Francisco Coria Marchetti « M'entrainer, m'adapter et jouer en équipe première »
Publié le lundi 6 juillet 2020 à 06:00

Intégrer un centre de formation est un pas supplémentaire vers une carrière professionnelle. C'est l'étape qui va vous faire basculer d'un côté comme de l'autre. Francisco Coria Marchetti va poser ses valises au CA Brive et espère bien poursuivre la lignée argentine de Brive.

A la fin des années 90 et au début des années 2000, plusieurs argentins (et notamment des premières lignes) ont porté le maillot du CAB : Pablo Henn, Alejandro Moreno, Franco Pani ... Il va connaitre sa première expérience à l'étranger mais Francisco Coria Marchetti veut réussir. Il s'est confié à Trinidad Bavio pour ESPN et l'émission Scrum desde casa sur son arrivée à Brive et ses objectifs.

Ce n'est pas la première fois que le nom de Coria Marchetti résonne sur le Vieux Continent et à l'international. Francisco a disputé la coupe du monde U20 en Argentine en 2019 (normalement, il aurait disputé l'édition sud-africaine si elle n'avait pas été annulée à cause du coronavirus). De cette expérience avec les Pumitas, le jeune pilier en garde une expérience énorme, avec un groupe d'amis.

J'ai passé un bon moment, j'ai rencontré un grand groupe de personnes, je me suis fait beaucoup d'amis et je pense que c'était l'une des premières fois que j'allais participer à des compétitions internationales donc c'était l'un des premiers moments que j'étais nerveux. Après les matchs, je me sentais plus à l'aise, mais la vérité est que je me sentais bien et je pense qu'après la Coupe du monde, j'ai appris beaucoup de choses en tant que pilier et si aujourd'hui je devais rejouer, je serais plus confiant en mêlée mais petit à petit, j'en apprenais plus, ce qui m'a beaucoup aidé.

Ce groupe argentin, qui a terminé à la 4e place de son mondial, va devoir rester sur sa faim et se séparer avec l'annulation du mondial sud-africain. Un crève-coeur pour Coria qui est déçu de ne pas pouvoir rejouer avec ses amis une dernière fois avec le maillot de la sélection.

Mais si Francisco s'est rapidement senti à l'aise, c'est que dans la famille, quelqu'un est déjà passé par là : Emiliano Coria, le grand frère. Egalement Pumita, il a notamment connu une carrière en Europe, du côté de l'Italie (Prato et Zebre) et de la France (Montpellier et Nevers). La relation est très fusionnelle entre les deux et la transmission du savoir est totale.

Tout le temps, je lui demande des conseils et il me conseille tout le temps. Toujours là pour m'aider. La relation avec mon frère est très spéciale, très bonne. Nous sommes très unis. Il m'a prévenu qu'il fallait que je me couvre car il faisait très froid et qu'il ne fallait pas que je pense que je sois à Tucuman !

Mais comment cet international U20 argentin a fait pour arriver à Brive ? Tout s'est programmé grâce à l'agent de son frère, Juan Garcia Iturralde, qui a mis tout le monde en contact. Brive a convié le jeune argentin à venir passer des tests en février. Au final, il est reparti avec un contrat !

Tout est allé très vite ! Je revenais à Tucuman pour voir ma famille et on m'a dit que le lendemain, je partais en France pour passer une semaine de tests. J'étais un peu nerveux parce que je ne voulais pas faire d'erreurs et je voulais bien faire les choses. La journée la plus difficile était le mardi car j'ai fait tous les tests physiques. Ca s'est bien passé et l'après-midi, j'ai eu un entrainement mêlée avec les professionnels et c'était dur. Quand ils m'expliquaient, je ne comprenais pas tout mais le capitaine de Brive qui parle un peu espagnol m'a aidé. Avec ce que l'entraîneur disait, j'ai pu comprendre rapidement, pouvoir faire ce qu'ils m'ont demandé. Au début, je n'étais pas content car les deux premières mêlées ne se sont pas bien passées mais après, c'était mieux et j'ai bien fini.

Francisco Coria va avoir deux atouts au moment de poser ses valises en France. D'une part, il a étudié le français à l'école, il le comprend à condition qu'on parle lentement avec lui. D'autre part, un certain Axel Muller va l'aider dès qu'il en aura besoin. Un peu comme quand Axel est arrivé en France et que Juan Martin Fernandez Lobbe l'a aidé à Toulon.

Quand je suis arrivé à Brive, je suis allé voir leur match contre Agen et là, ils m'ont présenté Axel et dès la minute où je l'ai rencontré, il m'a dit que dès que j'aurais besoin, il allait m'aider, lui demander quoi que ce soit, qu'il allait être tout le temps au club, qu'on était sûr de se voir ... Ca m'a aussi beaucoup rassuré, sachant que j'allais avoir quelqu'un qui allait m'aider. Le jeudi, il m'a invité chez lui à prendre un café et on a discuté de comment ça s'était passé, comment ça se passe pour lui.

Quand il a eu la confirmation du contrat, Francisco en a parlé immédiatement à ses frères et notamment Emiliano qui était très content, très heureux pour lui et que c'était mérité.

Dans l'attente de recevoir l'autorisation pour voyager jusqu'à Brive (entre le visa et la pandémie, cette année, tout est plus compliqué !), Coria prend son mal en patience du côté de Tucuman où il passe sa quarantaine en famille. Dès qu'il pourra rejoindre Brive, il commencera la préparation avec l'équipe première avant d'intégrer le centre de formation. Mais l'argentin a son plan en tête et il s'est fixé des objectifs et espère bien les réaliser.

Commencer à m'entrainer, m'adapter avec la langue et pouvoir jouer en équipe première d'ici un an, un an et demi.

 

Après Axel Muller et Gonzalo Lopez Bontempo, Francisco Coria Marchetti est le troisième argentin à rejoindre le CAB lors de ses dernières saisons. On sent un garçon humble, travailleur et qui a soif d'apprendre et de réussir. On ne peut que lui souhaiter cette réussite et surtout, qu'elle se fasse avec le maillot du CAB sur les épaules.

 

Vous pouvez regardez l'intégralité de l'interview (en espagnol) ci-dessous

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 

Mirá la entrevista completa con el pilar tucumano que jugó el Mundial Juvenil 2019 con #LosPumitas y emigra al #Brive francés.

Une publication partagée par Scrum ESPN (@scrumespn) le

 

PS : de nuevo, gracias Ivi por tu ayuda y hasta pronto para la proxima entrevista !

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Toulouse 18 8 La Rochelle
Résultats Top 14