Top 14 : Avant match CA Brive - Racing 92
Publié le samedi 29 octobre 2022 à 06:00

Cela ressemble déjà à un match charnière pour les deux équipes. Une victoire peut redonner de la confiance et surtout des points au CAB qui en a grandement besoin tandis que le Racing 92 peut enclencher une première série en cette fin de bloc. Il y a de l'enjeu entre deux équipes qui se cherchent.

Après un premier affrontement qui comptait pour du beurre, voici le premier match qui compte vraiment. Depuis ce match amical, pas mal de choses ont changé des deux côtés même si c'est du côté de Brive que cette saison est pour le moment un vrai cauchemar.

 

Bilan de la saison

Brive : 12e avec 11 points (2 victoires, 0 nul, 6 défaites)

Racing 92 : 8e avec 17 points (4 victoires, 0 nul, 4 défaites)

 

Même si vous êtes programmé pour le maintien, le jouer montre bien que votre équipe est en déficit de quelque chose et/ou a connu un gros creux dans la saison. Pour Brive, il y a un peu de tout et la saison s'annonce très galère. Cela a commencé avec un effectif réduit qui va l'être encore plus avec une cascade de blessures à mesure que les journées de championnat défilent. Les brivistes veulent bien lancer leur saison face à Lyon sauf que le LOU n'est pas de cet avis et s'impose en Corrèze. Déjà un peu dos au mur, le CAB se remet tout de suite en selle en allant s'imposer avec le bonus offensif s'il vous plait à Perpignan. C'est l'occasion d'enchainer mais si le match face à Montpellier est bien maitrisé, il est mal géré sur la fin et les erreurs individuelles coûtent cher. Il ne manque pas grand chose pour ramener un résultat de Castres mais ça y est, Brive débloque le compteur à domicile, face à Bayonne. Jusqu'à l'heure de jeu, tout se passe bien mais derrière, on ne passe pas loin de la catastrophe. La catastrophhe arrive à partir de la semaine suivant et se déroule en 3 actes (pour le moment) : Brive est balayé à Toulon 47-0, Brive est balayé face à Toulouse 45-7 et enfin Brive s'incline au Stade Français 27-0. L'attaque est entrée en hibernation, le staff a changé de visage (départ de Jeremy Davidson) après Toulouse et le CAB s'enfonce dans la crise. L'objectif maintien va être difficile à aller chercher. Pour le moment, Pau et Perpignan font moins bien que Brive mais jusqu'à quand ? Le CAB doit gagner et retrouver de la confiance car sinon le reste de la saison va être très longue à vivre et pas seulement en regardant les matchs des brivistes.

Comme à chaque saison, le Racing 92 est ambitieux même si pour le moment, cela ne se traduit pas trop dans les palmarès. La saison commence bien avec une victoire face à Castres, un CO qui menait 19-15 à l'heure de jeu. Sauf que les racingmen finissent parfaitement avec un essai à 2 minutes de la fin. La semaine suivante, les hommes de Laurent Travers (qui vit sa dernière saison sur le banc de l'équipe avant de prendre le poste de président du club) tombent chez l'autre club ciel et blanc, Bayonne. La première période a été bonne mais ce n'était pas le cas de la seconde période. Le rebond arrive face à Lyon après un bon chassé croisé entre les deux clubs en première période. Mais le Racing prend en charge le match et s'impose face à un concurrent direct pour la phase finale. Le club, cependant, boit la tasse à Toulouse en s'inclinant lourdement dans la Ville Rose. Si le Racing semble en difficulté à l'extérieur, il réagit bien du côté de La Rochelle. A la pause, le score est de 16 à 7 pour les visiteurs. Mais les rochelais vont revenir et inscrire 2 essais dans le dernier quart d'heure. A la sirène, Finn Russell passe la pénalité pour le bonus défensif. Un moindre mal mais surtout un bien meilleur visage que celui affiché à Toulouse. Le Racing 92 retrouve des couleurs dès qu'il joue dans son Arena avec des victoires face à Pau et Montpellier. Sauf qu'entre temps, il y a une défaite à Bordeaux qui intérroge. Si on suit la logique, le Racing 92 va s'incliner à Brive. Mais est ce que la logique est en vigueur dans le sport ? Pour viser haut et accomplir ses objectifs, le Racing 92 doit débloquer le compteur à l'extérieur et enclencher une série. Peut être le bon endroit pour le faire ?

