Derrière les poteaux : Je t’aime, A.I.M.E #41
Publié le mercredi 3 octobre 2018 à 06:00

Le match entre Brive et Aurillac était spécial à plus d'un titre. Bien évidemment, c'était le derby mais c'était surtout les deux clubs français qu'a connu Petrus Hauman. L'occasion aux supporters de rendre hommage à ce joueur qui aura marqué sa période.

Hier encore, j’étais au stade, je vibrais, je chantais, je pestais, je râlais. C’était la saison dernière. Aujourd’hui j’ai l’oreille rivée au poste radio et je vibre autrement. J’ai toujours l’âge d’aimer, pour un supporter, la passion ne s’éteint jamais, elle change seulement de forme, parfois. Alors je peux dire que ce CAB je l’aime, à ma manière. Toutes les manières d’aimer sont bonnes à mon sens, quand les sentiments sont sincères ils deviennent légitimes.

À l’occasion de la réception des cantalous, une énorme et épaisse page se tournait. Malgré nous, malgré lui, malgré le temps et les évènements. Petrus Hauman, l’irréductible, l’inévitable, le pilier de la touche, l’homme de l’ombre qui apportait la lumière au groupe, celui qui montrait l’exemple, sans relâche, toujours à l’ouvrage, par tous les temps, Petrus Hauman s’en est allé vers d’autres défis, d’autres contacts, d’autres aventures humaines. Maintenant que le numéro huit s’éloigne, nous ne pouvons que nous souvenir des bons moments. Et bon sang, lui aussi on peut lui crier « Je t’aime, A.I.M.E ! ».

Sans compter, sans jamais tricher, avec cette discrétion qui sied si bien aux vrais champions, il aura marqué ce club, l’aura servi comme peu avant lui, sans jamais un mot plus haut que l’autre, sans aucune déclaration fracassante, jamais « beau parleur » mais fantastique « faiseur ». Il a donné sa jeunesse au CAB, sept saisons de concubinage, 143 étreintes magnifiques, une présence rassurante les pieds dans l’herbe du stadium.

L’autre soir, plus de dix mille personnes lui ont rendu une partie de ce qu’il avait donné, c’était beau, c’était grand, c’était surtout largement mérité. Petrus, où que tu ailles, nous n’oublierons pas ton doux visage.

Le temps, ce satané temps, qui passe trop vite en griffant nos cœurs de supporters nous prive de toi, quelle tristesse. La saison prochaine, je m’voyais déjà, en photo avec toi, sur le pré, sous le halo des projecteurs, à la fin d’un match ou à la sortie des vestiaires. Tu vas sacrément nous manquer, comme ils disent. Je conserve contre mon cœur ton inoubliable action qui amène l’essai contre Clermont il y a quelques saisons. Et tant d’autres choses. Tu étais un joueur, et tu restes un homme formi, formi, formidable. Bon vent Petrus, que les dieux de l’ovalie te protègent, pour que tu profites de tes amis, tes amours, tes emmerdes.

Alors, pour que ta sortie soit parfaite, tes camarades t’ont offert le meilleur, une victoire, un bonus, de l’espoir. Tout cela en une seule mi-temps. La saison dernière, celle du calvaire, est passée, c’est déjà des souvenirs. Mais non, je n’ai rien oublié. Dans ma tête, en pensant au président du club, je me disais « tu t’laisses aller ».

Aujourd’hui, quelque chose semble naître du terrain, un autre jeu, une ambition, un progrès. Il faut savoir, c’est encore un peu tôt pour se tranquilliser, dormir sur nos deux oreilles de supporters. Mais comme dans la guerre des étoiles, il y a un nouvel espoir, il faudra pour le conserver que le côté obscur reste éloigné d’Amédée Domenech et que le seigneur Sith tombe le masque.

La saison est lancée, le CAB semble passer au rythme supérieur, même si des baisses de régimes comme celle de la seconde mi-temps sont à surveiller. Tout cela est encore fragile, un gros match contre une grosse cylindrée nous en dirait beaucoup. Patience, ça va venir vite.

En attendant les gars, même derrière ma radio, emmenez-moi au bout de la terre, emmenez-moi au pays des merveilles.

 

Sébastien Vidal, Chroniqueur
A lire aussi sur allezbriverugby
Actus Derrière les poteaux
Derrière les poteaux : La sieste #40 mercredi 12 septembre 2018 à 12:00
Derrière les poteaux : Suspense #39 mercredi 9 mai 2018 à 06:00
Derrière les poteaux : Fin de cycle #37 mercredi 11 avril 2018 à 06:00
Derrière les poteaux : Marathon #36 mercredi 28 mars 2018 à 06:00
Derrière les poteaux : Nécrologie #35 mardi 13 mars 2018 à 06:00
Derrière les poteaux : Gâchis #34 jeudi 22 février 2018 à 06:00
Derrière les poteaux : Forte #32 jeudi 4 janvier 2018 à 06:00
Toutes les actus Derrière les poteaux
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 8
Nevers 24 17 Mont de Marsan
Carcassonne 22 10 Bayonne
Colomiers 30 24 Béziers
Massy 30 19 Brive
Soyaux-Angoulême 42 12 Vannes
Montauban 37 19 Bourg en Bresse
Biarritz 28 24 Aurillac
Oyonnax 46 23 Provence Rugby
Résultats Top 14