Brive perd une nouvelle opportunité pour le maintien, l'analyse du match
Publié le mardi 3 mai 2022 à 06:00

Une grande partie du rugby a les yeux pour la lutte des phases finales mais certains sont plus intéressés par la lutte pour le maintien. Perpignan a relancé cette course tandis que Brive continue d'inquiéter dans cette dernière ligne droite. Les deux dernières journées vont être stressantes à suivre.

 

Le point positif

L'avantage en cas d'égalité. Brive se déplaçait avec de l'envie et de l'ambition à Perpignan avec l'intention d'une part, de se racheter de la défaite face à Lyon et d'autre part, de faire un résultat pour se rapprocher du maintien. Malheureusement, mis à part le début de match, rien n'a réellement fonctionné pour le CAB. En début de seconde période, Perpignan accélère et Aimé Giral rugit. Dans la tempête, Brive ne va pas craquer et défensivement, parviendra à préserver le bonus offensif obtenu au match aller. Certes, Perpignan remporte ce match mais n'obtient pas le bonus offensif. Un bonus qu'avait obtenu le CAB au match aller. En cas d'égalité à la fin de la saison, Brive devancera Perpignan en utilisant le critère des points terrain (5-4 pour Brive). Et sans ce bonus offensif, Brive possède 3 points d'avance (au lieu de 2) sur son adversaire. C'est toujours ça de pris si près de la ligne d'arrivée.

 

Les points négatifs

La série à l'extérieur. Le calvaire se poursuit. Depuis plus d'un an, Brive n'y arrive plus en déplacement. La plupart du temps, l'effectif est bien modifié et donc ne se met pas dans les meilleures conditions. Mais là, tout était réuni pour faire quelque chose. Brive alignait sa meilleure équipe possible tandis que les supporters avaient organisé un déplacement "phases finales" avec 500 brivistes à Aimé Giral. Mais voilà, rien n'y fait. Le CAB prend la tête mais la perd rapidement derrière. Le CAB subit beaucoup trop au retour des vestiaires et l'adversaire rend le match hors de portée. Le CAB manque des occasions pour revenir dans le match et surtout, il ne marque pas de points en seconde période. Certes, Brive n'a pas encaissé 40 points mais cela reste une défaite de 17 points chez son concurrent direct. Brive doit rapidement changer de philosophie, de mentalité pour être une équipe normale, qui joue l'ensemble de ses matchs et non seulement ceux à domicile sans saisir les opportunités qui peuvent se présenter à lui à l'extérieur.

L'attaque. Les joueurs ont signalé ce point en conférence de presse : l'équipe a manqué de finition, de concrétisation. On peut signaler les deux pénalités manquées par Stuart Olding, le temps fort en première période à 5 mètres qui se termine par une faute offensive, l'essai refusé à So'otala Fa'aso'o, les munitions récupérées en touche mais pas très bien exploitées (à part sur l'essai de Tuicuvu). Mais si Brive est la plus mauvaise attaque du Top 14, en terme de points et d'essais, ce n'est donc pas un hasard si l'équipe souffre dès qu'il faut déployer du jeu. Samedi à Perpignan, Brive a surtout manqué de créer des différences, d'être plus "tueur". Pour être plus "tueur", il faut surtout évoluer dans le camp adverse et à Aimé Giral, c'est bien là où est le problème : 47% en première période, 32% en seconde période (la période contre le vent). Le tout avec 54% de possession à chacune des périodes. Brive a eu le ballon mais dans son camp. Brive a pourtant des joueurs pour faire la différence mais ces joueurs ont été identifiés et ciblés par la défense catalane : So'tala Fa'aso'o et Setareki Bituniyata. Sans être exceptionnelle, l'attaque de la saison dernière semblait être plus tranchante que celle de cette année (elle avait terminé à la 11e place en terme de points et d'essais). A force de laisser passer les temps forts sans concrétiser, ça pourrait coûter cher d'ici quelques semaines.

Le jeu au pied. Les deux derniers matchs du CAB n'ont mis en lumière qu'un point faible du CAB récurrent dans son jeu : le jeu au pied. A Perpignan, Olding a laissé six points en route en première période et alors que le vent était en sa faveur, Brive a très peu utilisé le jeu au pied pour remonter le terrain. En deuxième période, le troisième essai est frappant : 50-22 trouvé par Jaminet à 5 mètres de la ligne, maul et essai. Par contre, contre le vent, Brive a essayé de jouer au pied. Cherchez l'erreur. Dans le point faible du jeu au pied, on pourrait parler de plusieurs touches non trouvées, soit sur pénalité soit sur jeu au pied d'occupation. L'absence d'un joueur référent comme pouvait l'être Gaëtan Germain il y a quelques années handicape fortement le CAB. Joris Jurand a la puissance mais manque encore de précision. Enzo Hervé et Stuart Olding ne sont pas les joueurs les plus puissants du plateau et ont du mal également dans le petit jeu. Quand on voit des staffs avec des spécialistes pour la mêlée, la touche, la défense ... il faudrait que le staff de Brive s'agrandisse avec un spécialiste du jeu au pied mais à temps plein car avec notamment ces règles du 50-22 et du renvoi d'en-but, il est important de bien savoir négocier ces phases là.

 

En conclusion

Ce déplacement à Perpignan était décisif avec le maintien en jeu. Si Brive réalisait l'exploit de l'emporter, Brive était maintenu. Malheureusement, on connait trop bien le scénario de l'extérieur et il s'est répété encore une fois et malgré le choix d'envoyer la meilleure équipe possible. Brive a été plus discipliné, meilleur en conquête mais offensivement, cela continue à pêcher et les premières minutes après la pause sont un calvaire. Semaine après semaine, le visage de Brive à l'extérieur ne change pas et c'est très inquiétant. D'un matelas de 7 points, il ne reste plus que 3 points d'avance au CAB sur Perpignan et deux matchs à jouer. Est ce que Brive est capable d'aller chercher son maintien face à Toulouse et au Stade Français ? Ca s'annonce compliqué et difficile mais désormais, c'est réellement maintenant ou jamais.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 18
2 La Rochelle 17
 
5 Toulon 12
6 Brive 11
7 Bordeaux 10
 
13 Perpignan 9
14 Pau 8
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 5
Bordeaux 15 10 Stade Français Paris
Clermont 43 20 Lyon
Pau 17 34 Toulon
Perpignan 14 10 Castres
Brive 25 22 Bayonne
La Rochelle 24 19 Racing 92
Montpellier 17 19 Toulouse
Résultats Top 14