Cruel et déchirant (19-21), le résumé du match
Publié le lundi 27 mai 2019 à 06:00

Disputer une finale n'est jamais une chose évidente mais c'est un moment spécial qui conclut une grande saison. A Pau, Brive et Bayonne se disputent le titre de champion de la Pro D2. Le stress sera à son maximum et les renversement de situation vont être nombreux.

Pour ce match, Brive doit changer deux titulaires habituels sur blessure : Bamba et R.Marais. Bayonne ne change rien par rapport à son équipe de départ d'Oyonnax.

 

Première période : Bayonne termine mieux

Brive allume la première mèche dans cette finale et fait appel à ses avants. Mais Bayonne réagit sans toutefois trouver une grosse brèche dans la défense briviste. Les premières mêlées tournent à l'avantage du CAB qui en profitent pour pénétrer les 22 mètres basques. La défense se met hors-jeu. Thomas Laranjeira ouvre le score pour son équipe (3-0, 9'). Sur le renvoi, Brive se met à la faute très rapidement. Martin Bustos-Moyano égalise (3-3, 11'). Said Hirèche vient gratter un ballon important et obtient une pénalité. Laranjeira remet le CAB devant (6-3, 14').

Le duel de buteurs est en place pour cette finale

 

Bayonne tente de trouver des espaces à proximité des rucks mais la défense briviste ferme rapidement tous les espaces. Le combat au sol est intense et personne ne veut lâcher. L'Aviron trouve enfin un espace le long de la ligne de touche mais Franck Romanet vient sauver la patrie en interceptant une passe mal assurée dans ses propres 22 mètres. Les basques accentuent leur pression, notamment en mêlée où le CAB craque. Ordas égalise pour Bayonne (6-6, 31'). Rien n'est fait mais Brive manque de précision dans son jeu pied avec 4 coups de pied manqués en l'espace de 10 minutes. Sans cette occupation, Brive est mis sous pression par Bayonne qui provoque la faute de la défense briviste qui ne s'est pas replacée assez vite. Ordas met l'Aviron pour la première fois en tête, pour le plus grand plaisir de la très forte colonnie bayonnaise présente au Stade du Hameau (6-9, 39'). Un dernier coup de pied en touche par l'Aviron et c'est la pause dans cette finale de la Pro D2. Brive produit mais a dû mal à concrétiser. Tout le contraire de Bayonne qui se nourrit de l'indiscipline briviste.

 

Deuxième période : Brive manque le break

Bayonne commence comme il se doit la seconde période. La mêlée récupère une pénalité et Ordas monte l'avance des siens à 6 points (6-12, 43'). Brive ne parvient pas à sortir de l'emprise de la défense basque. Mais sur un turnover, ça accélère du côté du CAB. Les avants se joignent aux 3/4. Franck Romanet est arrêté à 5 mètres, Vivien Devisme se rapproche un peu plus de la ligne. Tout en puissance, Seva Galala franchit la ligne, devant ses supportes qui sont en folie à l'instant du match (13-12, 50').

Brive explose grâce à Galala

 

