Brive ne se fait pas piéger en fin de match, l'analyse du match
Publié le mardi 29 mars 2022 à 06:00

On arrive dans la dernière partie du championnat et il n'y a plus vraiment le temps de faire des calculs. La pression va augmenter et il vaut mieux garder son destin entre les mains. C'est chose faite pour Brive après cette 21e journée et la réception de Castres.

 

Les points positifs

La victoire à domicile. Avec six matchs à jouer, toutes les équipes ont droit à trois réceptions et trois déplacements. Que cela soit pour le haut ou le bas du classement, perdre à domicile peut s'avérer compliqué à effacer. La pression est donc sur les équipes qui reçoivent car elles n'ont pas le droit à l'erreur. Pour Brive, le concurrent immédiat est Perpignan. Le CAB ne pouvait viser que la victoire face à Castres. Il a fallu se défaire du faux rythme de la rencontre mais Brive a toujours été devant au score et n'a jamais été derrière. Castres a souvent été à portée mais n'a pas réussi à mettre le coup de rein suffisant pour prendre les devants. Au moment où Perpignan prend le bonus défensif à Pau, le CAB s'en va chercher le bonus offensif face au CO. Au final, 4 points de plus en faveur du CAB, 7 donc désormais entre Brive et Perpignan. Nous sommes dans un match de tennis, après 20 journées, nous sommes à 3-3 dans ce set. Brive vient donc de remporter son jeu de service et mène 4-3. La pression est désormais sur les épaules de Perpignan qui reçoit Montpellier tandis que Brive se déplace à Clermont. Du côté de la Corrèze, on rêve à un break presque décisif à ce stade de la saison.

Le scénario de la fin de match. Face à Bordeaux et Montpellier, Brive n'avait pas su faire la différence et s'était fait piéger en fin de match, laissant échapper de gros points à domicile (on pourrait aussi ajouter La Rochelle à cette liste). Mais cette fois, face à Castres, Brive n'a pas craqué et a fait mieux que contenir son adversaire du jour. Et pourtant, à plusieurs reprises dans la rencontre, le scénario de ces rencontres passées est apparu. Brive mène 11-3 (en oubliant la transformation en route) et Castres réussit 2 pénalités sans vraiment être dangereux. Heureusement que Kockott ne réussit pas sa 2e tentative lointaine qui aurait mis le CO devant au score. Toujours dans ce faux rythme, Brive peine à revenir des vestiaires et Castres monte son rythme, heureusement sans points au final. Après le premier essai de Fa'aso'o, Castres revient à -6 (18-12) et le CAB peine à se mettre à distance d'un essai transformé. Si contre Montpellier, cela s'est payé à la fin, cela ne sera pas le cas ce samedi. Brive aura retenu la leçon et va même se permettre le luxe d'aller gratter le bonus offensif dans les arrêts de jeu.

La touche. Le secteur n'a pas connu une journée parfaite mais il a été décisif des deux côtés du terrain. Vu que par le jeu, il était presque impossible de produire quoi que ce soit d'intéressant offensivement, Brive est revenu chercher dans son passé une tactique qui a fonctionné à de maintes reprises : l'essai sur ballon porté ! En l'espace d'une petite demi-heure, Castres s'est fait piéger sur la même tactique, le numéro 8 lancé dans le couloir des 5 mètres. Les prises de balle sont assurées et le ballon arrive rapidement sur le petit côté pour So'otala Fa'aso'o qui fait parler sa puissance face au demi de mêlée castrais, chargé de défendre cette zone. Fa'aso'o ou la réincarnation de Sisa Koyamaibole ! Deux essais qui font un bien fou en cette seconde période fermée. En défense, le contre briviste a fait une nouvelle victime avec l'alignement castrais. Quand Esteban Abadie ne contrait pas le ballon, la munition était difficilement exploitable en l'état. D'ailleurs, le staff castrais a avoué que les difficultés en touche ont été un boulet pendant toute la rencontre, l'équipe ne pouvant s'appuyer sur sa rampe traditionnelle. Si elle a connu un creux à l'automne, l'arrivée d'Esteban Abadie dans cet alignement a revigoré cette phase de jeu côté briviste qui redevient un point fort au CAB après quelques saisons plus compliquées.

Le point négatif

Le manque de rythme. Les conditions étaient idéales, le soleil était au rendez-vous, il y avait un vent de sud mais moins fort que lors des derniers jours. Les joueurs étaient reposés après deux semaines de coupure. Mais peut être que c'était finalement trop ! Le match a été hâché du début à la fin entre les pénalités et les fautes de main. Quand vous commencez le match avec autant de pénalités que de minutes jouées, ce n'est pas bon signe. Brive et Castres n'ont jamais su emballer la rencontre. Pour preuve, un seul mouvement d'envergure ... qui aboutit à l'essai d'Esteban Abadie. En terme de mètres parcourus, ce match fait moins bien que Brive - Toulon et pourtant, il y a plus d'essais marqués et de points marqués. Avec seulement 4 franchissements, les attaques n'ont pas débordé les défenses. Aucun joueur n'a parcouru plus de 56 mètres (Jurand et Tuicuvu), ce qui est assez faible. L'arbitre de la rencontre, Mr Brousset, n'a pas commis de grosses erreurs mais n'a pas été parfait non plus des deux côtés. Bref, tout le monde était en mode reprise et heureusement que la victoire est là pour Brive car il y aurait eu beaucoup de regrets de laisser échapper une rencontre comme celle-là.

En conclusion

Quand vous recevez Castres qui vient avec des ambitions, ce n'est jamais une chose évidente et une rencontre facile. Les castrais ne sont pas imbattables et le CAB l'a bien montré. Les brivistes ont été bien les plus difficiles à manier, n'encaissant aucun essai et dans le même temps, parvenant à en marquer trois. La rencontre n'a jamais atteint un niveau élevé d'intensité, clairement un match de reprise avec son lot de déchet et de coupures. Les brivistes ont mis du temps à faire la différence mais elle est arrivée et les fins de match contre Bordeaux et Montpellier n'ont pas été reproduites. Brive reprend 7 points d'avance sur Perpignan avec 5 matchs à jouer. Sur ce week-end, le CAB a validé ce paragraphe de son contrat maintien. On passe au suivant.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Castres 76
2 Montpellier 74
 
11 Stade Français Paris 50
12 Brive 46
13 Perpignan 43
14 Biarritz 24
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Castres 10 29 Montpellier
Résultats Top 14