Top 14 analyse CA Brive - Toulouse : le CAB retrouve ses valeurs
Publié le mercredi 10 septembre 2014 à 04:00

papernewsQuoi de mieux qu'une belle affiche pour se relancer ? Après deux défaites consécutives, Brive devait retrouver le chemin de la victoire contre Toulouse, un adversaire lui aussi à la recherche de confiance. Mais le CAB a retrouvé les ingrédients de la recette victorieuse et se rassure avant d'aller à Bayonne samedi.

L'ailier toulousain, Gaël Fickou, est pris en tenaille par la défense briviste 

L'été a mis du temps à venir mais il s'est invité samedi au match entre Brive et Toulouse. Ce beau soleil a permis de voir un jeu aéré, offensif, plus favorable à Toulouse. Mais la défense briviste a su retrouver sa force pour offrir à son attaque le moyen de briller. Brive s'impose en fin de match et peut se déplacer à Jean-Dauger l'esprit un peu plus léger.

Les points positifs

Ce n'est pas le beaujolais nouveau qui est arrivé ce week-end en Corrèze mais la conquête nouvelle ! En difficulté depuis ce début de championnat, la touche et la mêlée corrézienne se sont retrouvées contre le Stade Toulousain. Propre, appliquée, sans fausse note (ou presque), la conquête est revenue aux standards de la saison passée. Elle a rempli le rôle pour son équipe : user l'adversaire, obtenir des pénalités, gagner des ballons, libérer sa charnière de la pression adverse. C'est un match référence pour le pack corrézien mais comme tout affrontement est différent, tout sera remis à zéro à Bayonne. Mais au contraire de Lyon, Brive s'y déplacera avec un soupçon de confiance.

Brive a retrouvé sa mêlée lors de ce match contre Toulouse en Top 14

Les supporters brivistes ont retrouvé leur mêlée ce samedi contre Toulouse

L'autre positif de la journée de samedi est la discipline retrouvée du côté du CAB. Contre Clermont et à Lyon, Brive a payé très cher son indiscipline. Des cartons jaunes en nombre et des pénalités en pagaille. Si le scénario se répétait contre Toulouse, la victoire aurait été difficile à obtenir surtout avec la qualité des buteurs toulousains (Doussain, Flood, McAlister). Mais la discipline a été au rendez-vous. Brive a récupéré les pénalités qu'il lui ont permis de faire grandir l'écart et n'en a pas offert beaucoup. En plus, le CAB n'a pas concédé de carton jaune alors qu'il a encore réussi à en faire prendre un à l'adversaire. Au niveau de la discipline, le bilan est plus que positif pour le club corrézien.

Au moment de son recrutement, la question du pourquoi pouvait se poser. Mais à la suite des premiers entrainements, des matchs amicaux et de ses premières sorties officielles, les interrogations sur Benito Masilevu ont disparu. L'ailier fidjien est de la race de ceux qui peuvent décider du sort d'un match sur un seul coup de génie. Quand il est rentré en jeu contre Clermont, le score était acquis mais une seule action, il a fait lever le Stadium en déposant excusez du peu Zach Guilford et Jonathan Davies, internationaux néo-zélandais et gallois. A Lyon, à plusieurs reprises, il a mis le feu dans la défense rhodanienne sans pouvoir concrétiser derrière. Samedi contre Toulouse, il fait son entrée durant un temps fort toulousain. Le CA Brive cherche un second souffle et tente de résister à la pression toulousaine qui s'accentue au fil des minutes. Et puis arrive la 73e minute - cinq minutes après son entrée en jeu -. Un en-avant briviste, dégagé au pied par Toulouse et une réception cafouillée et Masilevu récupère le ballon dans l'ombre de la tribune de l'Europe. Le reste est dans la vidéo :

Ce joueur n'a pas besoin de beaucoup de ballons pour faire la différence. En deux actions, il a fait lever le stade Amédée-Domenech et a inscrit le nom de 5 internationaux à son tableau de chasse. Quelle sera le nom de sa future victime ? Tous les supporters attendent désormais le nouvel épisode de la série "Masilevu et le Top 14"

 

Les points négatifs

Même si ce n'est pas le grand Toulouse, le Toulouse en pleine confiance, Brive a souffert et a connu quelques temps faibles. Dès le début du match, les attaques toulousaines se sont multipliées. La défense a tenu le choc mais a pu bénéficier de quelques errances techniques de leurs adversaires pour s'en sortir sans dommages. Mais durant la seconde période, le temps fort s'est intensifié. Plusieurs facteurs sont rentrés en jeu : la chaleur (que les brivistes ont semblé plus subir), la réaction d'orgueil des toulousains, la qualité du banc de touche adverse. Tout cela réuni amène l'essai de l'égalisation de Toulouse. A ce moment-là, il restait un quart d'heure à jouer et les mouches avaient semble-t-il changé d'âne. Mais un exploit de Masilevu sauve le CAB d'une défaite qui commençait à pointer son nez. Samedi, les brivistes ont pu limiter la casse dans leurs temps faibles mais c'est parfois passé pas bien loin de la catastrophe.

Toulouse a égalisé lors d'un gros temps fort en seconde période contre Brive et tout semblait en place pour la victoire

En marquant sur son temps fort, Toulouse a relancé le match en seconde période et s'est approché de la victoire

S'il y a bien une équipe contre qui il faut avoir un jeu au pied d'occupation parfait, c'est Toulouse. Le Stade se régale de ses ballons de relance. Le trio Poitrenaud - Huget - Fickou a eu beaucoup de munitions et a pu s'en servir pour remettre aussitôt la pression sur la défense briviste qui ne pouvait pas souffler. Brive devra se montrer beaucoup plus précis dans ce secteur du jeu pour l'avenir afin de ne pas abreuver de ballons les relanceurs adverses.

Et voilà qu'arrive un match à l'extérieur après une grosse performance à domicile. Faut-il en avoir peur ou pas ? Au vu de la saison dernière, on aurait tendance à dire oui. Rarement, Brive a pu sortir de son chapeau une grosse performance à l'extérieur après avoir battu un gros à domicile. La saison dernière, Bayonne était le parfait exemple. Brive bat Toulon et se rend chez un Bayonne en plein doute et qui joue sa peau en Top 14. Dans un match fermé et haché, le CAB n'arrive pas à développer son jeu et se fait surprendre par l'Aviron qui empoche une victoire importante dans sa course au maintien. Ce samedi, Bayonne a besoin de cette victoire pour sortir de la zone de rouge. C'est un match pour le maintien dans lequel les deux équipes sont engagées.

 

En conclusion

Brive avait besoin de cette victoire pour ne pas rentrer dans une spirale négative dangereuse pour l'avenir même à ce stade de la saison. En retrouvant ses qualités (conquête, discipline, réalisme), le CAB empoche quatre points, de la confiance et peut se déplacer à Bayonne un peu plus serein. Mais placé dans la zone de relégation, l'Aviron vendra chèrement sa peau à domicile et tentera de rééditer la performance de la saison dernière. Aux joueurs brivistes de proposer une autre fin à l'histoire.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14