Top 14 : Avant match CA Brive - Castres Olympique
Publié le samedi 13 mai 2023 à 06:00

C'est le baisser de rideau à domicile pour cette saison. La saison est mauvaise mais elle peut se terminer sur une note un peu moins mauvaise car Brive garde espoir d'accrocher in-extremis la place de barragiste. Le CAB s'est relancé et veut rester dans cette dynamique face à Castres.

Au moment où ils reviendront au vestiaire après l'échauffement, les brivistes sauront le résultat de la rencontre entre Perpignan et Toulouse. Si le leader venait à s'imposer, cela relancerait totalement la course à la 13e place. Dans le cas contraire, cela n'irait vraiment pas dans le sens du CAB.

 

Bilan de la saison

Brive : 14e avec 35 points (7 victoires, 0 nul, 17 défaites)

Castres : 11e avec 49 points (11 victoires, 1 nul, 12 défaites)

 

Dans deux-trois semaines, cette saison sera décortiquée pour savoir ce qui s'est passé et surtout comment l'équipe en est arrivée là. S'il est sûr que l'aspect blessure aura joué son rôle, il ne faudra pas oublier la saison dernière et le manque de solutions apportées pour éviter que cela se reproduise. Et malheureusement, cela s'est reproduit. Le premier bloc de 10 matchs est important pour bien lancer votre saison et Brive s'est planté sur ce bloc. Brive va pourtant l'emporter à Perpignan avec le bonus offensif dès la deuxième journée mais cette victoire ne sera jamais transformée à cause d'une incapacité à l'emporter à domicile. Il y aura bien le succès serré contre Bayonne mais cela sera le seul parmi les 6 réceptions au total sur le bloc. A quelques minutes près, Brive était tout proche d'aligner trois matchs de suite sans marquer le moindre point. Dans un contexte très défavorable, Jeremy Davidson est débarqué à la suite de la lourde défaite face à Toulouse. Mais l'inondation ne s'arrête pas et continue jusqu'à Noël. Tandis que Patrice Collazo vient d'être nommé, Brive se réveille et retrouve la recette du succès. Le CAB enchaine trois victoires, face à Clermont, à Lyon et face à Toulon. Les brivistes reprennent de la confiance et se disent qu'il y a moyen d'être appliqués lors de la phase retour. Mais la paix ne va pas durer car les défaites vont vite revenir. Les défaites à domicile font mal, à commencer par celle concédée face à Perpignan qui va se relancer par la même occasion. Brive s'enfonce dans une nouvelle crise, au bord de l'implosion. Les rumeurs de départs des uns et des autres émergent et l'avenir est très incertain. Mais il va se passer le même scénario qu'en décembre. Après 7 défaites de rang en championnat, Brive retrouve la victoire face à Pau. A trois journées de la fin, les joueurs veulent se convaincre que c'est possible de doubler sur le fil Perpignan. Face à un champion en titre en perdition, le CAB va s'imposer au delà du temps additionnel à Montpellier et revient à seulement 4 points de l'USAP. Il faudra un coup de main de Toulouse de toute façon (à Perpignan ou face à Brive) mais le CAB veut y croire jusqu'au bout. A l'issue de la saison, il sera temps de faire les comptes et de demander de vrais changements pour éviter que les deux dernières saisons se reproduisent. Mais ces changements sont-ils voulus par les têtes pensantes du club ?

