Le divorce semble consommé entre Mignardi et le CAB
Publié le vendredi 24 janvier 2020 à 06:00

Quand tout se passe bien, il y a toujours un petit quelque chose qui part de travers. Il faut éviter que ce petit quelque chose devienne grand. En conflit avec le club, Arnaud Mignardi livre sa version des faits. Quoiqu'il arrive, la fin de l'histoire ne sera pas belle et c'est bien dommage.

Pour le commun des mortels, l'histoire était celle là : celle d'un joueur qui s'apprêtait à commencer sa saison en Challenge Cup après avoir été sur la touche à la suite d'une blessure au coude contractée face à Grenoble. Sauf qu'une blessure à l'épaule arrive à ce moment là et repousse le retour sur les terrains d'Arnaud Mignardi.

Vient alors cette improbable information : grosse tension entre le club et le joueur et mise à pied de 15 jours. La cause ? Une année optionnelle automatiquement activée le 31 décembre que le club n'a pu désactiver en raison de l'arrêt maladie du joueur. Si le litige va se régler en février au tribunal, Arnaud Mignardi donne plus de détails de sa situation dans Midi Olympique.

Pour contourner l'activation de l'année, le club a fait une proposition : fin de carrière immédiate.

Ils m’ont alors fait une proposition. Je devais mettre un terme à ma carrière de joueur avec effet immédiat. J’ai refusé car je me sens encore capable de jouer au rugby.

Mais d'où vient cette mise à pied qui serait consécutive à un problème lors du match contre le Racing 92 ? Un petit accrochage avec une personne mais rien de bien méchant jusqu'à ce que le club s'en serve comme motif

Un monsieur est venu me parler de rugby. On a échangé sans aucun problème. Il est revenu à la charge un peu plus tard, visiblement un peu alcoolisé et il m’a mis deux tapes derrière la tête. Je l’ai repoussé en le prenant par le col et lui ai demandé d’arrêter tout de suite. L’histoire s’est terminée là-dessus. Personne ne m’a parlé de cette histoire et le samedi j’avais la lettre dans ma boîte qui me signalait ma mise à pied pour faute grave. J’étais abasourdi. Puis j’ai fait le rapprochement. Le club avait contacté ce monsieur pour lui faire mettre par écrit tout ce qui s’était passé et ainsi me licencier. J’ai aussi rencontré ce monsieur par la suite. Heureusement, j’ai rencontré quelqu’un de sensé, avec des valeurs. Il a envoyé un courrier au club pour rectifier sa version et dire que c’était un incident mineur qui était résolu. Il ne veut surtout pas que le club se serve de ça pour me licencier.

Cette histoire commence à sentir mauvais. Que le club souhaite mettre fin à l'aventure d'Arnaud Mignardi au CAB, c'est une chose, qu'il cherche tous les moyens possibles et surtout imaginables pour "licencier" son joueur en est une autre.

Mignardi n'a pu effectuer sa rééducation au club pendant sa mise à pied mais est prêt à reprendre l'entrainement et se dit prêt à rejouer après la trêve, à partir du déplacement à Toulon. Problème : le club ne veut pas qu'il rejoue au CAB. C'est une fin qui en rappelle notamment deux autres : Olivier Caisso et Arnaud Méla. Le club parle très régulièrement de "valeurs" mais qu'en est-il quand les divorces houleux semblent se répéter au fil des années ? Pour le joueur, le club qui se dit être un club famille n'en est pas un.

En attendant une réaction du club pour donner sa version des faits, Arnaud Mignardi ne veut pas partir sans un dernier au revoir aux supporters

Je veux faire mes adieux aux supporters comme il se doit. J’ai toujours tout donné, je suis resté lors des deux descentes en Pro D2 alors que j’avais d’autres propositions mais je me sentais aussi fautif donc je voulais permettre au club de remonter. J’y ai laissé un genou, un coude, une épaule, j’ai toujours répondu présent quand le club avait besoin de moi. Je ne pensais pas que ce genre de choses puisse arriver à Brive.

Nous n'avons pas de don de voyance mais cette histoire va mal se finir. Espérons seulement qu'elle ne va pas créer des fissures dans le vestiare qui pourraient être préjudiciables dans la fin de la saison briviste. Et si on essayait de se parler pour limiter les dégâts et offrir la meilleure sortie de crise à cette histoire, ça serait pas mal, non ?

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Arnaud MIGNARDI
Trois quart centre
Classement Top 14 Pts
1 Racing 92 9
2 Pau 8
3 Brive 5
4 Toulon 5
 
13 Lyon 1
14 Montpellier 1
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 2
Pau 33 23 Agen
Racing 92 41 17 Montpellier
Toulouse 39 23 La Rochelle
Bayonne 21 19 Clermont Ferrand
Bordeaux 25 20 Brive
Castres 16 22 Stade Français Paris
Toulon 36 14 Lyon
Résultats Top 14