Brive se maintient en vie pour la phase finale (35-23), le résumé du match
Publié le vendredi 12 avril 2024 à 11:00

La phase finale se lance toujours dans les semaines qui la précèdent. Ce Brive - Colomiers avait tous les ingrédients d'un match de phase finale avec des essais, du retournement de situation, du suspense ... Brive redresse la tête et surtout est parvenu à garder la tête froide au meilleur des moments. Le CAB est toujours en vie dans la course au top 6.

Pour ce match, Brive modifie beaucoup son équipe de départ par rapport au match à Dax. Colomiers garde de la continuité après sa victoire face à Agen avec seulement 5 changements.

 

Première période : une envolée de petits jaunes

Est ce que c'est pour rendre hommage à André Boniface mais les deux équipes ne vont pas perdre de temps à alimenter le tableau d'affichage. Les avants brivistes prennent les choses en main rapidement en dominant la première mêlée de la rencontre puis en avançant sur le premier maul. Colomiers se met à la faute mais Brive joue l'avantage. Sam Johnson sert Tom Raffy qui feinte la passe avant d'envoyer Mathis Ferté aplatir en coin (5-0, 5').

La réaction de Colomiers est immédiate. Le renvoi est récupéré et tout de suite, on joue au large. Martin Dulon croise avec Rodrigo Marta qui déchire la défense briviste pour remettre son équipe dans le match (5-7, 8'). Sur l'essai, comme sur l'essai briviste, cela s'accroche entre les deux équipes et au lieu de repartir sur un renvoi, cela sera une pénalité pour Colomiers. Les columérins peuvent d'une pierre deux coups mais les avants brivistes bloquent la tentative de maul et gagnent la pénalité sur la mêlée pour se donner de l'air (9'). Le rythme retombe un peu mais Colomiers reste dangereux et va obtenir une pénalité pour une faute en touche du CAB. A plus de 40 mètres, Brett Herron trouve la barre transversale mais Vincent Pinto a bien suivi et prend le rebond offensif. Brive se met à la faute sous ses poteaux. Cette fois, la tentative est bien plus facile pour Herron (5-10, 19'). Brive va très vite réagir. Si Colomiers assure le renvoi, derrière, les avants brivistes remportent le contre-ruck. L'attaque se met en place sur la ligne des 22 mètres. Avant d'être plaqué, Johnson lance Ross Moriarty dans l'intervalle. Le gallois s'occupe de tout derrière avec un crochet sur le dernier défenseur et l'essai derrière les perches (12-10, 20').

On se rend coup pour coup. Plaquage sans ballon de la défense briviste et Herron remet Colomiers devant (12-13, 23'). Brive insiste dans le secteur du ballon porté même si cela ne fonctionne pas toujours. Alors il faut parfois surprendre pour prendre à revers la défense adverse. Ferté sort le ballon d'un ruck et joue pour lui-même. Petit côté, le lutin briviste prend tout le monde de vitesse et dévore la ligne de touche. Il tape au pied, Arthur Bonneval est là mais la défense columérine est juste un poil plus rapide pour aplatir dans son en-but (26'). Sur la mêlée, Brive insiste en puissance mais ne parvient pas à faire craquer la défense adverse qui se met à la faute. Alors que le staff demande les 3 points, les joueurs décident de jouer à la main. Sauf qu'il faut la toucher avec le pied, Issam Hamel ne l'ayant pas fait, il se fait pénaliser (29'). En cette fin de première période, Colomiers enchaine les fautes et Brive revient à 5 mètres de l'en-but. On connait très bien ce qu'il va se passer : prise de balle de Matthieu Voisin, le maul se forme et avance. Il s'écroule sur la ligne mais l'arbitre n'accorde pas l'essai. Et pour cause, il a été écroulé. Après vidéo, cela fait essai de pénalité et carton jaune pour Jérémy Béchu (19-13, 34').

