Brive n'avait pas les armes pour lutter à Lyon, l'analyse de la rencontre
Publié le mardi 17 septembre 2019 à 11:00

Face à un Lyon aussi déterminé et sérieux, Brive n'avait aucune chance. Mais en avait-il déjà une au coup d'envoi de la rencontre ? Le constat est flagrant et ne souffre d'aucune contestation possible : Brive va souffrir quand il va se déplacer chez les gros du championnat. A l'avenir, il faudra venir avec d'autres ingrédients pour éviter de brûler les ailes de ceux qui seront alignés sur le terrain.
 

Les points positifs

Peniami Narisia. Depuis 2, 3 ans, Peniami Narisia a commencé sa transition du poste de 3e ligne à celui de talonneur. Si au niveau du jeu, il a le profil d'un talonneur moderne, mobile et gros couvreur de terrain, le plus dur reste la conquête et surtout le lancer en touche. Alors, on ne peut pas lui demander actuellement de lancer avec autant de précision qu'un talonneur expérimenté du poste qui lance depuis près de 20 ans mais le jeune fidjien travaille ce geste avant avec Didier Casadéi et désormais avec Marc Dal Maso. Après plusieurs matchs en Espoirs, c'était le saut dans le grand bain ce samedi à Lyon. Et il y avait des clients en face avec Félix Lambey, Julien Puricelli et Liam Gill. Narisia a souffert, comme tous ses coéquipiers, mais il n'a pas été ridicule dans ses lancers, en essayant de limiter la prise de risque et les pertes de balle. Oui, il y a eu du déchet mais désormais, il a une base sur laquelle il devra travailler. On ne sait pas si Peniami Narisia fera un grand talonneur mais ce n'est qu'en le faisant jouer à ce poste qu'on (et qu'il) aura la réponse.

Une bonne touche pour se mettre en confiance du côté de Narisia

 

Les points négatifs

Trop de changements. Après la débauche d'énergie contre Clermont et dans une semaine courte de préparation, Brive avait décidé de faire tourner son effectif. Si l'équipe "titulaire" aurait sûrement perdue sur le terrain de Lyon, la note aurait été normalement moins élevée. Mais avec tous ces changements, l'équipe a manqué de repères et de rythme face au leader du Top 14. James Johnston et Soso Bekoshvili disputaient leur premier match cette saison, Rory Scholes et Franck Romanet étaient alignés pour la première fois cette saison (amical et Top 14 confondus), Karlen Asieshvili revient de la préparation à la coupe du monde avec la Géorgie, Peniami Narisia débutait pour la 1ere fois au talonnage en Top 14, Esteban Abadie connaissait son premier match en Top 14, tout comme Alban Ramette. Pour beaucoup, c'était un sacré baptême du feu mais ce n'était loin d'être un cadeau quand, en face, c'est l'équipe type qui est alignée. Dès le vendredi, la note était prévue d'être salée sauf miracle. Les leaders naturels n'étaient pas là et cela a manqué à certains moments du match. Dans ce marathon qu'est le Top 14, il risque y avoir d'autres "impasses" et on espère que le match à Lyon servira d'exemple pour ce qu'il ne faut pas faire.

La touche. Que se passe-t-il avec l'alignement briviste ? Il y a quelques saisons, Brive possédait un des meilleures touches du Top 14. Ce n'est plus le cas désormais. Face à un des meilleurs alignements du championnat, Brive allait souffrir et a souffert. Compte tenu de son inexpérience, Peniami Narisia a limité la casse, en jouant simple mais en perdant quelques munitions. Thomas Acquier a vécu un cauchemar. Le duo Lambey - Puricelli a récupéré beaucoup de munitions, a annihilé plusieurs offensives brivistes et a permis d'inscrire des essais sur ses ballons volés au CAB. Brive doit s'appliquer à conserver les ballons sur ses lancers pour garder un peu de rythme dans son jeu offensif. Si le CAB ne trouve pas de solutions dans ce secteur, le reste de la saison va être compliquée. Car le problème n'est pas que sur ce match à Lyon mais depuis plusieurs mois sans qu'une solution pérenne ne soit trouvée. Le temps presse.

Lyon a parfaitement lu les annonces de l'alignement briviste

 

Le maintien. Le premier bloc allait être compliqué et il a été compliqué. Trois déplacements qui se sont soldés par trois défaites, heureusement que Brive l'a emporté contre Clermont pour débloquer son compteur dans ce Top 14. Au bilan comptable, Brive a du retard sur ses concurrents : 4 points sur Agen et 5 sur Bayonne. Point positif : Brive n'a joué qu'un match à la maison contre 2 pour Bayonne et 3 pour Agen. Point négatif : Brive a perdu à Agen et devra à minima récupérer le point average au match retour. Mais les agenais et bayonnais ont globalement laissé une meilleure impression que Brive sur ce début de championnat. Surtout, ces deux concurrents peuvent s'appuyer sur un point fort : l'attaque pour Bayonne (108 points, 5e attaque) et la défense pour Agen (82 points, 3e défense). Pour l'instant, Brive est la dernière attaque du championnat (55 points) et l'avant-dernière défense (129 points). Comme face à Clermont, le CAB n'aura pas le droit à l'erreur pour la réception de Toulon et ensuite de Toulouse. Les brivistes l'ont dit : ils veulent rester invaincus à domicile. Le maintien passera obligatoirement par ça mais il ne faudra pas négliger les matchs à l'extérieur et il faudra réussir à prendre des points hors de ses bases pour s'offrir un petit matelas de sécurité en cas de chute à domicile.

 

En conclusion

C'est vrai qu'on ne sait jamais comment un match va se dérouler. Mais entre une équipe remaniée de Brive et une équipe quasiment au complet de Lyon, l'issue de la rencontre ne faisait guère de doute. Après une résistance de 15 minutes, tout a craqué du côté du CAB. Le match s'est alors transformé en un long calvaire dont on ne voyait jamais la fin. Certains joueurs ont été envoyés au feu et l'équipe a manqué de leaders au milieu de la tempête. Il faudra éviter de trop subir ce genre de rencontres car au final, ça sera beaucoup de maux de crâne qui risquent plomber la saison du club. Désormais, il faut remettre l'église au milieu du village et l'emporter face à Toulon. Car dans le même temps, Agen et Bayonne n'attendent pas le CAB dans la course au maintien.

 

Image : Canal+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 8
Montpellier Toulouse
Brive 30 9 Bordeaux
Agen Stade Français Paris
Pau Castres
Toulon Bayonne
La Rochelle Racing 92
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14