Brive doit s'améliorer sur ses temps forts, l'analyse du match
Publié le mardi 4 octobre 2022 à 06:00

Ce n'est que le début de saison et le marathon est encore long pour toutes les équipes. Cependant, obtenir des victoires rapidement permet d'obtenir des points et de la confiance. Face à Bayonne, Brive avait besoin de cette victoire même si elle n'est pas parfaite au final.

 

Les points positifs

La première période. Après un match inoffensif à Castres, Brive avait besoin de parfaitement entamé la partie face à Bayonne, surtout face à une équipe avec plusieurs changements par rapport à son équipe type. Le CAB n'a pas laissé le temps à l'Aviron de s'organiser et a frappé tout de suite avec un essai dès la deuxième minute. En quelques minutes, les supporters ont vu déjà plus de jeu que pendant les 80 minutes à Castres. Les bayonnais ont commis de nombreuses fautes de main, de nombreuses fautes et les brivistes ont consolidé leur avance au score (même si cela aurait pu être plus important). Pour clôturer cette belle première période, un essai sur contre qui vient récompenser une belle défense. Brive ne pouvait espérer mieux comme départ dans un match qui pouvait viter tourner au vinaigre. Quand l'adversaire est prenable, il faut savoir saisir les opportunités et mettre en place un plan de domination.

Les avants. On pourrait faire un paragraphe détaillé sur tout ce qui a été bien fait mais finalement, ça prendrait trop de temps ! Samedi, les avants ont réalisé un match incroyable et notamment en première période. On dit souvent que le rugby commence devant, commence en mêlée. Brive a donc débuté à cet endroit et quand les conditions sont humides, c'est parfait. Bayonne a vécu un calvaire en mêlée, a été pénalisé continuellement. Wesley Tapueluelu continue d'être la révélation de l'équipe en ce début de saison et Marcel Van Der Merwe monte en puissance. Quand vous êtes pilier et que vous avez des poutres comme Lucas Paulos et Julien Delannoy derrière vous, difficile de ne pas renverser votre adversaire. Même si les mauls ne sont pas encore parfaits, ils ont également fait du dégât. La touche a été propre, en contrant sa quantité habituelle de ballons. Dans le jeu, les "gros" ont fait le boulot, en permettant de mettre la charnière dans d'excellentes conditions pour orienter le jeu. Le paquet d'avants est durement touché par les blessures mais parvient malgré tout à être performant et séduisant sur le papier et sur le terrain.

 

Les points négatifs

La seconde période. Après une excellente première période, Brive est quelque peu retombé dans ses travers en seconde période. Comme la saison dernière, cela manque de vigeur et d'impact au retour des vestiaires. Il y a toujours un laps de temps d'une dizaine de minutes durant lequel Brive baisse en intensité et recule à l'impact. Bayonne en a profité en marquant un essai et ainsi annulant l'essai de Lobzhanidze. Peut être faudrait-il que les joueurs reviennent plutôt sur la pelouse et fassent un petit échauffement tonique pour remettre le moteur rapidement à température ? Si le milieu de la période permet au CAB de reprendre des couleurs, la fin de match gâche finalement ce qui a été accompli jusque là. N'ayant pas réussi à marquer un 4e essai, synonyme de bonus offensif, Brive a finalement laissé Bayonne dans le match. Et l'Aviron va faire parler son banc "titulaire", supérieur en puissance, pour d'abord marquer un premier essai puis un second qui permet d'arracher le bonus défensif à la sirène.

La non concrétisation des temps forts. Une semaine auparavant, Esteban Abadie signalait un point que Brive devait améliorer : être meilleur dans les moments clés d'une rencontre. Le match de Bayonne en est la parfaite illustration. Les avants ont totalement dominé Bayonne en première période. L'Aviron a même eu droit à une infériorité numérique de 10 minutes. Malgré tout cela, Brive ne possédait que 10 points d'avance avant l'essai de Lobzhanidze et même 15 au final à la pause. Brive n'a pas fait fructifier cette domination et surtout n'a pas réussi à marquer les essais que Bayonne marquera en seconde période. Après l'essai d'Arnold, Brive reprend de l'avance au score et se rapproche du bonus offensif. Là aussi, Brive ne parvient pas à se montrer décisif pour "tuer" la partie et décrocher une victoire bonifiée qui aurait concrétisé cette domination sans partage des avants. Que cela soit pour le maintien ou pour jouer plus haut dans le classement, Brive devra mieux concrétiser ses points forts et sa domination durant les rencontres. Sinon, il y aura des mauvaises surprises à la fin.

 

En conclusion

En panne de victoires depuis le début de la saison et notamment à domicile, Brive avait besoin de ce succès face à Bayonne. Les avants ont mis toute l'équipe dans l'avancée dès les premières actions de la rencontre et notamment la mêlée qui a été dévastatrice. Quand vos avants dominent, c'est plus facile de jouer derrière. Malheureusement, cette domination ne se fait pas trop ressentir au tableau d'affichage avec un "faible" écart compte tenu de la domination. Bayonne est resté en vie, a été proche de concéder le bonus offensif mais parvient à se rebeller pour arracher le bonus défensif à la sirène. Brive peut avoir des regrets sur la rencontre et sur la non concrétisation des temps forts. Brive laisse également un point à un concurrent direct, pas l'idéal dans le bilan des confrontations directes.

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 40
2 Stade Français Paris 32
 
13 Perpignan 18
14 Brive 13
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 12
Clermont 19 14 Montpellier
Bordeaux 33 13 Brive
Toulouse 34 13 Perpignan
Bayonne 19 7 Lyon
Stade Français Paris 27 14 La Rochelle
Castres 26 22 Pau
Toulon Racing 92
Résultats Top 14