Il n'y a pas eu photo entre Brive et Bristol (0-36), le résumé du match
Publié le samedi 23 novembre 2019 à 06:00

C'était une belle affiche de prestige entre les vainqueurs de la première journée de Challenge Cup. Brive reçoit Bristol et entend bien poser des problèmes au leader du championnat anglais. Mais, cela s'est transformé en un long calvaire pour un CAB sans solutions.

Pour ce match, Brive remet quelques cadres sur le terrain en prévision du Top 14. Même chose pour Bristol qui vient également pour empocher une victoire bonifiée.

 

Première période : Bristol frappe fort et vite

Tandis que la pluie et le vent s'abattent sur le Stadium depuis l'échauffement des équipes, le vent du sud se transforme rapidement en vent venant du nord et plus précisément du sud-ouest de l'Angleterre. Contre le vent, Brive a de grosses difficultés à sortir de son camp. Bristol commence alors son siège des 22 brivistes. A la suite d'une touche dans les 22 brivistes, les anglais enchainent les temps de jeu et se rapprochent de la ligne. Après les tentatives des avants, c'est finalement l'ailier Toby Fricker qui efface plusieurs défenseurs brivistes pour marquer le premier essai en coin (0-7, 6'). Bristol ne cesse de se nourrir des approximations adverses pour mettre du volume du jeu, accélérer et mettre la pression sur une défense du CAB prise de vitesse. Brive est toujours dans son camp et la pression ne fait qu'augmenter. La défense, sur un nouveau mouvement adverse, se met à la faute. Callum Sheedy ajoute 3 points de plus (0-10, 12'). Brive n'est pas entré dans la partie et ça va désormais trop vite pour les brivistes. Bristol régale et joue comme à l'entrainement. La charnière habituellement titulaire donne une leçon. Sheedy mystifie la défense du CAB avant de servir Harry Randall qui plonge en solitaire au milieu des poteaux (0-17, 16'). C'est un récital que nous offrent le leader du championnat anglais. A la suite d'une faute dans un regroupement, Brive parvient à entrer (enfin) dans les 22 anglais. Mais piégé par le vent, Peniami Narisia n'assure pas son lancer qui n'est pas droit. Bristol remet la main sur le ballon et déploie son jeu d'attaque qui parvient à revenir dans les 22 brivistes mais il y a une faute de main (heureusement). Mais la mêlée briviste est sanctionnée. Tactique alors classique : pénaltouche, prise de balle, maul. La défense résiste mais se met à la faute. Bristol repart sur la même tactique et cette fois, ça marche, Piers O'Conor, le centre, marque en force derrière l'avancée de son pack (0-24, 25').

3 essais encaissés, 24 points, le tout en 25 minutes : début de match raté du CAB

 

La note est très salée mais finalement logique tant la domination de Bristol est claire et évidente. Après cet énorme orage qui s'est abattu sur la Corrèze, Brive tente de sortir la tête de l'eau. On utilise les avants qui progressent bien sur un maul et provoque la faute anglaise. Deuxième maul mais cette fois-ci, Brive se fait enterrer le ballon dans cette phase de jeu. Retour à la case départ. En cette fin de période, cela va quand même un peu mieux pour Brive qui tente de sauver l'honneur avant de revenir aux vestiaires. Brive remporte une nouvelle pénalité en mêlée et opte pour la pénaltouche. Derrière, les avants enchainent les charges, So'otala Fa'aso'o se rapproche et Peniami Narisia pense aplatir mais l'arbitre de la rencontre, Mr Evans, ne le juge pas comme ça et accorde une mêlée à 5 mètres. Nouvelle épreuve de force des brivistes qui sont de nouveau sur la ligne. Ca va bien finir par passer sauf ... que non, en-avant sur une dernière charge. Brive aurait mérité marquer un essai sur ce gros temps fort. Finalement, Bristol aura sorti les barbelés et regagne les vestiaires avec un net avantage, 24-0. Plus qu'un essai pour le bonus offensif.

