Top 14 : Avant match Bayonne - CA Brive
Publié le samedi 13 septembre 2014 à 04:00

compoLe premier déplacement de ce Top 14 pour le CA Brive s'est déroulé chez un concurrent pour le maintien, Lyon. Et il s'est mal passé. Le second a lieu aujourd'hui et Brive se déplace à nouveau chez un autre concurrent, l'Aviron Bayonnais. Dans un stade Jean-Dauger acquis à leur cause, les bayonnais veulent rééditer le résultat de la saison dernière mais leurs adversaires veulent réécrire l'histoire.

L'affiche du match de Top 14 entre l'Aviron Bayonnais et le CA Brive

Il était une fois dans le maintien

Depuis des saisons, Brive et Bayonne luttent pour le même objectif : le maintien en Top 14. Il y a quelques années, l'Aviron a bien cru sa dernière heure arrivée mais une relégation administrative de Montauban sauva le club basque. Il y a deux ans, le CAB ne put éviter le purgatoire mais avec force et caractère, cela ne durera qu'une seule saison. La saison dernière, le peuple bayonnais trembla jusqu'à la fin mais c'est finalement "l'ennemi" biarrot qui tomba au combat. D'années en années, le Top 14 se densifie ce qui signifie que chaque point vaut de l'or et que les affrontements directs dans ce championnat du maintien pèsent lourd au final.

Pour débuter le championnat, le calendrier offrait deux réceptions aux bayonnais. La première est une affiche de gala car Jean-Dauger inaugure la saison 2014/2015 du Top 14 en recevant le champion de France et double champion d'Europe en titre : Toulon. On pouvait craindre un manque de rythme du champion mais il faut croire que non. Le champion impose sa loi, sa force et son rythme. Dès la première journée, Bayonne grille son joker à domicile en perdant 29-15 contre le RCT. Mais la réponse arrive très vite du côté de la Nive. Oyonnax vient en ville la semaine suivante et subit le réveil bayonnais. La première mi-temps fût un feu d'artifice avec 6 essais, Bayonne tremble en seconde période mais l'Aviron conserve son bonus offensif et s'impose 38-12 contre Oyonnax. Après 2 réceptions, voici 2 déplacements pour la troupe de Pottoka. Sur le premier, Bayonne passe au travers de son sujet et s'incline lourdement à Castres 30 à 6. Mais sur le second, les bleus et blancs répondent coup pour coup au Stade Français, ne baissent pas les yeux. Au final, Bayonne repart de la capitale avec un bonus défensif mérité. 6 points en 4 matchs c'est peu mais la saison est longue et l'Aviron est habitué à ses batailles longues et stressantes.

Le début de saison de Brive ressemble à des montagnes russes. Une très belle victoire contre La Rochelle offre la place de leader aux corréziens mais le retour sur terre est quasi immédiat avec tout d'abord une défaite à domicile, dans le derby contre Clermont. Une défaite où le CAB n'a pas paru au top de sa forme, indiscipliné et subissant le réalisme auvergnat. Les supporters noirs et blancs pensaient à un rebond de leur équipe dans le Rhône mais malgré un bon début de match, Brive tomba dans la gueule du LOU qui n'en demandait pas tant pour accrocher sa première victoire de la saison. Très indisciplinés, sans conquête, sans réalisme, le CAB n'est que l'ombre de celui qui a terminé neuvième il y a quelques mois. Mais le soleil tourne, tout comme l'ombre et samedi dernier, nous avons vu une bien meilleure version de Brive contre Toulouse. A l'heure de jeu, le Stade revient à égalité et semble se diriger vers la victoire mais le CAB décoche son arme absolue : Benito Masilevu. Une course de 50 mètres, 3 défenseurs effacés et l'essai de la victoire. Une victoire qui fait du bien à la tête et aux jambes avant de se déplacer à Bayonne. Un déplacement qui devrait s'effectuer l'esprit un peu plus libéré qu'avec une défaite subie contre Toulouse.

Il est encore tôt dans la saison pour déjà parler de la course au maintien mais ce duel entre bayonnais et brivistes comptera dans les confrontations directes en fin de saison. A Jean-Dauger, nous avons régulièrement droit à des affrontements serrés, indécis mais qui tombent dans l'escarcelle de l'Aviron. Sur les neuf dernières rencontres, Brive n'a pu faire mieux que de ramener des bonus défensifs même si la victoire n'était pas si loin que ça (en moyenne, il y a 7.6 points d'écart entre les deux équipes quand Brive se déplace). Pourquoi espérer un autre scénario ? Si Brive se discipline, assure sa conquête et est réaliste alors il ne sera pas loin d'un bon résultat hors de ses bases. Sinon, cela sera un nouveau espoir envolé. Après Toulon, Bayonne ne peut pas laisser une autre équipe, qui plus est un concurrent pour le maintien, venir s'imposer à Jean-Dauger. L'Aviron doit confirmer ses derniers bons résultats avant de se déplacer à Grenoble la semaine prochaine. Les deux équipes veulent gagner, espérons que cela débouche sur du jeu.

Le duel : Spedding contre Germain

L'ancien et l'actuel arrière du CAB. Depuis son départ de la Corrèze, Scott Spedding a continué sa progression et devient LE joueur de base de l'effectif bayonnais saison après saison. Toujours dans un style offensif et relanceur, le sud-africain met le feu dans les défenses adverses et peut s'appuyer sur un très bon jeu au pied pour varier ses options. Gaëtan Germain était plus connu pour ses qualités dans le jeu au pied et le but mais depuis cette saison, il apporte une nouvelle corde à son arc : la relance. En confiance avec son nouveau statut au sein de l'effectif corrézien, il devient le joueur de base de l'équipe : régulier, rarement blessé et en progression constante. Meilleur réalisateur du Top 14 la saison dernière, Germain va tenter de conserver son trophée cette année. Qui aura le dessus entre Spedding le relanceur et Germain le buteur ? Chacun a ses forces et faiblesses mais tous les deux ont un point commun (mis à part le CAB) : ils sont aux portes de l'équipe de France.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match Bayonne - CA Brive (coup d'envoi à 18h30, arbitre : Mr Cédric Marchat)

Pour Bayonne : 1 Iguiniz - 2 Etrillard - 3 Muller - 4 Senekal - 5 Fa'aoso - 6 Chisholm (Cap) - 7 Haare - 8 Ollivon - 9 Rouet - 10 Stewart - 11 O'Connor - 12 Fernandez - 13 Ugalde - 14 Rokoçoko - 15 Spedding

Remplaçants : 16 Labouyrie - 17 Van Rensburg - 18 Fonua - 19 Monribot - 20 Loustalot - 21 Gayraud - 22 Elissalde - 23 Jgenti

Absents : Roumieu (genou), Ancely (entorse cheville), Bustos-Moyano (entorse genou), Fuster (hanche), Vaka (fracture bras), Lovobalavu (fracture radius), Arganese (mollet)

 

Pour le CA Brive : 1 Coetzee - 2 Ribes - 3 Buys - 4 Pinet - 5 Marais - 6 Luafutu - 7 Waqaniburotu - 8 Hauman - 9 Péjoine (Cap) - 10 Laranjeira - 11 Namy - 12 Ma'ilei - 13 Mignardi - 14 Masilevu - 15 Germain

Remplaçants : 16 Acquier - 17 Shvelidze - 18 Méla - 19 Koyamaibole - 20 Neveu - 21 Swanepoel - 22 Radikedike - 23 Jourdain

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14