Le chassé-croisé n'est pas seulement sur la route des vacances mais également, il est présent lors de cette finale de Pro D2. Bustos Moyano profite d'un plaquage sans ballon d'un briviste pour remettre Bayonne aux commandes de la rencontre (13-15, 52'). Le CAB ne perd pas temps pour réagir et Hirèche vient gratter un ballon et la pénalité. Laranjeira ne tremble pas (16-15, 54'). Bayonne revient dans les 22 brivistes et progressent petit à petit. La défense sort les barbelés et, après avoir reculé, provoque l'obstruction de Bustos Moyano sur Galala. Brive en profite pour revenir dans le camp bayonnais grâce à cette pénaltouche. Les avants enclenchent un maul qui avance bien et obtient une pénalité. Laranjeira donne 4 points d'avance au CAB (19-15, 64'). Brive ne parvient toujours pas à être propre sur les renvois et donne systématiquement le ballon à l'adverse. L'Aviron commence à tout donner pour revenir au score mais les minutes s'écoulent. Beattie pensait trouver un trou mais il le fait en rampant, une action sanctionnée par Mr Descottes. Nouveau ballon porté suite à la pénaltouche et nouvelle faute bayonnaise. La pénalité est lointaine et en coin donc on opte pour se rapprocher encore un peu plus. Dans un style presque similaire au seul essai de cette finale, Brive avance en puissance et gagne mètre après mètre. Galala arrive à toute vitesse et vient s'assomer contre la défense ... sauf qu'il n'avait pas la balle ! Les temps de jeu se multiplient et au final, c'est Bayonne qui parvient à mettre les mains sur le ballon et parvient à se dégager. Brive manque l'occasion de faire le break et se rapprocher de la victoire finale (70'). Avec ce sursis, Bayonne est toujours en vie et va le montrer rapidement. Le secteur de la mêlée est clairement à l'avantage des bayonnais lors de cette finale avec une nouvelle pénalité. Bustos Moyano permet à l'Aviron de recoller à 1 point (19-18, 75'). Les dernières minutes sont irrespirables. Sur le renvoi, Brive commet un en-avant sur les 22 basques. S'ensuit une mêlée derrière laquelle Bayonne se dégage mais on ne se parle pas entre Rory Scholes et Franck Romanet.  Alors qu'il ne reste qu'une poignée de minutes, Bayonne a la balle dans le camp briviste. Brive se met à la faute suite à un plaquage haut. Au lieu de prendre les points, on choisit de se rapprocher du côté de Bayonne. Les supporters bayonnais redoublent d'encouragements alors qu'ils sentent la victoire à portée. Et c'est ce qu'il va se passer. Sur la pénaltouche, le maul se forme et Said Hirèche vient écrouler l'édifice. A la sirène, Bustos Moyano a le sort de la finale au bout de son pied. Tout le monde retient son souffle. Le buteur argentin ne tremble pas et envoie son club au Paradis (19-21, 80'). Brive est KO et en enfer.

 

Fiche technique

 

Brive : 1 essai de Galala (50') ; 1 transformation et 4 pénalités (9', 14', 54', 64') de Laranjeira

1 Devisme (52' Chauvac) - 2 Da Ros (61' Acquier) - 3 Johnston (61' Bekoshvili) - 4 P.Marais - 5 Uys (52' Waqaniburotu) - 6 Voisin - 7 Hireche (Cap) - 8 Giorgadze (52' Fa'aso'o) - 9 Marques (64' Lobzhanidze) - 10 Laranjeira (71' Mignardi) - 11 Muller - 12 Olding - 13 Galala - 14 Romanet - 15 Scholes

 

Bayonne : 4 pénalités (11', 52', 75', 80') de Bustos Moyano, 3 pénalités (31', 39', 43') d'Ordas

1 Iguiniz (37' Boniface) - 2 Van Jaarsveld (62' Delonca) - 3 Taufa (40'-62' Mousset) - 4 Van Lill (24'-36' Boutaty) - 5 Jaulhac (37'-73' Boutaty) - 6 Heguy - 7 Battut (Cap) (64' Beattie) - 8 Taofifenua - 9 Rouet (64' Saubusse) - 10 Ordas (51' Tedder) - 11 Duhau - 12 Barthélémy (4'-14' Bustos Moyano) - 13 Robinson - 14 Latunipulu - 15 Tisseron (51' Bustos Moyano)

 

En bref

Brive a marqué le seul essai de la rencontre mais son indiscipline ainsi qu'une somme de détails ont offert le titre de champion de Pro D2 à Bayonne. Les basques n'ont pas craqué, n'ont rien lâché et ont pu compter sur des buteurs parfaits pour obtenir leur billet vers le Top 14. La déception et les regrets de Brive seront immortels. Cette finale était là, au bout des doigts mais elle s'est échappée. La saveur ne sera pas la même mais les brivistes possèdent une autre possibilité de revenir en Top 14. Il faudra battre à domicile Grenoble. Cette fois, il n'y aura pas de choix : la victoire et c'est le Top 14, la défaite et c'est la Pro D2. Mais avant tout, il va falloir digérer cette finale. Et cela ne va pas être évident.

 

 

Retrouvez les photos de la rencontre entre Brive et Bayonne dans l'album photos

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 1
Racing 92 17 24 Bayonne
Castres 26 25 Montpellier
Lyon 43 9 Stade Français Paris
Agen 25 44 Toulon
Pau 33 14 Brive
Bordeaux 30 25 Toulouse
Clermont Ferrand 28 10 La Rochelle
Résultats Top 14