Derrière les poteaux : Solides #55
Publié le mardi 1 octobre 2019 à 06:00

Le programme de début de saison au Stadium est copieux pour le CAB mais l'équipe répond présente. Le CAB a lancé sa saison dans le derby face à Clermont. Vient alors Toulon qui avait annoncé la couleur. Toulon a dit mais Brive a fait.

Les traces du passage des voisins auvergnats étaient déjà avalées par le vent et la pluie. La pelouse fringante du zébrium fourbissait ses armes pour faire un mauvais coup aux gens de la (mou)Rade. Les zèbres avaient la pression car, pour avoir le droit de continuer à gambader dans la savane ovale du Top 14, il fallait avaler des points, suffisamment de points pour quitter la fatale dernière place du championnat.

D’entrée de jeu, la bande de zèbres a par surprise commencer à brouter le muguet sur le dos des toulonnais. Ce bon muguet qui sent le midi et qui aurait plu à Jean Giono et Alphonse Daudet, qui délivre un léger goût de pilou pilou dans la bouche, un muguet tendre et bien vert, sentant bon le parfum de la victoire. C’est que le zèbre, bien énervé, bien préparé, c’est pas un animal facile à manœuvrer. Il peut même foncer dans le tas et mettre des plus gros et plus forts que lui sur le cul. C’est ce qui s’est passé sur l’herbe hybride d’Amédée Domenech.

En quinze petites minutes, c’est l’orage corrézien qui s’abat sur les visiteurs. Les joueurs du sud se font sonner les clochettes et encaissent dix-sept points avant d’avoir pu dire « Peuchère ! » et « Putain con ! ». Julien Blanc, intenable et inspiré envoyait Kamikamicaze en mission suicide dans la défense adverse et la première torpille fendait la cuirasse du navire noir et rouge. Mais le demi démêlé n’était pas le seul en verve et le score, Thomas l’arrange et va le porter à 7.

Encore une fois, le CAB démarre en trombe son match et ne laisse rien au hasard. Chacun à son poste, tout le monde fait le job. L’artificier corrézien ne loupe pas une occasion d’aggraver le score et la mi-temps se pointe sans crier gare avec treize points d’avance pour les locaux. Sur le banc de touche, le staff varois fait la moue (rad) et un coup de froid coupe la chique aux cigales.

Le stadium est assez vivant, le peuple noir et blanc y croit, il peut presque toucher ces quatre précieux points de la victoire, il peut quasiment caresser et prolonger son rêve d’invincibilité à la maison. Mais parfois, les cabistes ont des ratés à la reprise. De la reprise justement, il leur arrive d’en manquer après les citrons. Mais à défaut de citron, ils en ont dans le cigare et leur mental n’est pas resté aux vestiaires.

Même si les toulonnais marquent et se rapprochent, les zèbres ne paniquent pas et Laranjeira enfonce un peu plus le navire des visiteurs. Son pied ne tremble pas, les perches semblent plus larges pour lui, tout passe, les doigts dans le nez et les orteils en éventail. Le problème qui se pose est très simple pour les visiteurs. Comment espérer gagner en Corrèze avec une telle indiscipline et un canonnier local aussi précis et performant ?

Cette réponse, ils ne la trouveront jamais. À un quart d’heure de la fin, la mêlée briviste donne de sérieux et inquiétants signes de fatigue, mais les joueurs semblent malgré tout sereins. Ils volent un ballon en touche aux varois et filent occuper le terrain du RCT. Le sniper Thomas fait trois trous supplémentaires dans la coque du Titanic azuréen et un ultime essai vient éteindre les derniers feux de la résistance toulonnaise et l’orchestre se tait définitivement.

Le CAB annonce la couleur aux toulousains. Il faudra plus qu’un palmarès et des grands noms pour gagner dans le zébrium, pour peu que l’équidé soit motivé et bien agacé, toujours pas rassasié de points, et poussé par un public chaleureux.

Toulouse est champion de France ? Le zèbre s’en bat les rayures.

 

Sébastien Vidal, Chroniqueur
A lire aussi sur allezbriverugby
Actus Derrière les poteaux
Derrière les poteaux : Amédée Dominical #54 mardi 10 septembre 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : l’ascenseur #53 mercredi 5 juin 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : Transhumance #52 mercredi 22 mai 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : Replay #51 mercredi 8 mai 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : Ernest #48 mercredi 27 février 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : Brouillon bonifié #47 mardi 12 février 2019 à 06:00
Derrière les poteaux : Mauvais oeil #46 mardi 15 janvier 2019 à 06:00
Toutes les actus Derrière les poteaux
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 8
Montpellier Toulouse
Brive 30 9 Bordeaux
Agen Stade Français Paris
Pau Castres
Toulon Bayonne
La Rochelle Racing 92
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14