Axel Muller « Etre le meilleur possible à Brive et pouvoir porter le maillot de la sélection »
Publié le mercredi 27 mai 2020 à 06:00

En temps normal, Brive serait en train de préparer la dernière réception de la saison, face à Bayonne. Mais le temps normal n'existe plus depuis bien longtemps. L'intersaison est (très) longue. Axel Muller, notamment, en profite pour faire le point et évoquer sa carrière, passée et future.

Si de nombreux joueurs étrangers de différents sports ont choisi de passer cette crise sanitaire « au pays », une grande partie est restée et tente de se maintenir en forme le mieux possible en attendant le feu vert pour une reprise en vue de la prochaine saison. Entre entretien physique et bricolage, Axel Muller a de quoi s'occuper pendant cette intersaison à rallonge. Il en a profité pour répondre à une interview de Trinidad Bavio, journaliste à ESPN pour l'émission Scrum desde casa.

 

1- Jeunesse

Dès l'enfance, Axel Muller a été un boulimique, un boulimique de sport. Son père lui a fait essayé plusieurs sports et l'amenait aux entrainements. Tous ces sports ont aidé Axel à développer des qualités pour le rugby. Un sport qu'il ne pratiquera qu'à son retour en Argentine

Quand j'avais 8 ans, nous avons déménagé aux Etats-Unis. C'était en 2002, au moment où la situation en Argentine s'est dégradée. On pensait y rester 1 ou 2 ans, au final quasiment 10 ans ! Là-bas, j'ai tout essayé ! Footbal américain, lutte, athlétisme … J'ai toujours aimé le sport et tout cela m'a aidé dans le rugby quand je suis revenu en Argentine comme la mentalité américaine pour être meilleur, la lutte pour les plaquages, le football pour les contacts... J'ai réussi à m'adapter à tous ces sports pour devenir un athlète.

C'est donc adolescent que Muller découvre le rugby. Après un temps d'adaptation vis à vis de ce nouveau sport et de ces règles, le jeune argentin progresse vite au point d'être sélectionné avec les Pumitas (U20) et de faire partie de cette aventure olympique. Un rêve qu'il a depuis son passage aux Etats-Unis

Tous les athlètes ont ce rêve de participer aux Jeux Olympiques. J'ai grandi avec cette mentalité. A 18, 19 ans, je me suis consacré au VII pour atteindre cet objectif. A ce moment là, les JO étaient plus importants qu'une coupe du monde. Maintenant, avec l'expérience, c'est équivalent mais cela reste deux choses distinctes. Ce rêve olympique, cela a été une expérience unique.

 

2- Jeux Olympiques de Rio 2016

Les Jeux Olympiques de Rio marquent le grand retour du rugby dans l'olympisme après 92 ans d'absence. Le rugby à VII représente le rugby et toutes les nations y sont représentées et notamment l'Argentine. Membre de l'équipe qui participe aux World Series, Axel Muller découvre donc les Jeux Olympiques. L'Argentine termine à la 6e place (avec une défaite après prolongation face à la Grande-Bretagne en quart) et Muller marque 2 essais. En plus d'une bonne performance, c'est aussi l'occasion de rencontrer des athlètes du monde entier. Axel en profite pour poser avec Rafael Nadal mais c'est autre personne du tennis qui va le marquer

Nous étions au village olympique avec mes coéquipiers et nous attendions que les autres terminent leur vérification. Nous avions des pin's pour pouvoir les échanger avec les autres athlètes du village et une fille me prend mon sac et me demande ce que c'est UAR (Union Argentina de Rugby). Je lui dis que c'est du rugby et que nous sommes argentins. Et toi, d'où viens tu ? Je viens des Etats-Unis et je fais du tennis. N'ayant pas encore de pin's, je vais en chercher mais elle me dit « non, non, c'est bon, t'inquiète pas » La vérité c'était Serena Williams ! Avec l'excitation de l'arrivée aux jeux, je ne l'ai pas reconnu. Les jeux te permettent de rencontrer beaucoup d'athlètes que tu n'imaginerais jamais voir ici.

Une autre sportive va également le marquer. C'est à Rio qu'Axel va faire la connaissance de Sanne Van Olphen, internationale néerlandaise de handball. Désormais (et depuis leur passage commun à Toulon), les deux sont en couple.

 

3- Toulon et la découverte du XV

Après l'expérience des JO, Axel Muller débarque à Toulon pour sa première grande expérience à XV. Difficile de se faire une place dans un effectif pléthorique mais l'argentin parvient à obtenir 11 matchs (10 titularisations) et à marquer 4 essais. La tâche n'est pas évidente mais il le savait

Je n'avais pas beaucoup joué avant à XV mais à Toulon, j'ai joué pas mal de matchs. Bien évidemment, j'aurais voulu en jouer plus, gagner plus d'expérience mais c'était difficile de jouer dans une équipe avec d'aussi bons joueurs, des joueurs internationaux comme il y avait à Toulon.

Parmi ces joueurs, il y a Bryan Habana. Une légende mais surtout un ami.

Pour moi, ça a toujours été une légende. Depuis que j'ai commencé à jouer à l'âge de 16 ans, je l'ai regardé. Depuis là et après, te dire que tu joues avec Habana, Mitchell, Tuisova, c'est comme décrocher la lune ! Je n'ai jamais imaginé ça, passer du VII à un club si grand comme Toulon. C'était un plaisir, un honneur d'apprendre de ces joueurs pendant une saison. J'ai toujours gardé le contact avec Bryan et je suis heureux de voir ce qu'il fait actuellement, pour le VII et comme ambassadeur de plusieurs marques. Très fier d'avoir eu l'opportunité de le connaître.

