Arthur Bonneval « Cette victoire nous remet dans le droit chemin »
Publié le samedi 13 avril 2024 à 11:00

Dans cette lutte pour la phase finale, les équipes savent qu'une défaite à domicile va être très coûteuse. Après la défaite à Dax, Brive n'a pas de joker lors de la réception de Colomiers. Au bout de 80 minutes où tout s'est passé, le CAB est victorieux et toujours en vie pour atteindre le top 6.

Le match nul obtenu à Mont de Marsan avait validé certaines choses côté briviste mais peut être que le plus sérieux adversaire arrivait juste après : Dax. A Maurice Boyau, la réplique est cinglante pour les brivistes, absents des débats et pas invités à la fête. Avant de recevoir Colomiers, autre concurrent direct à la phase finale, Brive n'a pas le choix et doit beaucoup mieux faire, à commencer par le staff.

 

Colomiers répond à Brive et inversement. Rodrigo Marta répond à Mathis Ferté puis Ross Moriarty se mêle à la conversation. A côté de ça, Tom Raffy et Brett Herron s'occupent des coups de pied. Brive domine la conquête et Colomiers peine à trouver des solutions pour ralentir cette domination.

 

Le match est serré et personne ne prend vraiment la tête dans cette rencontre. Et puis, la fin de période devient totalement folle ! Brive marque sur essai de pénalité et Colomiers se retrouve à 14. Mais, à la sirène, Colomiers pousse pour revenir au score et Brive va écoper de pas moins de 3 cartons jaunes en 2 minutes ! Sur un essai de pénalité, Colomiers mène 20-19 et va commencer la 2e période à 14 contre 12. Les visiteurs sentent qu'il y a quelque chose à faire mais les locaux veulent se calmer et résister le mieux possible à la future infériorité numérique.

 

Pendant quelques minutes, Brive est en double infériorité numérique avant de basculer sur une triple infériorité numérique. Tandis que Colomiers doit jouer et faire bouger le ballon pour trouver les espaces, à Brive, la tactique est simple : faire tourner le chrono et endormir l'adversaire. Et ça marche !

 

Brive sort indemne de cette période d'infériorité numérique et comme le sport est étrange car on va très vite basculer sur une période de supériorité numérique en faveur du CAB avec un carton rouge pour Colomiers. Mais les columérins ne lâchent pas l'affaire et sont toujours au contact. Raffy et Herron se répondent à coup de pénalités. Il reste 5 minutes à jouer et Brive mène de 5 points mais Colomiers est dans les 22 brivistes. C'est l'estocade : ballon perdu, contre de plus de 80 mètres et essai de Taniela Sadrugu. Brive l'emporte de haute lutte dans un match vital pour la qualification. Cela fait du bien même si tout n'est pas parfait. Colomiers a laissé passer sa chance.

Arthur Bonneval est soulagé, lui l'auteur d'un grattage décisif en fin de match. L'équipe est toujours en course pour le top 6 et veut y croire jusqu'au bout.

 

Matthieu Voisin est lucide à la fois au moment d'analyser cette rencontre mais aussi cette saison. Le public a aidé au moment de l'infériorité numérique. Mais désormais, il ne faut pas se relâcher et basculer sur le prochain match. Si Brive veut jouer en phase finale, il faut rester constant et concentré sur l'objectif.

On était dos au mur après la défaite à Dax. On sait ce qui nous attend en cette fin de saison pour se qualifier. Aujourd'hui, c'était la première étape et désormais, on passe à la deuxième étape. Etre à 15 contre 15 sans prendre de points et en étant pas loin de marquer un essai en contre, c'est sûr que ça crée de l'émulation et on savait qu'en tenant, on se mettait le public avec nous. Avec eux, on était en fait à 13 contre 15 ! On ne peut pas être fier de notre performance à Dax. Le but est de conserver une régularité sur la saison et ne pas faire des hauts et des bas comme ça peut être le cas. Depuis le début de saison, on est sur courant alternatif. On fait des gros matchs où on se dit que la machine est lancée et derrière, il y a une grosse désillusion. On n'est pas assez matûre pour relâcher la pression. On a besoin de garder cette bulle, cette atmosphère de travail pour préparer les matchs.

