Brive veut croire en l'Europe en cette fin de saison
Publié le mardi 28 mars 2017 à 06:00

Rien n'a été simple dimanche pour Brive face à Montpellier. Les deux clubs ont vécu un ascenseur émotionnel en fin de rencontre. Alors qu'on s'orientait vers un succès bonifié des visiteurs, tout s'est inversé en faveur des locaux. Une victoire qui offre une belle fin de saison à Brive.

Les joueurs du CA Brive viennent d'encaisser un essai face au Montpellier Hérault Rugby et veulent repartir de l'avant

 

Les points positifs

Une fin de saison agréable. En attaquant le mois de mars, on pouvait craindre le pire. Au vu du calendrier, cela ne semblait pas insensé. Quelques semaines plus tard, la donne est bien différente et c'est tant mieux. Ayant remporté ses trois matchs à domicile durant ce mois, Brive valide son maintien en Top 14. Avec 15 points d'avance sur Grenoble à 4 journées de la fin, il faudrait un véritable cataclysme pour voir le CAB retomber en Pro D2. Si cet objectif est atteint, d'autres sont dans le viseur. L'objectif européen tout d'abord avec ce déplacement à Bath samedi. L'idée de fêter en grande pompe les 20 ans du sacre européen lors de la demie serait idéale mais pour ça il faut gagner en Angleterre. Pas facile mais sur un match, tout est possible. L'autre objectif est d'aller chercher la 7e place comme l'a souligné Guillaume Ribes. Compte tenu des matchs en retard, cette place n'est qu'à un point sans oublier la 6e qui est à 4. Une sixième place détenue par Pau qui recevra la visite de Brive lors de l'avant dernière journée. Un scénario qui rappelle celui de la saison dernière avec cette fois Bordeaux. Le programme est alléchant et les brivistes veulent croire en leur bonne étoile.

 

Un moral d'enfer. Pour revenir dans ce match et l'emporter, il a fallu à Brive puiser dans ses entrailles une force presque insoupçonnée. On peut appeler ça du cœur, des tripes, des "cojones" mais en tout cas, Brive est allé la chercher cette victoire. Brive a souffert tout au long du match et il a fallu une bagarre, plutôt une grosse échauffourée pour réveiller le CAB. Dès lors, pendant plusieurs minutes, les brivistes font le siège de l'en-but montpelliérain. Iribaren joue constamment les pénalités rapidement, mettant le bazar dans la défense du MHR. Dommage de stopper cette folie par une pénalité réussie. Dos au mur, Brive s'offre une dernière chance. Tout en calme (si on peut dire !) et en maîtrise, les brivistes ne se précipitent pas et multiplient les pick and go jusqu'à ce que Galala décide d'y aller et de libérer toute une équipe, tout un stade. Le CAB n'est pas l'équipe la plus talentueuse mais elle ne lâche rien, surtout à domicile.

Avants et trois quarts du CA Brive s'associent pour pousser dans ce maul et tenter d'arracher la victoire face au Montpellier Hérault Rugby

Pour forcer la décision, tout le monde pousse dans ce maul décisif

 

Les points négatifs

L'arbitrage. Depuis le début de l'année 2017, les instances prônent pour la sécurité des joueurs en sanctionnant sévèrement tout plaquage, toute charge au dessus des épaules. Apparemment, dimanche, on était revenu à l'ancienne règle. Revenu de la tournée nord-américaine à VII, Mr Pierre Brousset n'est jamais rentré dans la partie. Quand les joueurs manquent leur match, on le dit. Quand les arbitres passent à côté, il faut le dire aussi. Dimanche, le trio arbitral amené par Mr Brousset a laissé le match partir à la dérive. Le gros choc entre Ngwenya et Tomane annonçait clairement la couleur de la partie. Le déclencheur de tout le reste fut le plaquage de Willemse sur Ribes. Ni l'arbitre central ni l'arbitre de touche (à se demander à quoi réellement servent les arbitres de touche actuellement) n'ont signalé la faute. Heureusement que les ralentis passent sur l'écran géant ! La suite de la rencontre s'est poursuivie sur la même voie, entre plaquages plus que limites et accrochages à la pelle. L'échauffourée générale à la 49' se sentait venir à des kilomètres à la ronde. Et on n'ose à peine évoqué la tenue de la mêlée qui laisse à redire. Si le match s'est retrouvé haché, l'arbitre en est responsable en ne sanctionnant pas d'entrée de jeu. Il est vrai que les deux équipes ne sont pas aguerries dans le jeu autour des rucks. A force de frotter deux silex, l'étincelle va créer l'incendie. Malheureusement, les pompiers n'étaient pas là pour endiguer la propagation.

La tension a été constante et grandissante entre les joueurs du CA Brive et du Montpellier Hérault Rugby

Les nerfs sont à vif entre Brive et Montpellier

 

L'attaque. Déjà que contre une équipe "normale", Brive souffre offensivement, alors contre une équipe aussi dense physiquement, cela s'est avéré très compliqué de produire en attaque. Globalement, le match n'a pas été très emballant offensivement (269 mètres parcourus par Montpellier, 252 pour Brive), le MHR a eu le mérite de marquer 3 essais et de produire un peu plus de jeu que Brive. Mis à part le temps fort après l'échauffourée et le temps fort final, la production offensive de Brive s'est pratiquement résumée aux pénalités réussies par Germain. Les brivistes n'ont franchi la défense montpelliéraine qu'à deux reprises (Ribes et Hirèche). Si le CAB veut continuer à progresser sur cette fin de saison mais plus sur la saison prochaine, il va falloir trouver les bonnes solutions pour débloquer le verrou de l'attaque, depuis bien trop longtemps fermé à double tour.

 

La conquête. Un match assez paradoxal de la conquête briviste. En mêlée, le combat s'est orienté vers le duel Asieshvili - Guillamon. Si le géorgien a semblé prendre le dessus, les pénalités se sont réparties entre les deux joueurs. Aucune équipe n'a réellement pris le dessus sur son adversaire. En touche, Brive a perdu plusieurs munitions et cela s'est un peu enrayé en deuxième mi-temps. Privé de Julien Ledevedec, l'alignement briviste a perdu une cible et Montpellier a pu plus facilement se concentrer sur les autres sauteurs cabistes. Le deuxième essai de Montpellier vient sur un lancer perdu. L'essai de Galala aurait pu ne jamais exister. A cinq mètres, Sanconnie est contré, Montpellier récupère et se dégage. Heureusement pour le CAB, Tomane trouve une toute petite touche. Nous savons ce qui se passe derrière.

 

 

En conclusion

On se doutait que ça allait être dur mais comme toujours, la rencontre entre Brive et Montpellier ne s'est pas joué à grand chose. Germain a tenu le choc en sanctionnant l'indiscipline du MHR. Mais les 3e du classement ont pu compter sur une attaque en réussite avec trois essais au compteur. Et puis, Brive a trouvé des ressources insoupçonnées pour enclencher une "remontada". Sans se précipiter et en étant patient, le CAB a trouvé la faille dans le mur défensif héraultais. Une victoire au forceps et acquise avec le cœur qui sécurise la place en Top 14 du CAB. Un CAB qui peut se permettre de rêver à une fin de saison européenne. Brive est dans le bon peloton, à lui de déclencher le sprint au bon moment.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14