Top 14 Brive - Grenoble : le miracle briviste (23-22)
Publié le dimanche 8 janvier 2017 à 05:00

Affronter une équipe relégable n'est jamais évident et on peut assister à de grosses surprises. Ce samedi, Brive reçoit Grenoble et rien n'indique réellement ce qui va se passer pendant 80 minutes. Il y a des victoires méritées et il y a aussi des victoires imméritées.

Après une victoire très étriquée contre le FC Grenoble, les joueurs du CA Brive viennent saluer leur public qui a joué le rôle de 16e homme

Pour cette rencontre, Brive ne remplace que 2 joueurs par rapport au dernier match au Stade Français alors que Grenoble apporte plusieurs changements dans son XV pour tenter d'enclencher quelque chose.

Première période : mêlée, pénalité, 3 points

L'ancien briviste et désormais grenoblois Fabrice Estebanez avait prévenu : au bout de 5 minutes, on saura si on est dans le match ou pas. Brive attaque fort la rencontre et utilise la puissance de Sisa Koyamaibole pour avancer dans le camp grenoblois. La défense a du mal à la stopper et se met à la faute au sol devant les 22 mètres. Pour sa première tentative, Germain ne tremble pas et ouvre le score (3-0, 3'). Malgré cette ouverture du score, Grenoble veut réagir vite et se présente dans le camp briviste, tente de trouver des ouvertures par le jeu mais repart bredouille. Les deux équipes s'observent et rentrent dans un jeu de ping pong rugby, loin d'être du gout du public briviste. Le CAB ne parvient pas imposer son jeu offensif et se met à la merci des contres grenoblois. Après une première charge de Burotu, Koyamaibole perd le ballon au contact et le FCG va en profiter. Le ballon navigue jusqu'aux ailes. Estebanez sert Heguy qui fixe bien Namy avant de décaler Mignot. Après un jeu au pied, l'ailier grenoblois devance à la course Iribaren pour inscrire le premier essai de la rencontre (3-7, 17'). Coup de froid sur Amédée Domenech avec un Grenoble opportuniste mais plus joueur que Brive qui ne semble pas au mieux. Mais quand ça va mal à Brive, on s'oriente vers la mêlée. Déjà en difficulté à La Rochelle, Grenoble subit dans ce secteur et Dardet se met à la faute. Germain concrétise le travail de ses avants (6-7, 22'). Nouvel effort du pack briviste qui récupère une pénalité. Cela se transforme en pénaltouche sur la ligne des 22 mètres grenoblois. Malheureusement, Mr Marchat sanctionne le maul briviste. Le CAB pousse fort en mêlée. L'arbitre en profite pour faire passer un message aux premières lignes. Derrière, Brive fait à nouveau l'effort et récupère une nouvelle pénalité. 3e pénalité pour Germain qui fait repasser son équipe devant au score (9-7, 28'). La mêlée briviste tient à bout de bras le reste de l'équipe. A nouveau sanctionné, Dardet écope d'un carton jaune et de la ligne médiane, Gaëtan Germain fait parler sa puissance pour réussir une nouvelle pénalité (12-7, 31').

La première ligne du CA Brive composée de Karlen Asieshvili, François Da Ros et Damien Jourdan a réalisé une grosse performance dans le secteur de la mêlée contre le FC Grenoble

Un trio qui a posé de gros problèmes à Grenoble pendant la première mi-temps

 

Hauman se met à la faute sur un maul et offre à Grenoble une opportunité de revenir. Mais Bosch manque de puissance sur cette tentative depuis la ligne médiane (34'). Dominé en conquête, le FCG décide de passer par le jeu pour revenir au score. Grice trouve un trou dans la défense briviste et la formation iséroise se montre dangereuse et provoque la faute d'Hirèche. Malheureusement, Bosch ne convertit pas cette 2e tentative en quelques minutes (38'). Tout en puissance, Koyamaibole déchire le rideau défensif grenoblois et se retrouve mis au sol dans les 22 isérois. Le ballon arrive sur les ailes, Mignardi tente d'alerter Namy au pied mais la tentative est un peu longue et l'ailier briviste ne peut aplatir à l'intérieur de l'en-but. Juste avant la mi-temps, Brive récupère une nouvelle pénalité, pas sur mêlée mais sur une faute au sol. Face au soleil, Germain connait son premier échec de l'après midi et Brive mène à la pause face à Grenoble sur le score de 12 à 7.

