Effectif du CA Brive 2014-2015 : présentation de la charnière
Publié le mardi 5 août 2014 à 09:30

allezbriverugby.com - papernewsA un peu plus d'une dizaine de jours de la reprise du Top 14, il est temps de terminer la présentation de l'effectif du CABCL. Après avoir décrit les hommes qui font constituer la mêlée de Brive, nous passons à la seconde ligne : la ligne des 3/4. Plus précisément, nous allons parler des hommes qui font le lien entre avants et 3/4 : la charnière.

Voici la charnière du CA Brive, le lien indispensable entre les avants et les trois-quarts 

 

Présentation de la charnière

A tout seigneur, tout honneur, commençons par le taulier de l'équipe : Jean-Baptise Péjoine. Parfois contesté, parfois critiqué, JB est toujours là et entamera sa 15e campagne sous les couleurs du CAB. Sa dernière saison a été sa plus belle. A l'image d'Arnaud Méla, le demi de mêlée a réalisé la meilleure saison de sa carrière, drivant parfaitement son équipe, tant le 8 de devant que les 3/4. Sa présence et son expérience rassurent ses coéquipiers. Rien ne semble arrêter Péjoine, pas même la concurrence et pourtant elle est là. Mais le vieux lion est toujours maître de son territoire. Pour son retour en Top 14, il s'est offert un chef d’œuvre, espérons qu'il y en a un autre de prévu dans les bagages. Damien Neveu était parti à La Rochelle pour gagner du temps de jeu et de l'expérience qui auraient été difficile à acquérir dans le contexte concurrentiel briviste. 5 ans après, il est de retour où tout avait commencé. Les repères n'ont pas changé tout comme le titulaire du poste, un certain JBP. Face à la grande saison de son coéquipier et mentor, Damien a joué le rôle de l'équipier, le secondant en 2e période régulièrement. Mais en Europe, il a montré qu'il avait mûri et qu'il était prêt pour être le titulaire du poste. Réalisant une bonne préparation, il met toutes les chances de son côté pour cet objectif : être titulaire au CAB. Nicolas Bézy est la recrue de l'intersaison. Polyvalent 9-10, l'ancien pensionnaire du centre de formation du Stade Toulousain amène dans ses bagages sa qualité de buteur. Montrant de belles choses sous le maillot rouge et noir, il pouvait espérer percer dans son club formateur mais face à une concurrence importante (aussi bien qualitative et quantitative), le jeune Bézy décida d'exporter ses talents. Malheureusement, que ce soit au Stade Français ou à Grenoble la saison dernière, son corps en a décidé autrement. Si ses qualités ne sont pas remises en cause, des blessures à répétition ont ralenti sa progression individuelle. En signant à Brive, il cherche à se relancer et le club briviste cherche ce profil hybride : 9-10-buteur. Si les blessures l'oublient, Nicolas Bézy pourrait être la bonne surprise du recrutement corrézien. Avec ces trois-là à la mêlée, Brive est armé mais on peut rajouter un quatrième larron, à savoir Thomas Sanchou. L'ancien castrais couvre les postes 9-centre sans jamais faillir à sa mission : apporter un plus à l'équipe.