Brive enchaine les membres de la dernière finale du Top 14 et les deux ne vont pas très bien. Castres a eu du mal à enchainer et créer des séries dans cette saison. A l'intersaison, il n'y a pas eu de révolution de palais, avec un recrutement venant de la Pro D2, et Castres reprend là où il s'est arrêté, espérant revivre une aussi belle saison. Le CO est irrégulier entre des défaites à l'extérieur et des victoires à domicile. Au coeur du premier bloc, Castres enchaine deux victoires mais c'était lors de deux matchs à domicile. Le bloc s'achève sur une défaite à Lyon. La reprise est très compliquée avec une très lourde défaite concédée à La Rochelle (53-7). Les castrais ne le savent pas encore mais ils sont en pleine tempête. Entre le championnat et la Champions Cup, les victoires seront rares. Il y aura celle face à Pau début décembre et celle face à Bordeaux fin janvier. A part ça ? Un nul concédé face au Racing 92 le 31 décembre. Pour le reste ? Des défaites encore et toujours. Si la Champions Cup n'est pas un objectif, celles concédées en Top 14 sont plus préoccupantes. Alors que Pierre Fabre n'a plus connu la défaite depuis bien longtemps, voilà que La Rochelle vient casser la série et l'emporter dans le Tarn. Face à son incapacité à gagner à l'extérieur et plus généralement prendre des bonus, Castres est sonné par cette défaite à domicile. Cette défaite aura des conséquences avec le départ de Pierre-Henry Broncan. Pour le remplacer, nul autre que Jeremy Davidson, débarqué par Brive durant l'automne. Si le baptême du feu est trop chaud à Bayonne (défaite 41-10), l'ancien joueur du CO va créer quelque chose autour de lui. En danger de plonger dans la zone rouge, Castres va relever la tête et enclencher (enfin) une série au meilleur moment de la saison. Les castrais profitent du calendrier avec trois réceptions en quatre journées pour redémarrer une invincibilité à domicile. Lyon s'incline en premier (première victoire depuis plus d'un mois) avant que le derby face à Toulouse soit bleu. Castres prend la revanche de la finale en allant l'emporter à Montpellier. Les castrais réalisent la passe de 4 en battant Toulon. Avec une bonne marge sur la zone rouge, Castres peut rêver à quelque chose de beau mais une grosse claque est reçue à Pau, stoppant l'enthousiasme naissant. S'il est toujours possible d'accrocher un top 8 synonyme de Champions Cup, Castres doit bien terminer sa saison et cela passe par une réaction à Brive avant de terminer face à Perpignan. Le CO sera un arbitre pour le maintien.

 

Les hommes forts

Brive va avoir besoin de la puissance de Lucas Paulos pour résister à la pression de la 2e ligne castraise très dense et lourde. Pour son peut être dernier match à domicile de sa carrière, Saïd Hirèche retrouve une place de titulaire qu'il avait perdu depuis quelques matchs. Si les conditions sont humides, sa science du jeu au sol va être utile. Il n'a pas mis longtemps avant de trouver ses marques mais Ross Moriarty est déjà une pièce importante de la 3e ligne avec un profil différent que ce qu'il y avait avant. S'il a plus d'espaces pour s'exprimer à l'arrière, Brive aura besoin du rythme de Mathis Ferté pour tenter de réveiller cette belle endormie qu'est la ligne de 3/4 du CAB. Pour aller chercher la victoire, Brive aura besoin du sang froid de Nicolas Sanchez comme cela a été le cas à Montpellier. Dans une saison très compliquée, Setareki Bituniyata doit redevenir le joueur décisif qui sait faire la différence balle en main.

Antoine Tichit a déjà laissé sa trace du côté de Castres même si les deux dernières saisons sont plus compliquées, le pilier reste toujours un solide joueur. Brendan Lebrun va effectuer son baptême du feu cette saison avec un premier match et première titularisation ce samedi. Tom Staniforth est l'homme de base du pack castrais, toujours sur le terrain et toujours titulaire (il a son clône de l'autre côté du terrain avec Esteban Abadie). Après une absence de 3 mois pour blessure, Mathieu Babillot était de retour à Pau et le capitaine du CO sera à surveiller dans le jeu au sol notamment. Jérémy Fernandez s'était blessé gravement au genou lors du match aller et il enchaine les matchs depuis son retour fin mars, passant même devant Santiago Arata. On a plus l'habitude de le voir évoluer au centre, en compagnie d'Adrea Cocagi, mais pour la 2e fois de la saison après un match en Ecosse avec les Fidji, Vilimoni Botitu va évoluer à l'ouverture. Ce sera un profil bien différent d'un 10 classique. Geoffrey Palis retrouve son premier poste, celui d'arrière, alors qu'il évolue ces dernières saisons plus à l'aile. Il cherchera à faire des différences grâce à ses relances.

