Brive cherche toujours des réponses à ses questions, l'analyse du match
Publié le mardi 17 novembre 2020 à 12:00

Une bête noire n'est pas le meilleur adversaire pour se relancer. Mais toutes les séries ont une fin. Sauf que Brive n'y arrive pas face au Racing 92. C'est passé tout près mais au final, le doute grandit et la confiance s'effrite un peu plus après chaque match. Période noire pour le CAB

Les points positifs

La première période. On a revu le bon vieux CAB samedi contre le Racing 92 ! Comme face à Bayonne et Pau, Brive a attaqué très fort la rencontre. En effet, il n'a fallu attendre que 90 secondes pour voir le premier essai de la rencontre et il était briviste. Tout part d'une accélération d'Enzo Hervé, Julien Blanc sort rapidement la balle et Hayden Thompson-Stringer marque au milieu des poteaux. La domination de Brive était grande dans ces premières minutes et le Racing était plus que bousculé. Avec un peu plus de réussite et d'application, la marque aurait pu être bien plus lourde à la pause. On peut évoquer ce rebond capricieux devant Julien Blanc ou cette contre-attaque mal exploitée à la sirène. Sur cette première période, on a aimé voir ce CAB solide et efficace, capable de tuer une rencontre dès ce premier acte.

Des joueurs de retour. Dans cette période compliquée que traverse Brive, l'éclosion de certains joueurs et le retour d'autres font du bien à l'équipe. Entre les suspendus, les blessés (souvent longue durée) et les internationaux, le CAB est testé au plus profond de son effectif. 3e ligne de formation, Peniami Narisia semble s'épanouir au poste de talonneur. Actif dans le jeu, plutôt précis en touche, le néo-talonneur gravit les échelons petit à petit. Après une période compliquée (blessures, concurrence), Soso Bekoshvili est en train de revenir à son niveau qu'on avait connu quand il est arrivé à Brive. De retour de suspension, Mitch Lees fait du bien à toute l'équipe, de par son expérience et son leadership. Après un hiver un peu compliqué qui se termine par une blessure, Julien Blanc a retrouvé des jambes et de la vigueur. Quand il est comme ça, il apporte une vraie plus-value au CAB. Blessé à la main pendant 2 mois, Nico Lee fait du bien également à la ligne de 3/4. On espère que cela en sera de même pour Stuart Olding qui dispute son tout premier match officiel de la saison.

Jusqu'à la fin, Mitch Lees n'a rien lâché !

 

Les points négatifs

La seconde période. On voulait ne pas y croire mais on le sentait arriver petit à petit. Et finalement c'est arrivé. Cruel, c'est sûr mais au final, si évident. A la pause, Brive possédait 13 points d'avance, peut être suffisant mais pas face au Racing. Surtout que le Racing inscrit rapidement 10 points et à ce moment là, tout est à refaire. Comme on dit "les mouches ont changé d'âne". Ces dernières semaines, le Racing 92 est allé chercher des victoires au Stade Français et face à Pau dans les dernières minutes de la rencontre et aussi un bonus défensif à Castres. Les racingmen pouvaient aller chercher le match nul mais en confiance et sentant leur adversaire craquer, ils sont allés chercher la victoire. Après avoir concédé des essais pour des bonus offensifs, Brive concède l'essai de la victoire. Dur à encaisser.

L'efficacité offensive. Depuis plusieurs saisons en Top 14, Brive souffre offensivement. Au niveau des buteurs, ça, c'est bon et même très bon (Germain, Laranjeira, Hervé ...). C'est plus au niveau des essais marqués que ça pêche. Brive a du mal à marquer beaucoup d'essais. Si Brive marque rapidement un essai face au Racing, cela s'est arrêté là. L'action de la sirène va rester en travers de la gorge de tout le monde (est ce que Buliruarua doit porter plus la balle ? Est ce que Tirefort doit se placer plus sur les extérieurs ? ...) mais Brive n'a pas réussi à se montrer dangereux en seconde période. Il fallait se douter que le Racing allait réagir en début de seconde période mais après avoir laissé passer l'orage, Brive pouvait reprendre son match en main. Est ce que physiquement, Brive était dans le rouge ? Possible. Dans l'avenir, ce n'est pas possible de connaitre une traversée du désert d'une période. Brive doit savoir marquer plus dans ses temps forts et aussi gratter quelques points dans ces temps faibles.

Et s'il y avait eu essai sur cette action ? Avec des si ...

 

La mêlée. Encore et toujours la mêlée. On se répète mais cet édifice, si solide il y a quelques années, n'est plus que l'ombre de lui-même actuellement. Et pourtant en début de match, la mêlée était bonne. Et puis au cours de la seconde période, avec les changements de part et d'autre, la mêlée a tourné à l'avantage du Racing, de façon claire et nette. Il faut trouver la cause du problème et la corriger parce que maintenant, toutes les équipes connaissent ce point faible et elles vont y appuyer dessus. Alors que Brive a parfaitement contré une tentative de maul des visiteurs, le CAB récupère une mêlée sur ses 5 mètres. Comme à Toulon il y a une semaine. Et c'est le même résultat derrière : pénalité contre Brive. Reconnu dans le milieu pour sa connaissance de la mêlée, Marc Dal Maso est face à une montagne : redonner à Brive une mêlée dominatrice.

 

En conclusion

Que ça fait du bien de partir en repos avec une victoire mais que ça fait encore plus mal à la tête quand vous vous inclinez à la sirène après avoir mené tout le match. Brive a la tête d'une équipe qui va lutter jusqu'au bout pour le maintien : il y a du bon mais il y a aussi du moins bon. Les fins de période restent un problème tout comme la mêlée. Pour mettre fin à cette série de 5 défaites consécutives, il faut s'appuyer sur cette première période, de qualité, mais la suite du calendrier promet d'être très compliquée avec 3 déplacements en 10 jours : à La Rochelle avant deux concurrents directs, Castres et Agen.

 

Images : Canal+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 La Rochelle 30
2 Toulouse 24
 
12 Castres 11
13 Brive 10
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 9
Castres 29 30 Bordeaux
Pau 16 22 Toulouse
Agen 9 38 Toulon
Bayonne 29 20 Montpellier
Brive 19 23 Racing 92
Stade Français Paris 35 13 La Rochelle
Clermont Ferrand Lyon
Résultats Top 14