Brive a retrouvé de son ADN, l'analyse du match
Publié le mardi 15 février 2022 à 06:00

Premier opus de la trilogie de février. Brive sait ce qu'il a à faire pour se rapprocher un peu plus du maintien. Battre Clermont dans le derby permet de s'enlever de la pression pour le reste de la trilogie. C'est chose faite mais il faut terminer le travail  désormais en gardant le même visage.

 

Les points positifs

La victoire pour démarrer ce bloc. Cette victoire est loin d'être suffisante pour le maintien et il va en falloir de nombreuses autres. Mais compte tenu du calendrier qui offrait 3 réceptions de rang, cette victoire face à Clermont était essentielle. Après la lourde défaite au Racing, il fallait bien entamer ce bloc et ainsi s'enlever de la pression au moment de recevoir Montpellier. Pour bien faire, Brive doit à minima remporter 2 des 3 rencontres à domicile. Donc avec Clermont, cela en fait déjà une et donc il en reste au moins une à avoir pour remplir le contrat. Comme l'a dit à l'issue de la rencontre Victor Lebas, il faut désormais chercher à enchainer une 2e victoire de suite cette saison. Sans oublier que ce match était comme un match "bonus" au classement. Ces 4 points replacent Brive dans la course au maintien, devant Perpignan et avec une petite marge sur Biarritz. Les deux prochaines journées vont en dire beaucoup sur le maintien.

Des valeurs brivistes. Brive est un club, une équipe de valeurs. Un peu trop souvent cette saison, cela a été oublié. Le CAB s'est retrouvé dans la même situation que face à Biarritz ou même face au Racing 92 : obligation de l'emporter et avec de nombreux absents. Samedi, il a fallu compenser une entame de match ratée, deux titulaires blessés en première période, des errements défensifs, des organismes bien fatigués après l'heure de jeu ... Brive a retrouvé notamment des avants performants, qui gagnent leurs duels ballon en main. Même si Setareki Bituniyata marque le 2e essai, cela conclut un maul performant. Les 3/4 ont trouvé également les failles même si certains coups auraient pu être mieux gérés notamment en seconde période. Les crampes ont touché de nombreux joueurs mais tout le monde a serré les dents et ceux qui avaient plus d'énergie en ont fait un peu plus pour compenser. En cette fin de saison, Brive n'a pas de marge de manoeuvre donc pour se prendre pour d'autres, on verra ça plus tard et on se recentre sur les valeurs de ce club.

Tout le monde au diapason. Entre l'absence de 7 internationaux, celle de Nico Lee mais aussi Stuart Olding, Brive a dû faire appel à des joueurs avec pas forcément le plus de temps de jeu de l'équipe. Et si Brive a fait une très belle performance collective, il le doit à tout le monde. Le retour de So'otala Fa'aso'o fait du bien et sa puissance est un plus en attaque. Avec Lobzhanidze en sélection et Abadie à l'infirmerie, Enzo Sanga doit jouer sa carte et le joueur formé à l'ASM a répondu aux attentes pendant 80 minutes. Le travail a été fait, proprement. Tout comme avec Guillaume Galletier qui a mis beaucoup d'énergie et a surpris un peu tout le monde avec sa prise d'intervalle amenant l'essai de Joris Jurand. Jurand fait un match plus que solide, propre dans le jeu aérien, tranchant dans ses relances. Avec 3 droitiers en sélection, ce côté était particulièrement scruté face à Clermont. Soso Bekoshvili a été rapidement touché mais a serré les dents pendant plusieurs dizaines de minutes. Son remplaçant, Wesley Tapueluelu, avait souffert à gauche face à Bordeaux mais le jeune pilier a réagi et a tenu le choc en mêlée. Si physiquement, cela a été compliqué, ce collectif a montré de belles choses qu'il faudra reproduire face à Montpellier dans un premier temps.

 

Le point négatif

La défense. Avant cette rencontre, Brive était la meilleure défense à domicile avec très peu d'essais encaissés. Depuis le début de la saison, Brive est l'équipe qui plaque le plus en Top 14. Cet énorme volume de plaquage était encore présent samedi mais attention, la défense devient de plus en plus poreuse. Sans reparler du match au Racing, ce match face à Clermont reste dans la même lignée malheureusement. Le CAB concède 628 mètres parcourus, 191 passes et 132 courses. Certes, les brivistes se sont envoyés en défense avec 187 plaquages mais il y a eu du déchet avec seulement 79% de plaquages réussis et 39 plaquages manqués. Kotaro Matsushima a fait beaucoup de dégâts avec 10 défenseurs battus rien que pour lui. Si Brive a retrouvé ses valeurs, il va devoir retrouver sa défense car face à Montpellier et Toulon, ça va taper fort et il faudra répondre au défi physique. Le Racing 92 avait combiné vitesse et puissance et la défense a rapidement perdu sa structure et a été débordée. On verra samedi si le mur redevient une muraille ou pas.

 

En conclusion

Que vous le vouliez ou non, certaines équipes ne sont meilleures que quand elles se retrouvent dos au mur. Brive est dans ce cas et une énergie supplémentaire arrive dans ce type de match quand cela se passe au Stadium. Le CAB a réussi à revenir dans le match après une entame ratée et ne pas se décomposer malgré les égalisations clermontoises, les blessures, les repositionnements tactiques, les crampes ... Mentalement, Brive a été fort à l'image du dernier maul parfaitement exécuté à la sirène pour récolter cette ultime pénalité qui scelle le score du match. Les brivistes avaient besoin de cette victoire pour lancer parfaitement cette série de 3 matchs à domicile. Place désormais au second match, Montpellier.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 44
2 Provence Rugby 36
 
7 Agen 28
8 Brive 27
9 Grenoble 26
 
13 Valence Romans 25
14 Biarritz 23
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Grenoble 15 12 Vannes
Agen 22 3 Colomiers
Aurillac 31 9 Biarritz
Dax 24 17 Nevers
Valence Romans 6 0 Soyaux-Angoulême
Béziers 43 13 Montauban
Provence Rugby 45 24 Rouen
Brive 23 16 Mont de Marsan
Résultats Top 14