Simon Gillham veut croire à un avenir radieux dans les années à venir pour le CA Brive
Publié le jeudi 31 mars 2022 à 06:00

Brive ne sait pas encore de quoi sera fait sa prochaine saison. Dans les prochaines semaines, il faudra aller chercher le maintien en Top 14. Après cela, il faudra terminer de construire le futur effectif du CAB. Simon Gillham se montre ambitieux pour l'avenir à moyen terme de son club.

A quelques jours du début de la saison, la direction briviste s'était montré quelque peu ambitieuse pour la saison 2021/2022. Ces déclarations avaient fait pas mal réagir et le déroulement de la saison n'a pas arrangé les choses. Alors qu'il ne reste que quelques semaines de compétitions, le président briviste Simon Gillham s'est exprimé dans Rugby Magazine (avant la rencontre face à Castres) et croit toujours en un futur brillant pour le CAB.

Le présent du CAB

Brive est en lutte pour le maintien mais vient de refaire un petit écart sur Perpignan pour s'éviter la place de barragiste. Forcément, on est bien loin de l'objectif 8e place annoncé en début de saison.

Nous ne sommes vraiment pas là où nous voulions être. Notre objectif était de finir à la 8e place. Nous allons donc devoir lutter contre Biarritz, Toulon, Perpignan. Cela fait 16 ans que je suis au club, on a l'habitude ! On sait batailler.

 

Cet objectif manqué vient sûrement des résultats en montagnes russes du club. Si Brive est solide à domicile, il est totalement friable à l'extérieur. La première période à La Rochelle a interpellé le président qui a eu l'impression d'envoyer l'équipe C. Malgré tout, il est très attaché à ce club qu'il parvient à maintenir dans un Top 14 aux équipes avec un plus gros budget et une plus grosse masse salariale. Les moyens ne sont pas limités mais le club a passé les obstacles de la crise sanitaire sans trop de dégâts.

On a eu la chance d'avoir des fonds propres. On a pu gratter dessus. On a également fait une gestion de corrézien ou d'auvergnat ! On a aussi perçu des aides sur les salaires, cela nous a beaucoup aidé et je tiens à remercier les autorités publiques. Le rugby fait crier, chanter, pleurer, rire ... Ce sont des émotions qui font qu'on aime la vie. On a mis tout cela en stand by. Les retrouvailles n'en ont été que plus belles.

 

Le futur du CAB

A Brive, le futur reste toujours le même, à savoir péréniser le club en Top 14 et poursuivre son développement en terme sportif, économique et infrastructure. C'est en cela que le Projet 2030 est mis en place avec notamment la construction d'une 4e tribune, du centre de formation, du développement de plusieurs équipes de la formation (notamment féminine) ... Simon Gillham se montre ambitieux avec le rugby féminin qu'il aimerait amener au sommet. Mais quelle équipe y arrivera en premier ?

Je serais ravi que ce soit l'une ou l'autre. Ce serait une grande fierté si l'équipe féminine devenait championne de France. Il y a 5 ans, le rugby féminin existait à peine à Brive. Pour les garçons, le titre d'ici 2030, j'y crois. Plus que cela encore, j'en rêve ! Quand je repense à ce bonheur que la coupe d'Europe a apporté à tout un territoire en 1997, pourquoi ne pas rêver pour 2027 !

 

Pour atteindre ce rêve et donc dans un premier temps intégrer le top 6 du championnat, cela va passer dans le développement des infrastructures et l'arrivée de nouveaux partenaires. Le président briviste, avec une manne financière supplémentaire, aimerait s'appuyer sur des joueurs différents à certains postes. Le type de joueurs qui transforme un club.

Il faut avoir des patrons à des postes-clés. Vito, le 3e ligne centre du Stade Rochelais a transformé ce club. Tous les joueurs autour de lui ont voulu jouer pour lui et autour de lui. Wilkinson a été lui en son temps un exemple incroyable à Toulon. Il était l'anglais que les français détestaient. Mais quand il est venu en France, tout le monde l'a aimé. Jonny avait tellement soif de titres.

 

Le budget du CAB

Mais pour posséder des joueurs comme Vito et Wilkinson, il faut de l'argent et un budget plus conséquent.

Disons qu'il faudrait 23 M€ en budget. Cela permettrait d'avoir une plus grande profondeur de banc. C'est une des raisons pour laquelle on a beaucoup de mal à l'extérieur. On fait tourner.

 

L'épisode de 2009 et l'arrêt de Derichebourg est encore dans toutes les têtes avec un dépôt de bilan qui a plus que guetté le CAB. Depuis, le club s'est redressé financièrement, a des fonds propres, peut compter sur Vivendi par exemple mais d'autres investisseurs sont recherchés. Il y a quelques semaines, on évoquait la venue de trois gros investisseurs. Mais depuis, silence radio.

La priorité est de trouver de nouveaux partenaires. Vivendi est venu et est investisseur à hauteur de 16%. Il en faut d'autres comme celui-là. C'est un travail quotidien. Il faut appeler, demander ... On est bien dans cette recherche permanente de nouveaux partenaires. Mais vous pensez bien que je ne vais pas vous dévoiler l'idendité de ces pistes ! On avait refusé par contre une piste du Moyen-Orient car elle ne rentrait pas dans nos valeurs.

 

Avant de penser à un futur brennus, pensons déjà au maintien en 2022 qui est loin d'être acquis. On croise les doigts pour valider dans les prochaines semaines ce maintien. Après, il faudra rapidement accélérer pour à la fois gonfler l'effectif et le budget. Monter le budget, au rythme où va le Top 14, ne peut se laisser espérer pendant encore plusieurs saisons. Après, il faudra assumer ces ambitions et parvenir enfin à être une équipe régulière à l'extérieur car pour jouer le haut du tableau, il faut être performant en déplacement. Ce qui n'est pas le cas de Brive depuis de nombreuses saisons en Top 14.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Racing 92 35
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon 14 31 Racing 92
Résultats Top 14