Brive doit réagir après les erreurs à Montpellier, l'analyse du match
Publié le mardi 14 septembre 2021 à 06:00

L'état d'alerte n'est pas déclaré, loin de là, mais le retour sur terre s'est fait brutalement pour Brive à Montpellier. Le CAB n'a pas montré son meilleur visage sur le terrain et va devoir réagir dès samedi. Il sait le faire, reste à le confirmer sur le terrain pendant 80 minutes.

 

Le point positif

La conquête. La saison dernière, cette caractéristique a souvent été dans les points négatifs. Déjà, contre Perpignan, cela avait bien commencé. Cela s'est confirmé à Montpellier. La conquête briviste débute sur la bonne voie le championnat. Si la mêlée n'est pas dominatrice, elle tient la route et parvient à être une rampe de lancement pour l'attaque. La touche parait, elle, totalement transformée par rapport à la saison dernière. D'une part, elle ne perd pas de lancers même si certains lancers sont conservés de manière un peu chanceuse. D'autre part, elle parvient à voler des ballons de l'alignement adverse. Après les trois face à Perpignan, Montpellier perd également trois ballons face à Brive. Matthieu Voisin est en grande partie le responsable de ces vols, tout comme Tevita Ratuva qui a lu parfaitement le lancer en première zone et a à peine besoin de soutiens pour devancer le bloc montpelliérain. Est ce l'effet "Méla" ou tout simplement une prise de confiance de l'ensemble du groupe pour expliquer ce changement ? L'échantillon est encore mince et on va attendre de voir plus de matchs pour affirmer que la conquête et la touche sont transformées sur la durée. Pour les ballons portés, c'est du 50/50 : bon en attaque (2 essais) et en difficulté en défense (3 essais). Difficile d'être parfait mais cela reste un très bon match dans son ensemble de la conquête briviste qui confirme son bon tout début de saison.

 

Les points négatifs

Les ballons perdus. Est ce qu'avec moins de ballons perdus Brive aurait été capable de ramener un résultat de Montpellier ? Personne n'a la réponse. En terme d'équipe, individuellement et collectivement, Brive est moins armé que d'autres équipes dans ce Top 14. Il ne peut se permettre d'être aussi friable dans la conservation du ballon. Le CAB a eu des difficultés dès ses premières offensives et semble-t-il Montpellier était prêt à attendre le CAB dans le jeu au sol et à faire parler sa puissance. En plus de perdre le ballon, Brive s'est tout de suite retrouvé sous pression à cause du jeu au pied montpelliérain. Les deux derniers essais de la première période sont les conséquences directes de deux ballons perdus (coups de pied contrés, un mal récurrent à Brive), prolongés au pied jusqu'à l'en-but briviste ou presque. Ce qui est rageant quand on regarde les statistiques du match, Brive a fait plus de passes, plus de courses, a eu plus de possession et d'occupation que Montpellier mais a été moins efficace ballon en main (mètres parcourus, franchissements, défenseurs battus) et les 20 pertes de balle font mal, très mal. Les joueurs savent qu'ils sont passés à côté dans ce secteur et vont vouloir rectifier le tir face à Pau.

La rotation et les blessures. Pour cette rencontre, Brive avait fait le choix de faire tourner largement son XV de départ avec 10 changements, laissant au repos des joueurs comme Saïd Hirèche, Paul Abadie, Enzo Hervé, Nico Lee ou Setareki Bituniyata. Si à la rigueur, cela peut paraître adéquat car cela permet de donner du rythme à tout le monde en ce début de saison, cela ne permet pas de fortifier les automatismes (avec comme conséquences une attaque et une défense friables). Durant ce match à Montpellier, Brive a également connu une cascade de blessés (qui s'est terminée par des mêlées simulées avec la règle de la carence) dont la majorité n'avait pas joué une semaine auparavant : Daniel Brennan, Cody Thomas, Enzo Sanga, Setariki Tuicuvu. Si on devrait revenir à quelque chose de plus classique face à Pau, attention à ne pas avoir exposé trop tôt dans la saison la profondeur de banc. Et surtout ne pas connaitre, comme la saison dernière, de nombreux absents au même point de la saison.

 

En conclusion

Samedi, Brive n'avait rien à perdre au GGL Stadium face à une équipe de Montpellier qui ne va pas jouer le maintien chaque année comme la saison dernière. Mais les brivistes, malgré des intentions de jeu, se sont montrés fébriles ballon en main et ont perdu beaucoup de ballons. Par son expérience, Montpellier a su en profiter pour prendre le large en première période et sceller le sort de la rencontre. Si Brive a cherché à relever la tête après la pause, derrière une très bonne conquête, le mal était fait. Le CAB abandonne son siège de leader mais va devoir relever la tête tout de suite face à Pau et apprendre de ses erreurs.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 9
2 Racing 92 8
 
7 Pau 5
8 Brive 5
9 Biarritz 4
 
13 La Rochelle 1
14 Stade Français Paris 0
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 2
Montpellier 39 17 Brive
Pau 21 17 Lyon
Perpignan 33 20 Biarritz
Clermont Ferrand 30 34 Castres
Bordeaux 37 10 Stade Français Paris
Racing 92 23 10 La Rochelle
Toulouse 41 10 Toulon
Résultats Top 14