Brive, un coeur de lion, l'analyse du match
Publié le mardi 29 décembre 2020 à 11:00

Pour bien terminer 2020, Brive avait un dernier défi à relever et c'était un défi de taille : Lyon, invaincu depuis 3 mois. Le CAB a mis tout ce qui lui restait dans les jambes dans cette rencontre pour poursuivre sa série victorieuse et continuer sa remontée au classement. Vivement 2021.

 

Les points positifs

La victoire. Après les succès à Agen et Castres, deux concurrents directs pour le maintien, Brive allait changer de catégorie d'adversaire mais pour se sauver, il faut pouvoir obtenir des victoires contre ce type d'adversaires, surtout à domicile. Ce succès face à Lyon fait du bien à double titre : d'un, il permet de poursuivre la bonne série actuelle de 3 succès de rang en Top 14 et de deux, le CAB retrouve le succès à domicile après 3 revers de suite en championnat. Après un automne très compliqué, les brivistes retrouvent des couleurs en décembre et font le plein de confiance avant de basculer sur janvier et la nouvelle année. Ils se sont remis dans le droit chemin, à eux d'y rester et le programme de janvier donnera de bonnes indications (au Stade Français, face à Montpellier et Toulon) pour savoir si décembre était un feu de paille ou quelque chose de plus sérieux.

La solidarité. Comme on dit, Lyon n'était pas venu pour faire du tourisme en Corrèze. Lyon envoyait sa grosse équipe pour gagner et rien d'autre. Sur le papier, la victoire devait aller à Lyon. Pour vaincre le LOU, Brive devait être au top, être solidaire les uns des autres, efficace et réaliste et avoir un peu de réussite. Le CAB a été tout ça et si offensivement, il a fallu se contenter de peu, les points ont été marqués suffisamment pour l'emporter. Comme face à Bordeaux ou Pau en début de saison et quasiment face au Racing 92, Brive a été solidaire jusqu'au bout pour arracher la victoire. Il a fallu s'adapter au nombreux changements intervenus en cours de match et notamment les 3 protocoles commotions en première période. Il a fallu compenser l'erreur du coéquipier et ne pas hésiter à se sacrifier pour récupérer un ballon chaud brûlant. Dans ce cas là, on peut penser aux ballons grattés par Said Hirèche et Axel Muller en fin de match. Brive n'a jamais baissé les bras dans cette rencontre et y a mis tout son coeur pour l'emporter. Comme l'a très bien dit après le match Matthieu Voisin, ça s'est joué plus au mental qu'au physique.

La défense. Sur les premiers matchs de la saison, on avait vu une défense efficace et bien en place. Et puis, cette défense a explosé lors de la succession de défaites. Et puis, cela semble revenir (mis à part la première période à Castres). Le meilleur marqueur d'essais du Top 14, Josua Tuisova, a bien été pris par la défense et notamment Eneriko Buliruarua qui a fait un très bon boulot sur lui. Noa Nakaitaci a eu un peu plus de liberté mais par chance, il n'a pas réussi à profiter des nombreuses occasions qu'il a eu. Brive a réussi à contenir la puissance du paquet d'avants lyonnais et c'est même montré très efficace dans le jeu au sol, obtenant plusieurs pénalités, certaines décisives. La défense a été aussi en conquête avec une très bonne mêlée et surtout un très bon contre en touche, avec plusieurs ballons récupérés (soit sur le contre soit sur des fautes lyonnaises). Au final, malgré l'alignement de sa grosse équipe, Lyon ne marque qu'un essai et que 8 points. Si le LOU a gaspillé plusieurs occasions d'essais, il est aussi tombé sur une solide défense briviste qui a plié mais pas rompu face à l'attaque lyonnaise.

La défense de Brive a fait un sacré boulot face à Lyon

 

Le point négatif

Les blessures. Quelle hécatombe en première période ! A croire que les jours obligatoires de repos que devaient observer toutes les équipes ont fait plus de mal que de bien avec finalement très peu d'entrainements avant cette 12e journée. Du côté de Lyon, le prix a été lourd avec la blessure à la cheville de Jonathan Wisnieswki et surtout la blessure au genou de Mathieu Bastareaud qui sera forfait jusqu'à la fin de la saison. A Brive, il y a eu ces 3 protocoles commotions. Si Luka Japaridze et Vasil Lobzhanidze sont revenus, Nico Lee n'est pas revenu. En plus de cela, il y a eu la blessure musculaire de Thomas Laranjeira juste avant le quart d'heure de jeu. On peut rajouter les blessures de Stuart Olding et Vasil Lobzhanidze qui ont certes terminé la rencontre mais en serrant les dents, faute de remplaçants valides sur le banc. Alors que Brive avait commencé à retrouver un groupe de base, il va falloir de nouveau aller puiser dans la profondeur d'effectif pour le déplacement au Stade Français dimanche.

Laranjeira et Wisnieswki sortent sur blessure avant le quart d'heure de jeu

 

En conclusion

Pour se maintenir, gagner face aux concurrents directs ne sera pas suffisant. Il faut accrocher des grosses équipes. Si Toulouse, Clermont et le Racing 92 sont repartis avec la victoire, Lyon n'obtient que le bonus défensif. Auteur d'un match plein en défense, dans l'engagement et la solidarité, Brive a tout donné pour décrocher ce 3e succès de rang. Les brivistes ont montré beaucoup de coeur, qu'importe les postes où ils évoluaient. Et du coeur, il en faudra pour les 3 matchs de Top 14 en janvier afin de poursuivre la bonne série actuelle de résultats.

 

Images : Rugby+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 66
2 La Rochelle 63
 
9 Stade Français Paris 45
10 Brive 44
11 Montpellier 40
 
13 Pau 32
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 20
Stade Français Paris 27 34 Clermont Ferrand
Bayonne 23 13 Racing 92
Bordeaux 11 26 La Rochelle
Brive 57 3 Agen
Castres 38 33 Pau
Toulouse 16 29 Montpellier
Lyon 54 16 Toulon
Résultats Top 14