 

Les hommes forts

Intéressant face à Toulouse, Daniel Brennan va chercher à augmenter sa production dans le jeu tout en restant solide en mêlée. Après plusieurs matchs d'absence, Vano Karkadze est de retour comme titulaire et va amener son dynamisme. Elle parait un peu émoussée mais la 3e ligne va devoir être au four et au moulin. Brive a besoin d'un Abraham Papali'i qui fait des différences en attaque. Dans le creux de la vague depuis un an, Enzo Hervé va connaitre une 2e titularisation cette saison et espère retrouver des sensations. Déterminante la saison dernière, la paire Guillaume Galletier - Setariki Tuicuvu n'a pas retrouvé son niveau passé. Pour retrouver une attaque, le CAB aura aussi besoin d'un Joris Jurand tranchant et propre dans ses prises de balle. Tandis qu'Oskar Rixen et Mesulame Kunavula vont amener de la puissance en sortie de banc, Léo Carbonneau et Mathis Ferte vont apporter leur insouciance et de la vitesse.

Arrivé de Nevers cet été, Janick Tarrit découvre le Top 14 mais s'est fait sa place au Racing avec une 9e feuille de match et une 4e titularisation pour le talonneur de 24 ans. Aux côtés du puissant Boris Palu, Fabien Sanconnie rejoue après près d'un an et demi de galère et surtout découvre un nouveau poste : celui de 2e ligne. La 3e ligne est complémentaire entre le sol pour Wenceslas Lauret, les airs pour Baptiste Chouzenoux et la puissance pour Anthime Hemery. Nolann Le Garrec garde un mauvais souvenir de Brive avec une blessure à l'épaule la saison dernière. Le jeune demi de mêlée voudra sûrement gommer ce moment. Il peut être à la fois fantastique comme très fantasque mais c'est ce qui fait Finn Russell. Cela va aller vite derrière pour le Racing avec Juan Imhoff, Christian Wade et Max Spring. S'il y a des espaces, ils vont faire mal à la défense du CAB.

 

Bilan et confrontations

Brive (à domicile) : DDVD

Lyon (27-31), Montpellier (26-31), Bayonne (25-22), Toulouse (7-45)

 

Racing 92 (à l'extérieur) : DDDD

Bayonne (31-25), Toulouse (37-10), La Rochelle (24-19), Bordeaux (29-17)

 

Chaque équipe a du mal dans son secteur : à domicile pour Brive et à l'extérieur pour le Racing 92. Qui arrivera à casser cette mauvaise série en ce début de saison ? Attention à ne pas payer ces points manquants en fin de saison.

Que se passe-t-il au Stadium cette saison ? On ne parle pas de l'affluence mais bien des résultats. 3 défaites en 4 matchs et une dernière (lourde) défaite qui a entrainé du changement dans le staff. Les jokers ont quasiment tous été épuisés. Le Racing 92 est à la recherche d'un premier match référence à l'extérieur car pour le moment, le bilan est maigre avec un petit bonus défensif récupéré.

Le Racing 92 est la bête noire du Stadium avec de nombreuses victoires obtenues en Corrèze. Si la saison dernière, cela avait tourné à l'avantage des brivistes, le Racing restait sur 3 victoires consécutives. Sur les 11 derniers matchs, le bilan est de 4 victoires de Brive, 1 nul et 6 victoires du Racing 92.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match CA Brive - Racing 92 (coup d'envoi à 17h, arbitre : Mr Pierre Brousset)

 

Pour Brive : 1 Brennan - 2 Karkadze - 3 Van Der Merwe - 4 Delannoy - 5 Paulos - 6 E.Abadie (Cap) - 7 Gué - 8 Papali'i - 9 Lobzhanidze - 10 Hervé - 11 Muller - 12 Galletier - 13 Tuicuvu - 14 Jurand - 15 Laranjeira

Remplaçants : 16 Matu'u - 17 Vanaï - 18 Rixen - 19 Kunavula - 20 Carbonneau - 21 Olding - 22 Ferte - 23 Ceccarelli

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Pour le Racing 92 : 1 Kolingar - 2 Tarrit - 3 Gomes Sa - 4 Palu - 5 Sanconnie - 6 Lauret - 7 Chouzenoux - 8 Hemery - 9 Le Garrec - 10 Russell - 11 Imhoff - 12 Chavancy (Cap) - 13 Saili - 14 Wade - 15 Spring

Remplaçants : 16 Chat - 17 Ben Arous - 18 Bresler - 19 Baudonne - 20 Gibert - 21 Tabuavou - 22 Gelant - 23 Nyakane

Absents : Woki et Fickou (sélection équipe de France), Le Roux (commotion), Grace (tendon d'Achille), Diallo (appendicite), Alo, Narisia, Kamikamica et Iribaren

 

Image : CA Brive

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Provence Rugby 95
2 Vannes 89
 
5 Dax 77
6 Brive 76
7 Nevers 75
 
13 Agen 61
14 Biarritz 53
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 34
Narbonne 19 20 Montauban
Grenoble 18 20 Montpellier
Résultats Top 14