Brive montre son mauvais visage pour débuter le Top 14
Publié le mardi 29 août 2017 à 15:00

Lors de la rentrée des classes, il est important de ne pas arriver en retard. Samedi, Brive a manqué sa rentrée en se prenant les pieds dans le tapis face à La Rochelle. Une première qui a surtout montré les mauvais côtés récurrents du CAB. A corriger le plus rapidement possible.

Les points positifs

Les avants. Depuis des années, la force principale de Brive réside dans ses avants. Samedi, si collectivement, Brive a coulé, une partie de l'équipe a tenté de surnager à sa manière. Pendant 80 minutes, la conquête, quelle soit la touche ou la mêlée, a tenu son rang. Tout comme le jeu offensif quand il se concentrait entre le n°1 et le n°8. On a eu droit à cet échantillon à deux reprises. La première a permis d'inscrire le premier essai briviste, dans un style très connu du côté de la Corrèze : prise de balle en touche, maul, pick and go et essai en force. En fin de match, le CAB a tenté de forcer le destin pour arracher le bonus défensif, les avants se sont rapprochés de la ligne, ont forcé Qovu à écoper d'un carton jaune. Mais l'action s'est finie par un en-avant entre le n°9 et le n°12. Si Brive veut aller haut dans le classement, il lui faudra ses avants au plus haut. Mais pas que. Et pour l'instant, c'est ce "pas que" qui manque pour franchir un pallier.

Karlen Asieshvili est le premier marqueur d'essai du CAB cette saison

 

Les points négatifs

Une première défaite à domicile. Chaque saison, il est toujours compliqué de venir s'imposer à Brive. Toutes les équipes du Top 14 le savent. Lors des deux dernières saisons, il a fallu la venue de Clermont en novembre-décembre pour que la forteresse tombe aux mains de l'ennemi. Mais la saison dernière, une seconde équipe s'est inscrite au registre : Bordeaux. Brive ne voulait pas revivre de tels affronts et voulait se montrer invincible dans son royaume. Dès la première journée, patratas, La Rochelle s'impose en Corrèze et il y a un risque au vu du calendrier à venir : revivre la saison 2011/2012 (celui de la descente en Pro D2) : défaite en ouverture contre Agen, une 2e défaite d'affilée à domicile contre Lyon et 1 seule victoire en 6 matchs. On connait tous la fin de l'histoire et personne ne veut se retrouver à nouveau dans cette situation.

 

L'animation offensive. Si les avants ont réalisé une bonne rencontre, on ne peut pas dire autant du reste de l'équipe. Beaucoup se sont enflammés (un peu trop ?) après les matchs amicaux. La saison c'est un tout nouveau monde avec une toute autre intensité. Où était l'animation offensive ? La charnière est passée à côté à l'image d'un Samuel Marques voulant trop en faire pour sa première et finalement déjouant totalement. Mais autour de cette charnière, personne n'est arrivé à sortir la tête de l'eau et a plutôt continué à se noyer. Le duo Burotu - Mignardi n'a jamais su se mettre dans l'avancée et a subi la comparaison face à leurs adversaires rochelais. Au total, il y a 130 mètres d'écart ballon en main (427-296), La Rochelle a franchi 3 fois plus (13-4) et battu presque le double de défenseurs (25-14). Pour ne rien arranger, Brive a perdu cinq ballons de plus (23-18). A grands coups de déclarations estivales, on nous avait promis un changement de jeu, plus aéré, plus moderne. A l'heure actuelle, on repassera et on attendra avant de transformer nos espoirs en réalité.

La charnière et les centres du CAB ont connu une première très compliquée

 

L'indiscipline. Cela a été le point noir la saison dernière et cela semble repartir du mauvais pied cette saison. Premier match et déjà deux cartons jaunes enregistrés. Le plus énervant est que ce sont deux avertissements pour des gestes d'énervement, pas des gestes d'antijeu. Si le premier n'a pas prêté à conséquence (La Rochelle était également à 14), le second se paya cash. Benjamin Lapeyre prend un jaune mérité (malgré ce qu'ont pensé certains supporters à chaud) pour un geste qui n'a rien à faire sur un terrain quel qu'il soit. Derrière, La Rochelle exploite l'infériorité numérique à merveille. Si la touche n'est pas droite, l'action derrière est parfaite. Les 3/4 rochelais vont au large, là où il manque un défenseur et inscrive l'essai du break. Brive va bien réagir et encaissera un essai casquette derrière, ce qui annihilera tout esprit de révolte. Le CAB est bien placé pour savoir ce qu'il en coute de prendre des cartons jaunes en pagaille. Il serait bien de ne pas retomber dans ses travers et enfin apprendre de ses erreurs passées.

 

En conclusion

Les feux s'éteignent et le CAB manque son départ et reste scotché à la ligne de départ. Les pneus ne trouvent pas de grip, l'envol est plus que difficile. Brive a balbutié son rugby, a commis trop d'erreurs pour déstabiliser une équipe de La Rochelle bien en place et réaliste, à défaut d'être géniale. Si les intentions cette saison sont de voir un nouveau CAB, preuve est de constater que lors de cette première journée, tout le monde a vu (et n'a pas aimé) l'ancien CAB, incapable de produire le moindre mouvement offensif digne de ce nom. Il n'est pas encore temps d'appuyer sur le bouton "panique", nous sommes qu'à la première journée. Mais espérons une réaction rapide et victorieuse.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14