Brive est en supériorité numérique mais cela ne va pas durer avec une toute fin de période marquée par une jaunisse aigüe. Colomiers met la pression près de l'en-but briviste et Léo Carbonneau se met à la faute au sol. Carton jaune pour le demi de mêlée du CAB (40'). Les 3/4 jouent à la main mais Dulon ne parvient pas à contrôler la balle alors que l'essai était au bout. On revient cependant à une faute. Auteur d'un déblayage non maitrisé, Ross Moriarty a le droit à son carton jaune (40+2'). Sur le bord de la touche, Coletta n'ajuste pas sa passe vers Pinto mais si la passe n'est pas ajustée, c'est qu'il y a un en-avant volontaire d'Arthur Bonneval. Après vidéo, on a droit au combo magique : essai de pénalité et carton jaune (19-20, 40+3'). Colomiers vire donc en tête et va avoir droit à une grosse période de supériorité numérique après la pause. Brive domine la conquête mais souffre quelque peu dans le jeu et surtout la discipline avec ces 3 cartons jaunes en quelques minutes.

 

Deuxième période : Brive plus solide dans la tête

Même à 14, Colomiers a l'occasion de frapper un grand coup à condition de bien gérer sa double supériorité numérique puis ensuite sa triple supériorité. Mais à ce petit jeu, il faut jouer et déplacer le ballon pour trouver les espaces qui existent forcément dans la défense briviste. Sauf qu'à part Rodrigo Marta, personne n'a vraiment envie de mettre le feu dans la défense locale. Clairement, Brive endort Colomiers qui déjoue. A 15 contre 12, les visiteurs rendent trop facilement le ballon au pied et Brive n'en demandait pas tant pour faire tourner le chrono et récupérer son trio de joueurs. Agissant de neuf, Mathis Ferté fait parler sa vitesse et s'échappe le long de la ligne de touche. Il tape à suivre mais la défense veille au grain et empêche le doublé du briviste (47'). Et coup sur coup, le CAB récupère tous ses joueurs, le tout sans dégâts au tableau d'affichage, ce qui est déjà une petite victoire. Après avoir été en infériorité numérique, c'est au tour de Brive de jouer en supériorité numérique. Sam Johnson subit un gros plaquage de Raymond Nu'u, directement à la tête. La vidéo ne chôme pas et décrète cette fois-ci le carton rouge pour le centre columérin (55'). Tom Raffy remet le CAB devant au score (22-20, 55'). Malgré l'infériorité numérique, Colomiers ne baisse pas les bras et continue de jouer, en posant des problèmes au CAB. Mais la défense résiste bien et repousse les attaques, au point où Herron tente un drop désespéré à 40 mètres. Court et donc sans réussite (58'). Les corps brivistes souffrent mais ça serre les dents. Saïd Hirèche est pénalisé pour une faute au sol. Herron ne tremble pas (22-23, 61'). Sur le renvoi, Ugo Séguéla manque son coup de pied et ses coéquipers sont hors-jeu. Raffy n'en demandait pas tant (25-23, 64'). Brive est tout près de se faire prendre en contre avec une très belle lecture de Valentin Saurs qui devance Mathis Ferté sur une transversale de Tom Raffy. Alors que l'arrière columérin s'apprêtait à remonter tout le terrain, l'arbitre revient à une faute préalable. Raffy enchaine et donne un peu plus de marge (28-23, 67'). Colomiers ne baisse pas les bras et se retrouve aux abords des 22 mètres brivistes. Mais voilà qu'arrive Retief Marais. Le 3e ligne intercepte un ballon important en touche, cela repousse le danger un peu mais cela revient vite. Les visiteurs ne sont plus qu'à 5 mètres et c'est Arthur Bonneval qui va gratter le ballon au sol. Brive remonte tout le terrain. Après avoir remonté sur la gauche, on va voir ce qui se passe à droite. Taniela Sadrugu combine avec Nicolas Krone qui est mis au sol. Le fidjien fait parler sa puissance et arrache le ballon pour aller marquer l'essai du break (35-23, 75').

