Brive doit s'améliorer pour gagner ce type de rencontres, l'analyse du match
Publié le mardi 20 septembre 2022 à 06:00

A la suite de son succès à Perpignan, la venue de Montpellier pouvait permettre à Brive d'enchainer une nouvelle victoire et finalement de valider un bon début de saison. Mais à l'image des derniers Brive - Montpellier, l'issue de la rencontre s'est jouée dans les derniers instants et cela n'a pas penché en faveur des brivistes.

 

Les points positifs

Brive à la hauteur. Après deux premières rencontres durant lesquelles Brive a subi, c'était bien mieux face à Montpellier. Le CAB a fait globalement la course en tête, a bien réagi après une mauvaise entame de match et a posé de nombreux problèmes au champion de France en titre. Après les premières minutes à l'avantage de Montpellier, Brive est revenu au score avant de passer devant et de se créer une petite avance. Pendant de nombreuses minutes, le CAB a compté six points d'avance sur le MHR. Malgré le double coup du sort (essai de Mercer + carton jaune pour Karkadze), les brivistes n'ont pas baissé les bras et ont réussi à reprendre les devants grâce à une pénalité lointaine de Thomas Laranjeira. Après le 3e essai montpelliérain, il y a eu quelques minutes où Brive a accusé le coup avant de repartir à l'assaut une dernière fois de la défense de Montpellier. Il n'a pas manqué grand chose pour créer un exploit mais en tout cas, Brive a offert un bien meilleur visage sur ce match que lors des deux précédents.

Une attaque variée. Face à Lyon et à Perpignan, Brive avait réussi à marquer plusieurs essais mais sans réellement maitriser et produire offensivement. Face à Montpellier, la production a été de bien meilleure qualité et notamment en première période. Le CAB a réussi sur de longues possessions à alterner jeu d'avants et de 3/4, jeu au près et jeu au large, jeu en puissance et jeu debout. Surtout, les joueurs ne restaient pas fixer dans un même style pendant 5-6 temps de jeu. L'alternance était assez rapide avec un Vasil Lobzhanidze rapide derrière les rucks et à la libération du ballon et un Stuart Olding en chef d'orchestre. Deux hommes ont également été déterminants sur les deux premiers essais : Abraham Papali'i et Sammy Arnold. Le 3e ligne a avancé en utilisant sa puissance et a marqué le 2e essai. Le 3/4 centre joue sur sa puissance et sa technique pour créer des brèches et jouer debout dans la défense. En fin de match, il a peut être manqué cette alternance dans la longue séquence offensive pour déstabiliser la défense de Montpellier, prête à répondre au défi physique. Côté attaque, le match contre Montpellier a été mieux, ne reste plus qu'à le confirmer par une victoire.

Les points négatifs

Les défaites à domicile. Pour faire quelque chose en championnat, c'est mieux de gagner une majorité des matchs à domicile. Quand vous êtes à la lutte pour le maintien, il est conseillé de gagner le maximum de matchs à domicile tout en essayant de gratter des points à l'extérieur. Jusqu'à présent, Brive a réussi à appliquer cette règle pour aller chercher son maintien. Sauf que désormais, il y a un hic. Brive débute sa saison par deux défaites à domicile, certes avec un bonus défensif à la clé à chaque fois, mais cela reste deux défaites. Mais le plus inquiétant est que Brive ne sait plus gagner au Stadium. En comptant la saison dernière, le CAB reste sur une série de 4 défaites de suite. Même si c'était Lyon (2 fois), Toulouse et Montpellier, cela va commencer à trotter dans la tête des brivistes. Dans deux semaines, la venue de Bayonne sera très importante car concurrent direct, car après c'est Toulouse qui vient. Brive doit retrouver le goût de la victoire à domicile au plus vite.

