Top 14 : Avant match USA Perpignanais - CA Brive
Publié le samedi 30 avril 2022 à 06:00

Si ce n'est pas à 100% le match de la peur, on s'en rapproche vraiment. Perpignan et Brive sont à la lutte pour éviter la place de barragiste. Le CAB a pour le moment l'avantage mais cette rencontre pourrait faire basculer la dynamique. La pression sera grande au coup d'envoi.

7 points d'écart et 3 matchs à jouer. Rien n'est décisif mais chaque résultat peut imposer une décision décisive dans la course au maintien. Aimé Giral va jouer son rôle à plein durant la partie et l'équipe victorieuse sera celle qui aura le mieux géré la pression du match.

 

Bilan de la saison

Perpignan : 13e avec 35 points (7 victoires, 0 nul, 16 défaites)

Brive : 12e avec 42 points (8 victoires, 1 nul, 14 défaites)

 

Après une saison parfaitement menée et conclue avec le titre de champion de Pro D2, Perpignan arrive avec de l'envie et un objectif : ne pas faire l'ascenseur et se maintenir en Top 14. Pour son retour dans l'élite, les catalans veulent le maintien et rien d'autre. Le mois de septembre est correct avec deux victoires à domicile (Biarritz et Toulon) et deux défaites à l'extérieur (Brive et Lyon). La suite va se compliquer avec une série de 4 défaites dont deux à domicile (Pau et le Stade Français). Perpignan ne lâche pas ses matchs, comme par exemple celui au Racing 92. L'USAP propose un rugby joli à voir mais il manque ce petit quelque chose pour faire la différence. Même si les réceptions de La Rochelle et Clermont sont compliquées, Perpignan s'adjuge la victoire, ce qui fait beaucoup bien. La victoire à Biarritz fait du bien également car elle se situe dans une série de 4 défaites. Les joies du calendrier donnent l'opportunité aux perpignanais de recevoir Toulouse et le Racing 92 dans la période des doublons. Et le plein est fait avec un 10/10 qui donne un sacré coup de boost dans la course au maintien. Mais Perpignan est également dans une saison avec quelques hauts et beaucoup de bas. Le succès contre le Racing est le seul rayon de soleil dans une série de 5 défaites dont la défaite à domicile dans le derby face à Montpellier. Une défaite qui abat les catalans dans leur course au maintien. Mais pendant que Perpignan est de visite à La Rochelle, une bonne nouvelle vient effacer la défaite : Brive s'est incliné à domicile face à Lyon. Perpignan peut respirer un grand coup et reste toujours en vie. L'USAP doit se servir d'Aimé Giral pour renverser son adversaire direct et réduire de plus de la moitié l'écart au classement. Il n'y a plus de temps à perdre mais la falaise et son vide ne sont pas très loin non plus.

Brive est un habitué de la lutte pour le maintien mais habitué ne veut pas dire un expert en un maintien rapide et sans stress. La plupart du temps, ça passe même s'il faut attendre les dernières journées pour le maintien officiel. Mais il y a des saisons où la formule ne passe pas et Brive retombe en Pro D2. Au début d'une saison, beaucoup d'équipes veulent se trouver une place dans le top 10 mais la réalité du championnat va les mettre dans une autre course. Certains discours d'avant saison voulaient placer le CAB dans une course différente mais ça sera finalement le maintien. Le début de saison est intéressant avec notamment 2 victoires bonifiées à domicile pour commencer la saison. Mais l'automne et le début de l'hiver vont être terribles pour les brivistes. Les défaites s'enchainent à mesure que le calendrier propose de nombreux déplacements. Le bloquage psychologique devient pesant, même dérangeant. Les rares réceptions ne doivent pas être manquées et c'est le cas face au Racing 92 avec une victoire qui stoppe une série de 4 défaites de rang. Une seconde série identique s'enclenche derrière et la victoire (bonifiée) face à Biarritz permet de reprendre confiance. En ce mois de janvier et durant le mois de février également, les réceptions sont plus nombreuses. Brive en profite pour prendre le plus de points possibles et se redonne par la même occasion un peu d'air sur la zone rouge. Face à Castres, le CAB réalise un gros match face à une équipe qui n'était pas venue en tourisme. Il y a une semaine, Brive a l'occasion de frapper un grand coup pour le maintien. Tandis que Perpignan s'incline sans point à La Rochelle, Brive peut sécuriser à 95% son maintien mais il se prend les pieds dans le tapis et s'incline face à Lyon. Et voilà qu'arrive le choc à Perpignan. Avec 7 points d'avance, les brivistes n'ont guère de marge de manoeuvre et vont devoir trouver une solution pour ce problème de match à l'extérieur. C'est l'occasion parfaite pour le faire mais en sont-ils capables ?

 

Les hommes forts

Seilala Lam est un joueur très dynamique, très énergique, parfois un peu trop alors attention à bien se maitriser dans ce match couperet. La 3e ligne sera à surveiller avec Piusa Fa'asalele, dur dans le duel un contre un, Alan Brazo, profil assez complet, et Genesis Mamea Lemalu, un puissant numéro huit qui met son équipe dans l'avancée. Incertain en début de semaine, Tristan Tedder tient finalement sa place et va dicter le tempo de l'équipe. Un duo expérimenté au centre qui fonctionne très bien avec Jeronimo De la Fuente et Afusipa Taumoepeau (auteur de 5 essais). On l'aime ou on le déteste mais Mathieu Acébès ne lâche rien sur un terrain. Melvyn Jaminet ne veut pas cacher ses derniers matchs et sa sortie avec l'USAP. L'international français veut maintenir son USAP.

