Top 14 analyse Bayonne - Brive : des carences rédhibitoires pour obtenir la victoire
Publié le mercredi 1 février 2017 à 05:00

Brive espérait se servir du déplacement à Bayonne pour capitaliser sur la qualification en quart de finale de Challenge Cup et partir en congés l'esprit serein. Cela ne s'est pas vraiment passé comme prévu et les interrogations sont toujours sans réponses.

img-accroche-analyse-match-top14-bayonne-brive 

Les matchs à l'extérieur. Comme une histoire qui se répète, encore et encore. Dimanche, Brive a de nouveau montré ses faiblesses lors d'un déplacement. Qu'elle est loin la victoire à Toulon. Depuis, on ne reconnait plus l'équipe briviste qui enchaine les défaites loin du stade Amédée Domenech. Depuis la victoire dans le Var, le CAB vient de perdre ses 7 matchs à l'extérieur, ne récupérant que deux bonus défensifs. Et la série ne va sûrement pas s'arrêter là car les prochains voyages s'annoncent très périlleux : Racing, La Rochelle, Clermont et pour finir Pau. Saison après saison, le problème reste entier et ne trouve pas de solutions.

 

La défense. Normalement, c'est un secteur fort du CAB, une aptitude forte de l'entraineur en chef Nicolas Godignon. Mais ce point fort est presque un point faible cette année. Les brivistes sont une des équipes qui affiche le moins bon pourcentage de plaquages réussis. A Bayonne, à nouveau, Brive est en dessous des 80% de réussite (100/126, 79%). Surtout, les brivistes ont manqué 11 plaquages de plus (26 contre 15) et ont laissé le jeu se développer avec 7 passes après contact en plus pour Bayonne (21 contre 14). Brive a également encaissé 3 essais et 33 points par la pire attaque du Top 14. Cette saison, le CAB a accordé 25 points ou plus à 9 reprises pour un bilan de 2 victoires et 7 défaites. Si les brivistes veulent se redonner de l'air au classement, ils devront retrouver de la solidité dans ce secteur qui est une des bases de leur système de jeu.

 

La conquête. Avec la défense, la conquête est un atout du jeu briviste mais lors de cette rencontre dimanche, elle a été dominée par celle de Bayonne. La touche a souffert, perdant 2 ballons sur des fautes "bêtes" et un lancer important dans les 22 bayonnais (qui finalement amènera l'essai de Patrick Toetu). Après sa première période compliquée contre Newport, François Da Ros a un peu plus de mal actuellement. Brive aura besoin de son talonneur titulaire au top. La mêlée a aussi souffert, surtout lorsqu'elle s'est retrouvée à 6 contre 8 suite aux deux cartons jaunes. Elle va concéder un essai de pénalité qui va lancer Bayonne vers son succès. Lors des prochaines échéances, Brive devra avoir une conquête forte et pas sur courant alternatif pour espérer des résultats positifs.

img-contenu-analyse-match-top14-bayonne-brive-1

Brive rencontre quelques problèmes en touche actuellement

 

L'indiscipline. L'horloge arrive vers l'heure de jeu et Brive n'est mené que de 3 points par Bayonne. C'est alors que les vieux démons du passé ressurgissent du vestiaire et débarquent sur le terrain. Waqaniburotu et Hauman écopent de cartons jaunes, Brive se retrouve à 13 contre 15 et en une dizaine de minutes, le CAB encaisse un 17-3 fatal. Cette saison, Brive est l'équipe la plus indiscipliné du Top 14, avec un total de 22 cartons jaunes (et 1 carton rouge). Les brivistes ont payé un gros tribut en terme de semaines de suspension. Cette indiscipline rappelle celle d'il y a deux saisons. Une saison où Brive s'était maintenu à la toute dernière journée. Un scénario qui ne faut pas totalement exclure cette année.

img-contenu-analyse-match-top14-bayonne-brive-2

2e carton jaune pour Brive en quelques minutes. Bayonne va en profiter grandement

 

Un problème physique ? Depuis plusieurs semaines, Brive fait peine à voir sur le terrain. Les supporters ne s'y trompent pas et s'interrogent de plus en plus à mesure que les matchs s'enchainent. Des tribunes, on ne reconnait plus le jeu du CAB et on sent une équipe fatiguée, rapidement dans le rouge. Dimanche, les brivistes manquaient d'intensité, avaient du mal à bien se répartir lors des attaques bayonnaises. Après la défaite, les joueurs ne le cachaient pas et disaient qu'ils étaient dans le dur (Arnaud Mignardi), qu'ils avaient du mal à enchainer (Romain Cabannes). Comment se fait-il qu'après 17 matchs le physique lâche à Brive ? Pas assez de rotations ? Insuffisante préparation estivale ? Insuffisante préparation hebdomadaire ? Il faut désormais espérer que le mois de février permette de recharger les batteries sinon la fin de saison risque d'être difficile.

 

En conclusion

Sans faire injure à Bayonne, ce déplacement à Jean Dauger représentait une des dernières possibilités pour ramener une victoire de l'extérieur. Mais Brive n'a jamais paru être dans le bon tempo pour espérer quelque chose de positif. Bayonne en a profité pour s'adjuger une victoire amplement méritée. Les doutes s'accumulent au CAB, les questions ne trouvent pas de réponses et après avoir cru pouvoir se mêler à la lutte pour le Top 6, les brivistes vont devoir penser sérieusement au maintien. Un message ne semble plus passer mais le plus important est de retrouver une cohésion pour garder le CAB en Top 14. La chasse aux sorcières n'est pas encore ouverte.

 

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 72
2 Racing 92 68
 
9 Lyon 56
10 Brive 50
11 Montpellier 50
 
13 Bayonne 40
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 24
Pau 29 35 Racing 92
Bordeaux Castres
La Rochelle Agen
Stade Français Paris Montpellier
Toulouse Bayonne
Lyon Brive
Clermont Ferrand Toulon
Résultats Top 14