Les espoirs de victoire semblent s'être évaporés pour Colomiers mais il reste la possibilité d'aller chercher le bonus défensif. A nouveau, Colomiers bénéficie d'une touche dans les 22 brivistes. Sauf que là encore, Marais arrive et vole la munition. Derrière, Léo Carbonneau commet une faute inhabituelle en laissant tomber le ballon. Mêlée à 5 mètres pour Colomiers. Brive tient sa ligne comme il peut mais pour le moment, cela ne craque pas. Une petite imprécision columérine et le ballon est récupéré par Sadrugu. Brive lance le contre pour aller chercher le bonus offensif. On est de retour dans le camp adverse. La volonté et l'envie sont là mais la précision avec une dernière passe qui termine en touche. Brive remporte un succès important, acquis de haute lutte. Il fallait bien ça pour résister en triple infériorité numérique en début de seconde période. Colomiers a manqué de maitrise pour exploiter ses opportunités et le voyage à vide est mal venu à ce stade de la saison.

 

Fiche technique

 

Brive : 4 essais de Ferté (5'), Moriarty (20'), de pénalité (34') et Sadrugu (75') ; 2 transformations (20', 75') et 3 pénalités (55', 64', 67') de Raffy ; 3 cartons jaunes de Carbonneau (40'), Moriarty (40+2') et Bonneval (40+3')

1 Brennan (52' Fraissenon) - 2 Hamel (MT Da Silva) - 3 Van der Merwe (Cap) (52' Coria Marchetti) - 4 Usarraga (70' Voisin) - 5 Rixen (52' Van Eerten) - 6 Marais - 7 Voisin (52' Hirèche) - 8 Moriarty (52' Sadrugu) - 9 Carbonneau - 10 Raffy - 11 Ferté - 12 Johnson (55'-68' Galletier) - 13 Arnold (75' Blanc) - 14 Bonneval - 15 Krone

 

Colomiers : 2 essais de Marta (8') et de pénalité (40+3') ; 1 transformation et 3 pénalités (19', 23', 61') de Herron ; 1 carton jaune de Béchu (34'), 1 carton rouge de Nu'u (55')

1 Tartas (52' Pacheco) - 2 Ready (55' Kolokilagi) - 3 Fepulea'i (52' Pirlet) - 4 Granouillet (55' Thomas) - 5 Roux (55' Manukula) - 6 Coletta (65' Béchu) - 7 Béchu (Cap) (55' Caumel) - 8 Tamani - 9 Séguéla (65' Diaz) - 10 Herron (62' Girard) - 11 Marta - 12 Nu'u - 13 Dulon - 14 Pinto - 15 Saurs (75' Herron)

 

En bref

Après la déconvenue dacquoise, ce match pouvait ressembler à un match où tout pouvait se passer. Brive était sous pression et ne pouvait perdre, sous peine de dire adieu à la phase finale. Colomiers venait pour faire un coup, lui qui arrive avec deux points d'avance sur son adversaire du jour. Pendant presque tout le match, les deux équipes se sont répondus, à coup d'essais et de pénalités. Jamais plus de 6 points d'écart. A ce petit jeu, un aspect du jeu a souvent la clé du match : la discipline. Avec 4 cartons jaunes et 1 carton rouge, il y a eu de quoi faire. La bascule s'est faite en début de seconde période avec un Colomiers incapable d'exploiter une double puis une triple supériorité numérique. Cela a mis du temps mais Brive a su faire fructifier sa supériorité numérique en fin de match. Une victoire qui maintient en vie les espoirs de la phase finale. Comme l'a dit Pierre-Henry Broncan à l'issue de la rencontre : il faut aller gagner à Angoulême mais c'est à vous de choisir ce que vous voulez faire.

 

Images : Canal+Sport

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 30
Brive 34 10 Biarritz
Mont de Marsan 38 31 Rouen
Colomiers 14 23 Valence Romans
Nevers 35 23 Dax
Agen 27 22 Vannes
Aurillac 27 22 Montauban
Soyaux-Angoulême 30 16 Béziers
Provence Rugby 44 20 Grenoble
Résultats Top 14