Si Brive veut avoir une chance de gagner à l'extérieur, il devra compter sur une meilleure conquête que face à Lyon. Thomas Acquier a connu un jour sans sur ses lancers et se doit une revanche. Auteur du premier essai face à Lyon, Tevita Ratuva a mis son équipe dans l'avancée. Saïd Hirèche est le capitaine et doit trouver les bons mots pour motiver sa troupe. Il doit redevenir le poison dans le jeu au sol. Comme face à Toulon et Castres, Stuart Olding est positionné à l'ouverture et va offrir une palette plus large à l'attaque briviste. Victime d'une commotion à Clermont et entré en jeu face à Lyon, Guillaume Galletier revient avec de l'énergie et l'envie d'être décisif. Sevré de ballons il y a une semaine, Setariki Tuicuvu espère voir plus le ballon et se montrer décisif pour aider son équipe à obtenir le maintien.

 

Bilan et confrontations

Perpignan (à domicile) : VVDDVVDDVVD

Biarritz (33-20), Toulon (12-9), Pau (14-29), Stade Français (22-23), La Rochelle (22-13), Clermont (26-24), Castres (19-20), Lyon (23-28), Toulouse (36-13), Racing 92 (34-13), Montpellier (13-23)

 

Brive (à l'extérieur) : DDDDDDDDDDD

Montpellier (39-17), Bordeaux (29-10), Toulon (13-9), Biarritz (37-9), Castres (23-22), Toulouse (18-11), Lyon (41-0), Pau (43-20), Racing 92 (57-19), La Rochelle (41-15), Clermont (41-10)

 

Entre une équipe qui alterne le bon et le moins bon à domicile et l'autre qui voyage à vide à l'extérieur, c'est une confrontation qui pourrait déboucher sur tout et n'importe quoi. Et on ne met pas dans l'équation la pression qui entoure ce match.

Perpignan a déjà connu à 5 reprises la défaite à domicile et c'est beaucoup. Quand on y regarde de plus près, la dynamique est particulière : 2 victoires puis 2 défaites et ainsi de suite. Dernier résultat : une défaite. Cela pourrait dire victoire de Brive mais Brive est ce qui se fait de pire à l'extérieur : aucune victoire et seulement 2 bonus défensifs au compteur. Surtout, Brive reste sur 5 défaites de rang à plus de 40 points encaissés. Il faut remonter à janvier 2021 pour trouver trace d'une victoire à l'extérieur du CAB.

Et il faut remonter encore plus loin pour trouver trace d'une victoire briviste en championnat à Aimé Giral. Perpignan est maitre à domicile quand il s'agit de recevoir le CAB. La dernière venue de Brive en Catalogne remonte au 22 février 2014 et un score de 12-6 pour les locaux. Les derniers matchs ont souvent été serrés (les 3 derniers par 7 points ou moins d'écart). Et alors, dernière victoire de Brive ? Le 10 octobre 1971 et un succès 18-12. 51 ans d'insuccès !

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Perpignan - Brive (coup d'envoi à 17h, arbitre : Mr Romain Poite)

 

Pour Perpignan : 1 Lotrian - 2 Lam - 3 Halanokunuka - 4 Labouteley - 5 Mahu - 6 Fa'asalele - 7 Brazo - 8 Mamea Lemalu - 9 Ecochard - 10 Tedder - 11 Acebes (Cap) - 12 De la Fuente - 13 Taumoepeau - 14 Delguy - 15 Jaminet

Remplaçants : 16 Velarte - 17 Chiocci - 18 Eru - 19 Bachelier - 20 Rodor - 21 Dubois - 22 Duguivalu - 23 Joly

Absents : Tetrashvili (tendon d’Achille), Tadjer (ischios), Wiliame (adducteurs), Oviedo (biceps), Chouly, Tilsley, Heafala, Fernandez, Landajo, Deghmache (choix)

 

Pour Brive : 1 Brennan - 2 Acquier - 3 Japaridze - 4 Lebas - 5 Ratuva - 6 Marais - 7 Hirèche (Cap) - 8 Fa'aso'o - 9 Lobzhanidze - 10 Olding - 11 Bituniyata - 12 Galletier - 13 Lee - 14 Tuicuvu - 15 Jurand

Remplaçants : 16 Dufour - 17 Chauvac - 18 Zafra - 19 Kamikamica - 20 E.Abadie - 21 P.Abadie - 22 Hervé - 23 Bekoshvili

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Image : USAP

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 73
2 Bordeaux 72
 
11 Stade Français Paris 50
12 Brive 42
13 Perpignan 39
14 Biarritz 24
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 25
Bordeaux 42 10 Lyon
Biarritz 8 26 Clermont Ferrand
Montpellier 22 13 Racing 92
Toulon 37 20 Pau
La Rochelle 32 13 Stade Français Paris
Brive 8 26 Toulouse
Castres 28 12 Perpignan
Résultats Top 14