Le derby vu par Maxime Claux, l'analyste vidéo le plus cantalou de tous
Publié le vendredi 5 avril 2019 à 05:00

Maxime Claux nous parle de son retour en terre cantalienne avec le polo du CABCL

Il y a des derbys qui ont pour certaines personnes une saveur particulière. C'est le cas d'une personne qui est née à Aurillac et travaille à Brive. De plus, cette personne est l'analyste vidéo du club de toute une région, le CABCL. Comment va t'elle vivre le match de ce soir ?

C'est l'histoire d'un garçon (Maxime) qui est né dans le Cantal et plus précisemment à Aurillac - un cantalou pur souche - et d'un garçon (Mickaël) né à Brive la Gaillarde qui est devenu amoureux d'un club au soir d'un 17 novembre 1996 après la victoire du CAB sur les Scarlets de Llanelli pour son tout premier match au Stadium.

Un beau jour, ce dernier a dû partir pour aller travailler dans le Cantal. Il fit la rencontre de Maxime le cantalou par l'intermédiaire d'un lotois qui habite pas loin de l'usine Andros. Une personne accueillante avec un grand coeur et une grande gentillesse. Deux informaticiens qui parlaient rugby sur le parking du village d'entreprises de Tronquières. L'un bosse à Qualiac et l'autre à jeuxvideo.com. Le coujou chez les cantalous. En plus, Mickaël est tellement passionné de ce club, qu'il a lancé un site avec 2 autres développeurs et un autre passionné du CAB qui écrit à la perfection sur le sport.

Puis un beau jour, le cantalou passionné de rugby devient analyste vidéo au Stade Aurillacois son club de coeur. Il fait la connaissance de Jeremy Davidson qui l'emmène dans ses valises à Bordeaux. Puis, un matin, un SMS sur son téléphone. Le coujou qui prend des nouvelles tout en demandant :

Alors comme ça Davidson va venir à Brive ? J'espère qu'il continuera à t'emmener avec lui. Toi analyste vidéo chez les coujous (sourire)

C'est chose faite, voilà mon ami le cantalou avec le polo du CAB sur le dos. Personnellement, je trouve que le noir et blanc lui va bien mieux que le rouge et bleu.

Aujourd'hui, je tenais à lui accorder un petit entretien pour vous faire découvrir ce travailleur de l'ombre. D'une discussion de parking, on a transformé cela en interview.

Salut Max, il parait que tu es sûrement le plus cantalien de ce groupe, peux tu te présenter ?

Salut, en effet, je suis le seul je crois bien ! Même si pas mal de personnes au club sont passées par Aurillac j'en suis le seul natif. J'ai débuté le rugby au Stade Aurillacois à 6 ans et j'ai parcouru l'ensemble des catégories jusqu'en espoirs, j'ai fait un petit crochet par l'ASM lorsque j'étais étudiant en Reichel (j'ai d'ailleurs joué avec un ancien briviste, Lucas Pointud, à cette époque). Ensuite je suis parti du côté d'Arpajon (F2/3) et Saint-Cernin (F3) pour mes années séniors. A la suite d'une rencontre avec Jeremy et le départ de l'analyste vidéo à Aurillac, il m'a proposé de prendre la suite car j'avais un profil rugby/informatique qui correspondait aux besoins du club. J'y ai passé trois saisons avant de rejoindre l'UBB avec Jeremy qui cherchait un second analyste vidéo, c'était une super expérience, écourtée certes pour diverses raisons mais j'ai beaucoup appris l'an passé, cela a été mon choix de privilégier la continuité de travail avec Jeremy ici à Brive et quitter Bègles.

En quoi consiste ton travail d'analyste vidéo ?

Mon travail, je le partage avec Thierry Bosredon qui est au club depuis de nombreuses saisons. Il consiste à filmer les séances d'entraînements et les séquencer pour les remettre aux entraîneurs. Nous faisons la même chose pour les matchs, mais là nous récupérons directement les images produites par la TV et découpons le match en direct, en tribunes, afin de pouvoir revoir les séquences à la demande. Ensuite, nous faisons des statistiques et produisons des documents sur nos rencontres dès le lendemain. Nous travaillons aussi sur nos adversaires, l'objectif global de notre travail est de permettre aux coachs de disposer de tous les éléments vidéo et chiffrés pour qu'ils puissent aller à l'essentiel le plus rapidement possible : nous sommes là pour leur faire gagner du temps. Nous mettons aussi des éléments vidéo et des documents à disposition des joueurs, l'objectif est de collaborer le plus possible tout en restant à notre place : nous ne sommes pas entraîneurs ! Mais l'outil vidéo doit permettre à chacun de progresser.