 

Deuxième période : domination stérile de Brive

Avec le vent désormais en sa faveur, Brive tente de faire son retard et s'installe dans la moitié de terrain de Bristol. Mais les brivistes ne parviennet pas à mettre le volume de jeu suffisant pour déranger une défense de Bristol bien en place qui ne laisse rien passer. Surtout que le match entre dans un faux-rythme, haché continuellement par des séquences de mêlées interminables. Quand on n'est pas en train de faire une mêlée, il y a un peu de jeu mais les attaques de Brive manquent de tranchant et les brivistes ne parviennent pas à gagner la si-convoitée ligne d'avantage. Les changements se succèdent pour tenter de faire pencher la balance du bon côté mais ce soir, la mayonnaise ne prend pas du côté de Brive. Les brivistes ne parviennent pas à se procurer une occasion d'essai et au bout du compte, après une bonne vingtaine de minutes dans les 40 anglais, Brive lâche l'affaire et redonne invariablement le ballon à Bristol. Après cette longue séquence défensive, l'heure a sonné d'aller chercher ce bonus offensif. En une action, Bristol revient dans les 22 brivistes. Brive tente bien quelques plaquages rugueux pour évacuer leur frustration mais cela ne déboussole par une équipe anglaise sûre de sa force. Pour ne rien arranger, Seva Galala écope d'un carton jaune pour un plaquage au delà de la limite (65'). A la suite de la pénaltouche, Bristol s'organise autour d'un maul qui termine dans l'en-but. Will Capon offre le bonus offensif à son équipe (0-31, 71').

Venu pour cela, Bristol repart bien avec le bonus offensif

 

Les dernières minutes ne sont qu'un long calvaire pour les brivistes. Alors que le vent est tombé depuis plusieurs minutes et que la pluie a baissé d'intensité, Bristol tient le ballon dans ces dernières minutes. Le ballon circule bien, ça accélère dans les intervalles. Le plan de jeu est récité à merveille. Alors que les 3/4 anglais oublient de jouer un 2 contre 1, ce n'est que partie remise. Quelques temps plus tard, le 3e ligne Ed Holmes termine le travail en position d'ailier pour marquer le 5e et dernier essai de la partie (0-36, 80'). Brive a bien tenté de réagir en début de seconde période mais n'a jamais réussi à trouver de l'avancée et à enchainer. Bristol montre bien qu'il est un des favoris au titre cette saison.

 

Fiche technique

 

Brive : 1 carton jaune pour Galala (65')

1 Thompson-Stringer (19'-31', 52' Asieshvili) - 2 Narisia (45' Acquier) - 3 Johnston (52' Thomas) - 4 Marais (53' Uys) - 5 Lebas - 6 Abadie (55' Giorgadze) - 7 Voisin (Cap) - 8 Fa'aso'o - 9 Lobzhanidze (57' Delarue) - 10 Hervé (MT Abzhandadze) - 11 Buliruarua - 12 Dunbar (54' Galala) - 13 Lee - 14 Bituniyata - 15 Scholes

 

Bristol : 5 essais par Fricker (6'), Randall (16'), O'Conor (25'), Capon (71') et Holmes (80') ; 4 transformations (6', 16', 25', 71') et 1 pénalité (12') de Sheedy

1 Woolmore (57' Y.Thomas) - 2 Thacker (57' Capon) - 3 Lahiff (43' Thiede) - 4 Joyce - 5 Attwood - 6 Luatua (Cap) (71' Hawkins) - 7 D.Thomas (54' Holmes) - 8 Hamilton - 9 Randall (62' Stirzaker) - 10 Sheedy - 11 Fricker - 12 Bedlow - 13 O’Conor (71' Lloyd) - 14 Morahan (71' Powell) - 15 Protheroe

 

En bref

Bristol voulait le bonus offensif, venait pour ça et repart avec ça. Brive n'a presque jamais été en mesure de contrarier les plans anglais. Face au vent, Brive est confiné dans son camp et subit les assauts répétés de Bristol. Au bout de 25 minutes, le score est fait. Il y aura bien une réaction d'une demi-heure à cheval sur la mi-temps mais rien n'y fait : Brive ne marquera pas de points. Le CAB n'a pas offert le même visage qu'au Stade Français et c'est un peu inquiétant avant le match capital dimanche prochain face à ce même Stade Français en Top 14. Espérons une réaction et un contenu bien différent de la part des brivistes.

 

 

Retrouvez les photos de la rencontre entre Brive et Bristol dans l'album photos 

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Lyon 35
2 Bordeaux 34
 
7 La Rochelle 22
8 Brive 22
9 Pau 21
 
13 Agen 16
14 Stade Français Paris 10
Classement Top 14 complet
Résultats Journée 10
Racing 92 30 34 Bordeaux
Clermont Ferrand 30 13 Agen
La Rochelle 22 13 Castres
Pau 9 19 Toulon
Montpellier 33 8 Lyon
Brive 26 21 Stade Français Paris
Toulouse 45 10 Bayonne
Résultats Top 14