Brive s'est trompé tactiquement à La Rochelle, l'analyse du match
Publié le mardi 28 février 2023 à 06:00

Brive aimerait bien suivre l'exemple de La Rochelle pour se contruire et grandir. Mais pour le moment, un monde sépare le CAB et le Stade Rochelais. Le match de samedi a montré les différences qui existent entre les deux clubs. Brive affiche des carences qui se répètent et mettent en péril sa présence en Top 14.

 

Le point positif

Défense et état d'esprit. Si contre le Racing 92, Brive s'était montré offensif, non seulement en marquant 3 essais mais aussi en se procurant quelques belles occasions, ce n'était pas vraiment le cas à La Rochelle. Sans idées de jeu offensif, il a fallu jouer avec d'autres armes pour chercher à contrarier l'équipe de La Rochelle. Brive a déployé une défense solide et agressive qui a perturbé La Rochelle pendant une grande partie de la rencontre. Si Brive a souffert face à la puissance rochelaise, Brive a accumulé plus de 150 plaquages sur la rencontre pour "seulement" 28 plaquages manqués. Forcément sans attaque (142 mètres parcourus, à titre de comparaison, Dulin a parcouru 138 mètres), cela revient vite et souvent sur la défense. Les brivistes ont affiché un bel état d'esprit et ont su saisir les moindres opportunités pour revenir au score. Lors du temps un peu plus faible de La Rochelle en fin de première période, ils en profitent pour inscrire deux pénalités. Une autre arrivera en début de seconde période et Brive est au contact. Après deux essais encaissés, Brive débloque son compteur et peut toujours croire à un miraculeux bonus défensif qui n'arrivera pas malheureusement. Brive n'avait que sa défense et son état d'esprit à mettre en face d'une équipe de La Rochelle plus sûre de son jeu et ses ambitions.

 

Les points négatifs

Manque de puissance. Ce problème date depuis de très nombreuses années mais la solution n'a jamais été trouvée. Depuis près de 10 ans (et sûrement même avant mais notre mémoire nous trahit), le CAB souffre face aux équipes denses physiquement. Quand Brive remonte en Top 14 lors de la saison 2013/2014, ce phénomène existe. Face à des équipes avec du gros tonnage, Brive n'a pas les clés pour résister et se fait généralement emporter. Samedi, La Rochelle alignait Scalvi, Colombe, Skelton, Botia, Tanga et Danty. C'est lourd, impactant et usant à force. George-Henri Colombe a avancé sur chacune de ses prises de balle (37 mètres, 2 franchissements, 3 défenseurs battus). Will Skelton a fait du Will Skelton. Surtout que ces joueurs, balle en main, mobilisent plusieurs défenseurs et donc, cela offre des espaces plus loin en attaque. Si Brive a des absents, Brive n'a malgré tout de joueurs capables de rivaliser dans cette catégorie de joueurs tant offensivement que défensivement. Cela serait bien de trouver une solution dans le recrutement pour l'avenir.

Le jeu au pied. Disons le franchement, à l'issue de la rencontre, quand Saïd Hirèche a annoncé au micro de Canal+ que la tactique du CAB à La Rochelle était d'imposer une occupation au pied, on a cru avoir mal compris. Mais non, c'était bien vrai ! Mais comment est ce possible de décider d'une telle tactique de jeu ? Factuellement, à la sortie des compositions d'équipes le vendredi soir, nous avons d'un côté Nicolas Sanchez (pas à 100% car blessé aux adducteurs) et Setariki Tuicuvu et de l'autre Antoine Hastoy et Brice Dulin. Il n'y a pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour savoir que le jeu au pied sera à l'avantage de La Rochelle. Brive n'est de toute façon pas taillé et armé pour engager un bras de fer dans ce domaine là. Le jeu au pied est une faiblesse de Brive depuis quelques saisons. Il pourrait se combler en engageant un entraineur spécialiste (comme cela a été le cas pour la discipline et ça porte ses fruits) mais à Brive, on préfère empiler des entraineurs à des postes déjà pourvus pour faire plaisir aux amis. Brice Dulin s'est régalé (comme souvent face à Brive) à alterner entre jeu au pied d'occupation et relance. Il y a deux ans, lors d'un Brive - La Rochelle, Jules Plisson avait pilonné la défense briviste et la faisait reculer à chaque fois dans ses 22 mètres. Si le staff avait trouvé la clé pendant un mois, depuis, le staff se perd dans ses options tactiques. C'est vrai que les joueurs sont sur le terrain et vont décider du sort de la rencontre mais si le staff prépare mal une rencontre, les joueurs joueront mal la dite rencontre. Juste une idée : face à Bordeaux avec possiblement un trio Lucu - Jalibert - Buros, la tactique "jeu au pied" ne risque pas être très efficace. Donc il faudrait prévoir une autre tactique.

 

En conclusion

Brive n'est pas au mieux actuellement et le calendrier n'aide pas à reprendre de la confiance. Si le match au Racing 92 avait apporté quelques certitudes notamment en attaque, ces certitudes ont été vite balayées à La Rochelle. Brive n'avait pas vraiment les armes pour surpasser la tactique rochelaise surtout quand de son côté, on se trompe de tactique. Quand collectivement, cela va de travers, il est difficile d'espèrer quelque chose individuellement. Le CAB a proposé une belle défense, un bel état d'esprit, n'a pas lâché et a su marquer sur ses rares tentatives. Mais cela reste bien évidemment insuffisant face à une équipe du calibre de La Rochelle. Désormais, il faut prendre des points coute que coute samedi face à Bordeaux, tout en évitant de se tirer une balle en pied collectivement, inidividuellement ou tactiquement.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Grenoble 58 10 Dax
Béziers 33 31 Brive
Résultats Top 14