 

Deuxième période : Brive dans les cordes mais toujours debout

Grenoble n'est pas mort et a encore toutes ses chances de remporter la rencontre. La 2e période va d'ailleurs commencer à son avantage. Immédiatement dans les 22 brivistes, Estebanez percute et veut servir Héguy mais il y a en-avant entre les 2 joueurs à quelques mètres de l'en-but. Belle occasion d'essai manquée mais attention, il y a une vidéo de demander. Ledevedec retient Héguy par le bras et se voit sanctionner d'un carton jaune (42'). Après une bonne prise de balle en touche, Grenoble forme un bon maul qui s'écroule dans l'en-but. Dans un premier temps accordé, Mr Marchat décide à juste titre de refuser l'essai car Da Ros empeche Alexandre d'aplatir. On repart sur une nouvelle pénaltouche, un nouveau maul et cette fois, c'est bon pour Grenoble qui inscrit son 2e essai, par Arnaud Héguy. 3e échec de suite pour Bosch qui vient de laisser 8 points au pied (12-12, 44'). Face à son ancienne équipe, Fabrice Estebanez fait mal et utilise sa puissance pour créer des brèches. Brive ne parvient pas à s'en sortir et cela commence à gronder dans les tribunes d'Amédée Domenech. Iribaren commet un en-avant en sortie d'une mêlée mais après un nouvel appel à la vidéo, Alexandre est sanctionné d'une faute d'anti-jeu. En difficulté, Brive peut compter sur Germain qui remet son équipe aux commandes de la rencontre (15-12, 49'). Mais Grenoble n'a pas dit son dernier mot et va utiliser le jeu pour refroidir encore plus le Stadium. Bras cassé à la suite d'une mêlée, Estebanez joue vite et met son équipe dans l'avancée. A hauteur, il sert McLeod qui casse le double plaquage d'Iribaren et Ugalde pour filer entre les poteaux. 3e essai de Grenoble qui non seulement repasse devant mais obtient à ce moment le bonus offensif (15-19, 53'). Voyant son équipe complètement à côté de ses pompes et incapable de produire quelque chose de bon depuis plusieurs matchs, le public briviste choisit la méthode forte : l'amicale des 100% coujou lance "on se fait chier, on se fait chier, on se fait chier" et c'est repris par l'ensemble de la tribune. Ce cri du cœur illustre un sentiment de plus en plus présent chez les supporters brivistes qui ne se reconnait plus dans le jeu pratiqué par son équipe. Les changements apportés dans les packs bénéficient à Grenoble qui remporte une pénalité sur mêlée. Pendant que Wisniewski se concentre et transforme cette pénalité qui offre 7 points d'avance à son équipe (15-22, 58'), le 16e homme briviste sort sa 2e carte de sa manche : après avoir tancé son équipe, il l'encourage et l'exhorte à ne rien lâcher jusqu'à la fin. Le moral en berne et le regard bas, les joueurs vont se servir de ces chants pour relever la tête. Enfin, Brive lance une attaque d'envergure et ça paie. Présent dans les 22 adverses, le CAB envoie Koyamaibole vers l'en-but. Il est stoppé par plusieurs défenseurs à quelques centimètres de l'en-but mais Mignardi parvient à sortir le ballon et à servir Fabien Sanconnie. Le jeune 3e ligne marque l'essai de l'orgueil. Derrière, Gaëtan Germain connait son 2e échec qui ne permet pas à Brive d'égaliser (20-22, 62').