 

 

Saïd Hirèche ne veut pas que la saison s'arrête au soir de la 30e journée. Le collectif briviste veut s'offrir ces semaines de travail supplémentaires !

 

Daniel Brennan est heureux de retrouver le Stadium et en plus par une victoire. Après de longs mois hors des terrains, il retrouvait enfin son stade.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Dany Brennan (@dany_brennan)

 

Issam Hamel, sorti à la pause, célèbre la victoire avec ses coéquipiers. En espérant que s'il y a blessure, cela ne soit pas trop grave.

 

Ross Moriarty est satisfait de la victoire mais bascule tout de suite sur la suite du programme. Car désormais, il faut enchainer et ne pas rester sur Colomiers car Soyaux-Angoulême est déjà là.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Ross Moriarty (@rossmoriarty06)

 

Mathis Ferté, auteur d'un très bon match avec des relances qui ont fait très mal aux columérins, est heureux de cette victoire. Et aussi de son 11e essai en championnat cette saison.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par Mathis Ferte (@mathis.ferte)

 

Nicolas Krone enchaine les titularisations (3) mais c'était la première fois qu'il jouait au Stadium. Une première réussie pour l'arrière sud-africain, tant collectivement qu'individuellement.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 

Une publication partagée par NICOLAŚ (@nicolas_krone22)

 

Pierre-Henry Broncan est plus que satisfait du comportement de ses joueurs face à Colomiers et de la réaction après Dax. Mais il les met devant leurs responsabilités : s'ils veulent la phase finale, c'est à eux d'aller la chercher, pas aux entraineurs.

 

Jéröme Thion note l'importance des avants dans cette victoire briviste. Une victoire méritée même s'il manque le bonus offensif. Le consultant souligne également le fait de l'impuissance columérine durant sa période de triple supériorité numérique qui aurait dû faire basculer la rencontre en faveur de Colomiers.

 

Simon-Pierre Chauvac, sans match européen avec Pau cette semaine, n'oublie pas son club formateur et était au soutien ce jeudi soir.

 

Devant Brive au classement avec 2 points d'avance, c'est fort logiquement que Colomiers venait avec des ambitions au Stadium. Le résultat fait mal car Colomiers repart bredouille et n'est pas récompensé de ses efforts. Les périodes de supériorité et infériorité numérique ont été la clé de la rencontre. Brive les a mieux géré que Colomiers, tout simplement. Tout n'est pas fini pour les columérins mais la route vers la phase finale se complique désormais grandement.

 

Une défaite aurait sûrement enterré les derniers espoirs du CAB pour la phase finale. Mais Brive est toujours là, certes pas avec son destin entre ses mains mais il est encore en vie. Avec des avants dominateurs sur les ballons portés, le CAB a mis à mal Colomiers qui répondait plus par un jeu de mouvement. La rencontre va se jouer sur la gestion des cartons. Brive ne craque pas lors de ses infériorités numériques tandis que Colomiers va finir par craquer lors de son infériorité numérique. Brive reste 8e au classement, à 2 points de la 6e place, 3 points de la 5e place et 6 points de la 4e place. Les brivistes doivent ramener un résultat en déplacement. A la lutte pour le maintien, Soyaux-Angoulême sera tout sauf facile à vaincre car invaincu à domicile depuis mi-novembre (6 victoires et 1 nul) et tout juste vainqueur à Agen vendredi.

 

Image : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 30
Brive 34 10 Biarritz
Mont de Marsan 38 31 Rouen
Colomiers 14 23 Valence Romans
Nevers 35 23 Dax
Agen 27 22 Vannes
Aurillac 27 22 Montauban
Soyaux-Angoulême 30 16 Béziers
Provence Rugby 44 20 Grenoble
Résultats Top 14