 

Bilan et confrontations

Brive (à domicile) : DDVDDDVVDDDV

Lyon (27-31), Montpellier (26-31), Bayonne (25-22), Toulouse (7-45), Racing 92 (38-43), La Rochelle (17-19), Clermont (20-16), Toulon (26-17), Perpignan (22-24), Bordeaux (7-28), Stade Français (22-27), Pau (22-17)

 

Castres (à l'extérieur) : DDDDDDDDDDVD

Racing 92 (25-19), Bordeaux (33-12), Perpignan (14-10), Toulon (28-20), Lyon (26-20), La Rochelle (53-7), Toulouse (22-18), Stade Français (26-7), Clermont (41-26), Bayonne (41-10), Montpellier (19-28), Pau (40-3)

 

Les deux équipes ne sont pas à l'aise à domicile ou à l'extérieur cette saison. Brive peine à l'emporter dans son stade tandis que Castres peine pour ramener des points de ses déplacements. Finalement, rien d'étonnant de les voir dans le bas du classement.

Gagner à domicile est important dans n'importe quel championnat pour faire une bonne saison. Malheureusement, avec seulement 4 victoires en 12 matchs, le CAB affiche un bilan famélique au Stadium. Mais sa dernière victoire, face à Pau, crée une dynamique positive pour aller chercher l'impensable. Castres n'y arrive pas à l'extérieur avec 1 victoire et 2 bonus défensifs. La belle victoire à Montpellier a vite été effacée avec une lourde défaite à Pau.

Brive a l'avantage au moment de recevoir Castres au Stadium mais les scores sont relativement serrés, ce qui montre que cela peut tourner d'un côté comme de l'autre. Sur les 10 derniers matchs, Brive en a remporté 7 contre 3 pour Castres et les écarts moyens sont de 8,5 points sur ces 10 derniers matchs. La saison dernière, Brive l'avait emporté 28 à 12 tandis que l'année précédente, c'était Castres qui l'avait emporté sur le score de 33 à 28.

 

Voici la composition des deux équipes pour le match CA Brive - Castres (coup d'envoi à 17h, arbitre : Mr Pierre Brousset)

 

Pour Brive : 1 Brennan - 2 Matu'u - 3 Van Der Merwe - 4 Marais - 5 Paulos - 6 E.Abadie - 7 Hirèche (Cap) - 8 Moriarty - 9 Ferté - 10 Sanchez - 11 Bituniyata - 12 Lee - 13 Tuicuvu - 14 Bonneval - 15 Laranjeira

Remplaçants : 16 Karkadze - 17 Tapueluelu - 18 Delannoy - 19 Kunavula - 20 Bruni - 21 P.Abadie - 22 Raffy - 23 Ceccarelli

Absents : pour consulter l'état de l'infirmerie du CA Brive, n'hésitez pas à vous rendre dans l'onglet infirmerie

 

Pour Castres : 1 Tichit - 2 Lebrun - 3 Azar - 4 Vanverberghe - 5 Staniforth - 6 Babillot (Cap) - 7 De Crespigny - 8 Ardron - 9 Fernandez - 10 Botitu - 11 Raisuqe - 12 Cocagi - 13 Seguret - 14 Bouzerand - 15 Palis

Remplaçants : 16 Humbert - 17 Walcker - 18 Nakarawa - 19 Cope - 20 Delaporte - 21 Blanc - 22 Dumora - 23 Hounkpatin

Absents : Barlot (cervicales), Nakosi (main), Larregain (hanche), Laveau (tendon d'Achille), Guerrois (cheville), Zeghdar (ischios), Doubrère (pubalgie) et de Benedittis (dos)

 

Image : CA Brive

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Pro D2 Pts
1 Vannes 78
2 Béziers 76
 
7 Nevers 64
8 Brive 62
9 Colomiers 60
 
13 Soyaux-Angoulême 50
14 Biarritz 49
 
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 27
Provence Rugby 46 22 Mont de Marsan
Soyaux-Angoulême 22 12 Brive
Montauban 26 36 Vannes
Nevers 34 15 Colomiers
Aurillac 27 7 Béziers
Valence Romans 38 21 Agen
Dax 29 16 Rouen
Biarritz 19 46 Grenoble
Résultats Top 14