Le jeune troisième ligne du CA Brive, Fabien Sanconnie, relance son équipe en marquant son premier essai en Top 14, juste quelques minutes après son entrée en jeu

Avec son essai, Fabien Sanconnie relance le CAB qui en avait bien besoin

 

Mais Grenoble repart de l'avant et se veut ambitieux. Alors qu'il obtient une pénalité tentable, le FCG choisit la pénaltouche à 5 mètres. Le maul avance bien mais Lapeyre arrache un ballon hyper important dans les bras d'Héguy. Malgré tout, Brive reste sous pression et se met à la faute. Brive est tout proche du carton jaune. D'habitude très adroit, Wisniewski manque une importante pénalité qui laisse le CAB dans la rencontre (71'). Un CAB qui peut compter sur un pack salvateur pour s'en sortir aujourd'hui. Nouvelle grosse poussée et Alexandre se fait sanctionner pour être rentré sur le côté du regroupement. Au contraire de Wisniewski, Germain ne tremble pas et Brive repasse devant (23-22, 75'). Tandis que Grenoble part à l'offensive pour se mettre en position de remporter la rencontre, Brive cherche à faire tourner l'horloge en multipliant les pick and go. Sur une dernière série de "cache ballon" à l'ombre de la tribune de l'Europe, le CAB sort le ballon en touche et remporte une victoire plus qu'étriquée face à une équipe de Grenoble qui aura montré beaucoup de cœur, de jeu mais qui s'incline d'un petit point 23-22.

 

Fiche technique

 

Brive : 1 essai Sanconnie (62') ; 6 pénalités (3', 22', 28', 31', 49', 75') Germain ; 1 carton jaune pour Ledevedec (42')

1 Asieshvili (41' Buys) - 2 Da Ros (55' Acquier) - 3 Jourdain (55' Toetu) - 4 Ledevedec (60' Sanconnie) - 5 Snyman (60' Méla) - 6 Hirèche (Cap) - 7 Hauman - 8 Koyamaibole - 9 Iribaren (55' Péjoine) - 10 Laranjeira (41' Ugalde) - 11 Namy - 12 Burotu - 13 Mignardi (72' Galala) - 14 Lapeyre - 15 Germain

 

Grenoble : 3 essais pour Mignot (17'), Héguy (44') et McLeod (53') ; 1 transformation de Bosch (17'), 1 transformation (53') et 1 pénalité (58') Wisniewski ; 1 carton jaune pour Dardet (31')

1 Dardet (41' Coulson) - 2 Héguy - 3 Edwards (75' Demaison) - 4 Roodt (53' Hayes) - 5 Capelli (75' Jolmes) - 6 Muldowney - 7 Alexandre - 8 Grice - 9 Saseras (52' McLeod) - 10 Bosch (52' Wisniewski) - 11 Mignot (35' à 40' Coulson) - 12 Estebanez - 13 Farrell - 14 Dupont - 15 Aplon (Cap)

 

En bref

Certaines fois, vous ne savez pas comment vous avez perdu une rencontre. Ce samedi, c'est le contraire. Grenoble méritait la victoire en ayant produit une prestation plus convaincante que celle du CAB. Un CAB qui a fait peine à voir pendant une bonne partie de la rencontre et cela depuis plusieurs rencontres. Le public gronde, râle mais sur cette rencontre, il a aussi exprimé son exaspération pour tenter de faire réagir ses joueurs. Des joueurs qui ont également reçu le soutien des supporters au plus fort de la tempête. Et comme par hasard, Brive a redressé la tête. S'appuyant sur une mêlée conquérante, le CAB a fait la différence au pied : 18 points pour Germain à 5/7 tandis que Bosch et Wisniewski marquaient 7 points à 3/7. Brive s'en sort bien et vient de recevoir un sacré avertissement. Les brivistes se doivent désormais de changer de visage et d'augmenter leur production sous peine de stagner dans le ventre mou du Top 14.

 

L'ouvreur du CA Brive, Thomas Laranjeira, se fait soigner à l'épaule au cours de la rencontre face au FC Grenoble  Saïd Hirèche, capitaine du CA Brive, et Gio Aplon, capitaine du FC Grenoble, s'entretiennent avec l'arbitre de la rencontre Cédric Marchat

Retrouvez les photos de la rencontre entre Brive et Grenoble dans notre album photos 

 

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14