Un autre joueur de l'effectif toulonnais a joué un grand rôle dans l'intégration de Muller à la France : Juan Martin Fernandez Lobbe.

Je suis arrivé en France sans savoir parler la langue. Je savais dire « bonjour » et c'était tout. J'ai vécu avec lui pendant 3 semaines, il m'a aidé énormément à m'adapter à la vie en France ainsi que dans le club. Je ne peux que remercier Juan pour tout ce qu'il a fait. C'était un leader sur le terrain et cela reste toujours un leader depuis que je le connais. Je lui souhaite tout le meilleur dans sa nouvelle carrière d'entraineur (désormais entraineur adjoint chez les Pumas).

 

4- Oyonnax et enfin Brive

Après une saison à Toulon, départ pour Oyonnax. Dans l'Ain, Axel joue plus qu'au RCT (24 matchs, 15 titularisations, 6 essais). Une très bonne expérience pour l'argentin dans son apprentissage du XV. Malheureusement, le promu Oyonnax va effectuer l'aller-retour avec la Pro D2 et retrouve cette division, en même temps que Brive. Normalement, il aurait dû revenir à Toulon mais finalement, l'argentin va poser ses valises à Brive. Après des débuts différés (une luxation à l'épaule le prive de toute la phase aller de la Pro D2), Axel Muller s'impose à l'aile et participe à la remontée du club en Top 14. Titulaire indiscutable, l'ailier est parfaitement intégré à l'équipe et a une légère pointe de regret quant à l'arrêt prématuré de la saison.

L'objectif principal était de se maintenir. Cette année, nous avons pu gagner contre de grosses équipes comme Bordeaux, Lyon, le Stade Français, Toulon, Toulouse. Personnellement, je me sens fort, vif et par dessus tout, je peux désormais dire que je suis un joueur de XV. C'est dommage de ne pas pouvoir terminer la saison comme on le voulait. L'équipe progressait et on pensait pouvoir faire plus et pourquoi pas viser le Top 8. Cet arrêt est totalement compréhensible, c'est sûr. Même si je me sentais au top et dans la meilleure forme de ma vie.

Prolongé en début d'année 2020 jusqu'en 2023, Axel Muller va chercher, sans nul doute, à repartir de plus belle la saison prochaine. Comme si la crise sanitaire n'avait pas existé.

 

5- Les Pumas

Après avoir connu les Jeux Olympiques et être en train de se faire son chemin en Top 14, Axel a d'autres objectifs en tête dont un est ciel et blanc (non, ce n'est ni le Racing ni Bayonne !)

Mon premier objectif est de me maintenir avec mon club en Top 14. Continuer d'apprendre et jouer au meilleur niveau en France. Mon deuxième objectif est devenir international. J'ai connu la sélection chez les jeunes et avec le VII. J'ai eu un contact avec Mario (Ledesma) et Nico (Fernandez Miranda) quand ils étaient de passage en France il y a deux mois (au mois de mars). Nous avons discuté ensemble. De mon côté, je vais faire tout mon possible et je me laisse les portes ouvertes pour la sélection. Mon état d'esprit est d'être le meilleur à Brive en Top 14 et je n'ai pas de doute qu'à un moment donné, cela viendra.

Dans tous les sports, l'attachement à la sélection est fort pour les sud-américains. Axel ne fait pas exception. Il sait désormais ce qu'attend le staff argentin de sa part. Nul doute qu'il fera tout pour représenter le pays

Je suis parti très jeune d'Argentine et je pense qu'ils n'avaient pas ce contact avec moi. Désormais, ils savent ce qui se passe avec moi dans mon club. Ils m'ont expliqué ce qu'ils attendaient d'un ailier. Ils voulaient savoir mes attendes et si j'étais prêt à un possible appel. J'adorerais revenir pour représenter mon pays que j'aime tant. Cela a été un bel échange, c'était pour établir un premier contact. Et si un jour, cela arrive, cela arrivera.

 

Il faudra attendre encore un petit peu car dans une pré-liste de 59 joueurs comprenant des joueurs des Jaguares, des Pumitas et des européens, Axel Muller n'a pas été convoqué pour un éventuel Rugby Championship. Mais l'ailier argentin ne lâchera pas le morceau et sera se montrer patient tout en étant performant en club. Car la sélection passera par là : de grandes performances en club. Au plus grand bonheur du CAB et de ses supporters qui apprécient la grinta et les fulgurances de leur ailier « argentino ».

Vous pouvez regardez l'intégralité de l'interview (en espagnol) ci-dessous

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 

El back mendocino, que se desempeña en #Brive de #Francia, habló de sus inicios, su etapa en los #Pumas7s y mucho más. ¡No te lo pierdas!

Une publication partagée par Scrum ESPN (@scrumespn) le

 

PS : gracias Ivi por tu ayuda en la realizacion de este articulo

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Axel MULLER
Trois quart aile
Classement Top 14 Pts
1 Bordeaux 61
2 Lyon 53
 
9 Castres 33
10 Brive 33
11 Bayonne 33
 
13 Agen 26
14 Stade Français Paris 25
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 17
Racing 92 49 0 La Rochelle
Bayonne 20 10 Toulouse
Pau 19 15 Montpellier
Agen 15 32 Clermont Ferrand
Brive 30 16 Lyon
Bordeaux 26 24 Castres
Toulon 19 18 Stade Français Paris
Résultats Top 14