c'est Malié qui fait office de demi de mêlée. Et la solide défense briviste va finir par craquer. L'ouvreur n'a pas enclenché sa passe que Marcel Van der Merwe monte en pointe sur le bloc Boulassel - Ancely. La porte est ouverte pour Malié qui s'engouffre et dépose (logiquement) Daniel Brennan et Julien Delannoy.

Il s'en va crocheter Nicolas Krone à l'entrée des 22 mètres mais est déséquilibré par l'arrière briviste. Brennan se couche sur le biterrois et se fait sanctionner par Mr Nuchy. Avantage en cours.

Brive ne parvient plus à former la ligne défensive. Béziers joue dans la défense et se rapproche de la ligne. Nkinsi joue debout et passe les bras pour Tuipuola, plaqué par Brennan et mis au sol devant l'en-but. Nkinsi relève le ballon et marque en force pour clore cette action de 4 minutes (2 minutes 30 rien que sur la dernière séquence).

4 minutes sans pause où Brive a possédé le ballon à deux reprises. Mais il a très mal exploité un ballon de récupération avec le jeu au pied de Raffy. Il a surtout manqué de vice et d'expérience pour ralentir cette longue offensive. Il y a eu de nombreux rucks pour Béziers (26 si on a oublié personne) mais peu ont été contesté par les brivistes. Les ballons ont rarement été ralentis. Marcel Van der Merwe a été près de récupérer le ballon, Asaeli Tuivuaka et Benjamin Boudou ont essayé de bouger les soutiens offensifs. Mais dans sa globalité, Brive a été prudent, précautioneux dans son approche. Mauvais choix car au début de l'action, les brivistes avaient réussi à perturber les biterrois par de belles montées offensives.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble 18 20 Montpellier
Résultats Top 14