On sent cette équipe de Brive beaucoup plus sereine depuis le début de la saison ? C'est un peu grâce à toi c'est ça ? (humour)

Oui, tout à fait, enfin quelqu'un qui le reconnaît ! (sourire) Non, je plaisante, la seule chose que j'essaie de faire au quotidien c'est de bien réaliser mon travail pour atteindre les objectifs de cette saison et répondre aux attentes et besoins des entraîneurs. Le rugby, c'est un collectif et je pense que chacun à son niveau est responsable des bons comme des mauvais résultats : il faut toujours savoir se remettre en question. Pour l'instant on est dans les clous, mais ce sera à la fin du championnat qu'on saura !

Comment juges tu le parcours de l'équipe ?

Globalement positif. On peut toujours faire mieux, mais avec un peu de recul on peut quand même constater qu'on est une équipe très régulière du championnat et qu'on est en progrès. Il y a eu beaucoup de changements au club depuis l'intersaison, à tous les niveaux. Les changements prennent du temps à produire leurs effets mais nous avons gagné à Nevers, certainement un tournant dans notre saison et sommes invaincus à domicile. Aussi, nous avons gagné trois matchs à l'extérieur et fait un nul à Biarritz, lors de nos défaites nous avons pris des bonus quasiment partout. Il faut poursuivre le travail et comme je l'ai dit, c'est à la fin du championnat qu'on pourra définitivement juger notre travail.

Es tu bien installé à Brive ?

Oui, je suis installé dans une sympathique petite maison proche du centre-ville avec ma femme, nous y sommes bien.

Finalement, hormis la neige, qu'est ce qui diffère Brive d'Aurillac ?

C'est vrai que les skis et une partie de luge de temps en temps me manquent surtout l'hiver, mais au final les deux villes se ressemblent dans leur taille et leur esprit rugby !

Toi qui est un cantalou, est ce qu'on t'appelle le coujou maintenant ?

Mes amis oui pour me chambrer !

Tu te rappelles à Aurillac quand tu me parlais du Stade Aurillacois et moi du CAB ? Qui aurait pu prédire cela ?

Oui c'est fou qu'on se soit connus à Aurillac, par un ami commun, la vie nous réserve pas mal de surprises ! Jamais je n'aurais pensé en faisant mes études d'informatique, passionné de rugby, arriver dans ce milieu et en faire mon métier actuel, quitter Aurillac du jour au lendemain pour Bordeaux puis finalement être au CAB : "il ne faut jamais dire jamais" et surtout vivre à fond les expériences qui nous sont offertes pour en tirer le meilleur et grandir !

Est ce que tu as goûté aux spécialités locales ? Même si ça ne remplace pas votre truffade.

Pas beaucoup encore, et pourtant j'ai la fourchette facile ! Mais j'ai tout de même passé la porte de quelques tables sympathiques et de commerces qui proposent de très bons produits.

Petit jeu questions réponses.
Plutôt Mique et petit salé ou truffade ?

Truffade sans l'ombre d'un doute, j'en mange une ce soir d'ailleurs, j'ai ramené de la tome il y a quelques jours...

Plutôt Gentiane Couderc ou plutôt liqueur de noix de la distillerie Denoix ?

Plutôt Gentiane Couderc

Plutôt entrecôte limousine ou entrecôte salers ?

Salers, encore et toujours !

Plutôt festival de rue à Aurillac ou plutôt Brive festival ?

Là je dirais les deux. Ce sont deux festivals très différents mais ce qui les rejoint, c'est que j'aime beaucoup les arts vivants, les arts du spectacle.

Plutôt Cardinal ou plutôt l'Hélios ?

Je ne sors pas beaucoup en boîte ! Je trouve les bars plus sympa.

Question piège plutôt Stade aurillacois ou CAB ? Attention l'ASM n'est pas un joker et c'est un terme à proscrire (humour)

A fond derrière le CAB bien entendu et supporter du Stade Aurillacois 28 journées sur 30 ! Mais il est évident que demain sera une journée particulière...

Comment vois tu le match de ce soir ?

Ce sera un match très difficile. Nous devons aller chercher nous-même l'une des deux premières places sans compter sur les autres résultats, et le Stade Aurillacois doit assurer son maintien. Jean Alric sera plein, il y aura ma famille en rouge et bleu et moi en noir et blanc, ce sera un grand match et je serai dans ma bulle.

 

Merci Maxime pour avoir répondu à notre petit questionnaire sur Allez Brive.

Evidemment, ce soir, il y aura une émotion particulière pour toi mon pote le cantalou qui retourne dans son stade. C'est sûrement la première fois où on sera tous les deux pour le CAB à Jean Alric.

 

Que le meilleur gagne !

Allez Brive !

 

Mickaël Delteil, Fondateur du site
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14