Après les demis de mêlée, passons au deuxième étage de la charnière : l'ouvreur. Arrivé en France à Clermont en tant que joker coupe du monde, Riaan Swanepoel rebondit un peu plus à l'ouest en tant que joker médical à Brive. Sa puissance et sa longueur dans le jeu au pied le propulse rapidement dans le XV de départ. Malgré la relégation, il décide de rester au club et personne ne regrette actuellement cette décision. Avec Mignardi, ils ont formé une paire de centres qui a ramené le club immédiatement en Top 14 mais pour Riaan c'est l'heure du changement. Porté par les conseils du staff, il effectue la transition 12-10 et devient l'ouvreur titulaire du club. La saison se passe plutôt bien (avec notamment 4 essais inscrits) jusqu'au match contre Clermont. Le péroné cède dès les premières minutes, la saison s'achève maintenant. En phase de reprise, il fait tout pour être prêt le plus rapidement possible. Romain Sola n'est pas arrivé au club dans les meilleures conditions mais au fur et à mesure, il a réussi à prendre la mesure de sa nouvelle équipe. Après un passage à vide au cœur de l'automne, il a repris les rênes quelques mois après pour conduire Brive vers le Top 14. Le repositionnement de Swanepoel lui a grillé du temps de jeu mais il a continué à travailler pour profiter de toutes les occasions qui lui ont été données. Il aurait dû commencer la saison en tant que titulaire mais une fracture à la main va le clouer sur la touche pour deux mois. La poisse !Ce n'était peut être pas le plus talentueux de sa génération mais c'est sûrement le plus bosseur. Cette réflexion vient de Nicolas Godignon, l'entraineur en chef du CABCL. Thomas Laranjeira a gravi les échelons les uns après les autres, gagner de l'expérience aussi bien en Challenge Européen qu'en Pro D2. Dans cette division, il a parfaitement secondé Sola quand il a eu sa baisse de régime jusqu'à ce match à domicile contre Carcassonne qui a fait mal moralement au jeune joueur briviste. Mais il n'a eu de cesse de travailler aussi bien techniquement que mentalement pour se mettre au niveau de ses coéquipiers et du Top 14. Et il y est arrivé la saison dernière avec 19 matchs disputés dont 10 en tant que titulaire. Polyvalent 10-12 et buteur, il devait batailler pour un poste de premier centre. Les blessures ont rebattu les cartes. Suivant les pas de Laranjeira, Anderson Neisen espère bien faire son trou au CAB, son club formateur. Très doué techniquement, il manque encore un peu de constance et d'expérience mais quoi de plus normal pour un "gamin" de 21 ans. Mais il apprend vite : son baptême du feu a eu lieu à Mayol contre le RCT. Auteur de 53 très bonnes minutes (4/4 au pied), il est sorti sous les applaudissements du public connaisseur toulonnais. Il y a pire comme accueil. Travaillant régulièrement avec l'équipe première, l'opportunité va se présenter sûrement cette saison. Mais il faut être patient, continuer à travailler pour être fin prêt quand on fera appel à vous. Tout comme pour Laranjeira, les blessures de Swanepoel, Sola et Bézy chamboulent la hiérarchie alors qui sait ?

 

A qui profite les blessures ?

Commencer la saison avec trois joueurs sur le flanc à un poste aussi stratégique que la charnière n'est pas la chose la plus évidente mais Brive devra surmonter cet obstacle et continuer à avancer. En numéro 9, la hiérarchie n'est pas remise en cause et Jean-Baptiste Péjoine devrait diriger l'équipe, parfaitement secondé par Damien Neveu. Le poste de n°3 se jouera entre Bézy et Sanchou à moins qu'un Espoir vienne s'immicer dans la lutte. A l'ouverture, les cartes sont complètement rebattues. L'absence de Swanepoel devait profiter à Sola mais ce dernier souffre d'une fracture à la main. Confronté à ses 2 absences (plus celle de Bézy), le staff devrait miser sur une doublette jeune et d'avenir : Laranjeira - Neisen. Le plus expérimenté des deux, Thomas Laranjeira, se verra remettre les clés du camion en attendant le retour du duo Swanepoel - Sola.





Le demi de mêlée historique du CA Brive, Jean-Baptiste Péjoine, est toujours là et plus en forme que jamais 

15 saisons dans un même club : respect Mr Jean-Baptiste Péjoine !

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 72
2 La Rochelle 67
 
9 Stade Français Paris 53
10 Brive 44
11 Montpellier 40
 
13 Pau 36
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 23
Castres 37 29 Lyon
Racing 92 Clermont Ferrand
Bayonne Bordeaux
Montpellier La Rochelle
Brive Stade Français Paris
Agen Pau
Toulon Toulouse
Résultats Top 14