Brive est parti de trop loin à Lyon, l'analyse du match
Publié le mardi 18 mai 2021 à 06:00

Se déplacer à Lyon n'est pas chose évidente surtout que le LOU était dans l'obligation de gagner tandis que Brive disputait son troisième match en une semaine. Il n'y a pas eu de miracle pour le CAB qui a eu le mérite de ne pas couler et qui a montré de belles choses mais pas assez pour compenser les points noirs.

 

Les points positifs

La réaction en seconde période. Après une première période très compliquée, on pouvait craindre une explosion de Brive surtout que la seconde période commence avec un essai pour Lyon (le 3e, synonyme de bonus) et un 4e carton jaune pour Brive. Le score est lourd, 24-0, et on peut partir sur un score, malgré la pluie, comme celui de la saison passée (54-3). Mais il faut croire que la voiture CAB avait de meilleures réglages sous la pluie que la voiture LOU. Brive va enfin mettre la main sur la balle, occuper la moitié de terrain lyonnaise et se montrer petit à petit dangereux. Il y a cette première occasion avec cette pénaltouche à 10 mètres, malheureusement volée par le LOU, à l'heure de jeu. Mais Brive continue d'insister. Nouvelle attaque et en-avant à 5 mètres. Et on continue et cette fois, le CAB est recompensé de ses efforts avec l'essai de Simon-Pierre Chauvac. Par la suite, les brivistes vont avoir d'autres occasions pour se montrer dangereux mais il a manqué un peu de réussite et de chance. On pense forcément à l'action de Joris Jurand avec ce ballon qui touche la ligne de touche juste avant que l'ailier briviste tape dedans et se lance dans un sprint vers l'essai. Lyon ne réagira finalement que dans les ultimes instants pour tenter de récupérer son bonus offensif. Brive a été plus discipliné, a plus tenu le ballon (54% de possession, 60% d'occupation) dans cette seconde période. Dommage d'avoir accumulé tant de retard à la pause.

La défense. Brive a fait des fautes, a évolué à plusieurs reprises en infériorité numérique et n'a quasiment pas vu le ballon. Alors Brive a défendu, défendu et encore défendu. Cela a été un peu moins le cas en seconde période si ce n'est à la sirène et Brive a empêché Lyon de reprendre son bonus offensif. Au total, les brivistes ont plaqué 184 fois avec un taux de réussite de 88%, ce qui est un très bon taux. Six joueurs ont passé la barre des 10 plaquages réussis sur ce match : Brandon Nansen (11/12), Esteban Abadie (11/12), Matthieu Voisin (12/14), David Delarue (16/16), Guillaume Galletier (13/13) et la palme pour Irakli Tskhadadze avec un magnifique 20/21. Il y a eu 22 plaquages manqués mais seulement un seul franchissement concédé qui est l'oeuvre de Josua Tuisova qui a été bien contenu par la défense briviste, un peu comme au match aller. Cette saison, Brive a pris quelques éclats (notamment à Paris) où la défense était passée à côté de son match. Mais à Lyon, dans la tempête, l'équipe a été solidaire pour compenser ce manque d'automatisme compte tenu des nombreux changements apportés au XV de départ.

On s'y met à plusieurs pour empêcher l'essai lyonnais

 

Les points négatifs

Mêlée et discipline. Lyon était dans l'obligation de l'emporter si possible avec le bonus pour continuer à rester dans la course à la phase finale du Top 14. Avec ce troisième match en une semaine, le staff avait fait le choix de faire tourner et de laisser plusieurs titulaires au repos. Plusieurs joueurs n'avaient plus joué depuis plusieurs semaines, plusieurs mois. Il était évident que Brive allait souffrir mais Brive s'est aussi tiré une balle dans le pied. La mêlée a été en souffrance face au pack lyonnais, emmené par l'ancienne paire briviste Vivien Devisme - Demba Bamba. La mêlée a concédé de trop nombreuses pénalités (un mal récurrent cette saison) et le couperet est tombé : jaune pour Daniel Brennan et Cody Thomas. En plus de la mêlée, la discipline n'avait pas été amené à Lyon samedi. Au total, Brive a été pénalisé à 19 reprises (contre 6 à Lyon) et a écopé de 4 cartons jaunes. Sur les 19 pénalités, les trois-quarts ont été en première période. Avec une météo plus qu'humide (notamment en seconde période), Brive devait avoir la défense, la conquête et la discipline pour faire un match. Il a manqué les deux derniers aspects.

Les deux anciens brivistes ont fait mal en mêlée à leur ancien club

 

Le maintien. Quand Brive arrivera-t-il à valider son maintien ? Certes, Brive en est proche et il faudrait un gros concours de circonstances pour que Brive échoue à la 13e place mais il faudra faire un dernier effort lors de la prochaine journée face à Castres et pourquoi pas au Racing 92 lors de la dernière journée. Avec un point pris à Lyon, l'affaire aurait été pliée. Avec 0 point, il fallait voir ce que faisait Bayonne du côté de Toulouse. Si, à première vue, cela semblait plier, la réalité du terrain a été toute autre. On évitera d'évoquer l'impasse toulousaine sur ce match (et des possibles liens qui unissent Bayonne et Toulouse), on dira juste que l'impasse est dans l'ADN du rugby français, que ce soit en championnat ou en coupe d'Europe (coucou la Challenge Cup) et que les gros comme les petits font des impasses tout au long de la saison. Bayonne a saisi l'opportunité (comme c'était le cas à Toulon) et a relancé la course au maintien. Pour le CAB, cela ne change pas forcément grand chose. Les brivistes possèdent 9 points d'avance sur Pau ainsi que le point-average particulier. En résumé, il faut que Pau fasse un 10/10 et Brive prenne 0 point sur les deux derniers matchs. Brive sait ce qui lui reste à faire face à Castres.

 

En conclusion

Le travail n'est pas fini. Bayonne a rappelé à tout le monde que le maintien n'est pas acquis et que la 13e place n'est pas encore attribuée. Brive va devoir sortir le bleu de chauffe face à Castres et valider une bonne fois pour toutes son maintien. A Lyon, Brive a perdu logiquement mais a surtout pêché par indiscipline et manque de conquête. Difficile d'exister dans un match avec autant de pénalités concédées et de cartons jaunes reçus, surtout quand ce match se passe face à un candidat au Top 6. Mais le CAB a montré un bien meilleur visage en seconde période, sous une pluie battante, en tenant mieux la balle et en s'installant dans le camp adverse. Voilà sur quoi construire avant de recevoir Castres dans deux semaines. Et on espère que le maintien sera, cette fois, officiel.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Racing 92 38 21 Stade Français Paris
Bordeaux Clermont Ferrand
Résultats Top 14