Les erreurs. Tout le monde, côté briviste, est ressorti frustré de cette rencontre. Face aux grosses équipes, il faut savoir être clinique et propre. La moindre erreur sera pénalisée par l'adversaire. Montpellier a fait un bon match mais était parfaitement prenable, à condition de ne pas offrir autant de cadeaux. Pour que des points soient marqués, il faut une faute de toute façon. Mais là, Brive a tout de même donné le bâton pour se faire battre. Sur le coup d'envoi, Brive cafouille la réception et concède une touche dans ses 10 mètres. Sur le lancement de jeu suivant, Montpellier ouvre le score. Peu de temps après, Laranjeira perd le ballon au contact à la réception d'un jeu au pied. Sur ce ballon de récupération, Vincent Rattez marque. Juste avant la pause, Brive n'a qu'à réceptionner le renvoi et taper en touche. Arnold tente d'avancer mais se fait pénaliser. Montpellier n'aura que 3 points de retard à la mi-temps. Alors que Brive a repris les devants d'une courte tête, Montpellier met la pression avec un coup de pied rasant, Laranjeira et Olding se gênent et le premier se fait contrer par Nico Van Rensburg qui marque l'essai de la victoire. Sur la dernière mêlée, Papali'i part derrière la mêlée mais tente une passe impossible au lieu de chercher à avancer en puissance et passer au sol. Cette somme d'erreurs a pénalisé Brive pour obtenir la victoire. Montpellier a parfaitement su se nourrir des imprécisions brivistes.

La profondeur d'effectif. Les jeunes brivistes ont encore fait un excellent match face à Montpellier. Ils gagnent des points pour l'avenir. Mais il ne faut pas occulter un fait : s'ils jouent c'est que d'un Brive a fait le choix de réduire son effectif à l'intersaison et de deux, l'infirmerie est plus que pleine. Face à Montpellier, Brive avait 3 piliers gauches absents, 4 2e lignes absents, 3 3e lignes absents ... Forcément, les jeunes ont leur chance et ont montré de belles choses. Mais la profondeur de banc, d'effectif risque de faire défaut à Brive si le rythme de blessés continue. Avec un effectif mieux fourni qualitativement et quantitativement, Montpellier a notamment fait la différence avec l'entrée de son banc (Haouas, Lamositele, Haouas, Camara, Coly, Garbisi). Les sorties de Ceccarelli, Papali'i, Lobzhanidze et Arnold ont un peu déréglé le collectif briviste. Brive a besoin de voir des joueurs sortir de cette maudite infirmerie car sinon, cela va se compliquer et des joueurs vont s'y retrouver également, à force d'enchainer les rencontres sans pouvoir souffler.

 

En conclusion

Face à Lyon, Brive a subi et n'a pas réellement pu inquiéter le LOU. Deux semaines plus tard, la situation était bien différente. Avec ses armes, Brive a parfaitement fait jeu égal avec Montpellier, étant même ambitieux dans son jeu offensif. Mais Brive a également été plombé par son indiscipline et des imprécisions qui ont laissé le MHR dans le match alors qu'on n'était pas au mieux du côté montpelliérain. Malgré beaucoup de volonté, Brive n'a pas réussi à faire grossir l'écart au score à plus de 6 points. Montpellier a su passer devant au bon moment avant de défendre au maximum sur le gros temps fort des brivistes pendant les arrêts de jeu. Il y a eu de l'envie, des idées, de la volonté mais au final, cela ne fait qu'un point de plus au classement. Sur ce match, il manque sûrement 3 points supplémentaires.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 18
2 La Rochelle 17
 
5 Toulon 12
6 Brive 11
7 Bordeaux 10
 
13 Perpignan 9
14 Pau 8
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 5
Bordeaux 15 10 Stade Français Paris
Clermont 43 20 Lyon
Pau 17 34 Toulon
Perpignan 14 10 Castres
Brive 25 22 Bayonne
La Rochelle 24 19 Racing 92
Montpellier 17 19 Toulouse
Résultats Top 14