Guillaume Galletier « Il n'y a plus le droit à l'erreur, il faut qu'on gagne des matchs »
Publié le lundi 2 mai 2022 à 06:00

C'était le match à ne pas perdre pour Perpignan et Brive. Sauf qu'une équipe allait s'incliner et se mettait la pression pour son maintien dans l'élite avec ce barrage à l'extérieur. Brive perd une nouvelle fois à l'extérieur et la pression grandit sur ses épaules.

C'est le match de la peur entre le 13e qui reçoit le 12e. Perpignan reçoit Brive et doit s'imposer pour recoller à son adversaire du jour. Une victoire de Brive et Perpignan est assuré de terminer 13e et donc barragiste, Brive étant maintenu.

Aimé Giral est plein comme un oeuf et le CAB ne perd pas de temps pour faire lever ses 500 supporters qui ont fait le déplacement jusqu'en Catalogne. Dès la 4e minute, les 3/4 brivistes trouvent la faille dans la défense perpignanaise et Setariki Tuicuvu pointe dans l'en-but (0-7). On ne peut rêver meilleur début pour le CAB.

Mais forcément, Perpignan va réagir car c'est impossible de laisser filer ce match si important à domicile. Aimé Giral va rugir une première fois avec l'essai du capitaine Mathieu Acébès (7-7). Brive colle au score (10-10) mais l'USAP frappe une seconde fois, grâce à Piula Fa'asalele (17-10). Perpignan est devant à la pause mais Brive reste au contact. Tom Ecochard souligne la réaction de son équipe et espère une 2e période plus propre avec l'aide du vent.

 

Perpignan attaque sur les chapeaux de roues cette 2e période. Fa'asalele marque encore et Jaminet ajoute une nouvelle pénalité. Le break est fait avec ce score de 27 à 10. Un score qui ne bougera plus avec un Perpignan qui ne parviendra pas à marquer le bonus offensif (pour reprendre l'avantage en cas d'égalité) et un Brive qui manque l'occasion à l'entrée du dernier quart d'heure de relancer la partie. L'USAP l'emporte et revient à 3 points du CAB à 2 journées de la fin. Les brivistes manquent à nouveau l'occasion de plier la course au maintien.

Guillaume Galletier est très déçu. Après Lyon, Brive ne parvient à valider son maintien à Perpignan. L'urgence est là car il faudra gagner un match pour se sauver. Prochain objectif et pas des moindres : Toulouse.

 

Daniel Brennan est frustré du manque de concrétisation qui aurait pu faire basculer la rencontre du bon côté. Les joueurs ne lâchent pas l'affaire et vont très vite se projeter vers ce dernier bloc capital pour le maintien en Top 14.

 

Saïd Hirèche regrette de n'avoir pu mettre plus de pression sur Perpignan pendant le match. Le soutien du public briviste était digne de phases finales mais au final, c'est une nouvelle défaite à l'extérieur qu'il faut ramener dans les soutes des bus.

 

Joris Jurand se projette déjà sur Toulouse. L'équipe doit se servir de la frustration de cette fin de saison pour renverser la montagne toulousaine.

 

Jeremy Davidson regrette aussi ce réalisme qui fait défaut globalement depuis le début de la saison. La discipline était là mais pas la concrétisation. Perpignan en a voulu plus que Brive et repart avec la victoire.

 

Perpignan est toujours en vie ! De Mathieu Acébès à Melvyn Jaminet, le contrat est rempli même s'il reste un peu d'amertume avec ce bonus offensif non pris. Désormais, il reste deux matchs pour aller chercher ce maintien direct mais l'USAP n'a pas son destin entre les mains. Il faudra espérer des faux pas du côté de Brive. En tout cas, l'espoir existe et la confiance est là.

 

M.Jaminet : Il faut savourer la victoire. C’est ce qu’il faut retenir, c’est ce qu'on voulait. Il y a peut-être la frustration de ne pas avoir attrapé le bonus sur la fin alors que l’on a eu quelques occasions mais bon… Puis il y avait le plaisir de pouvoir jouer sur cette pelouse, avec un stade plein, un temps parfait, en réussissant à faire du jeu, avec la victoire au bout. C’était quelque chose d’incroyable, on se serait cru en phases finales avec tout le monde qui nous soutenait. Il y avait clairement le 16e homme derrière nous. On est toujours en vie. On voulait gagner pour espérer accrocher la douzième place. Nous travaillons tous pour ça. Après, ça ne tient pas qu’à nous. Nous ne sommes pas maîtres de notre destin mais on va tout faire pour avoir de bons résultats jusqu’à la fin et ainsi éviter le barrage. Après s’il faut le jouer, on sera prêts.  

 

Brive est en train de se mettre le feu tout seul. Face à Lyon et à Perpignan, le CAB avait l'occasion de plier l'affaire pour le maintien mais ne l'a pas fait. Et l'USAP reste en vie, bien en vie. Les brivistes n'y arrivent toujours pas à l'extérieur malgré un excellent début de rencontre. Malheureusement, cela n'a pas continué et Brive est resté muet après la pause. L'inquiétude est de plus en plus grande et si le maintien est acquis à l'issue de cette saison, il faudra vraiment en tirer les conséquences (et que ça se voit, pas juste dans un discours sur papier glacé). Il reste 2 matchs (ou 3) pour maintenir le CAB en Top 14.

 

Image : Rugby+

Réaction : Rugbyrama

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14