Top 14 analyse Toulon - Brive : il y a danger
Publié le mardi 10 mars 2015 à 13:00

Avant de disputer une rencontre importante dans sa course au maintien en Top 14 contre le Racing, Brive rencontrait une autre grosse écurie du championnat, à savoir Toulon. A Mayol, les brivistes n'ont pas existé en première période et se retrouvent désormais sous pression en cette fin de championnat. L'heure est-elle grave ?

img-accroche-analyse-match-top14-toulon-brive 

Mayol attendait des brivistes décidés à s'étalonner contre une grosse équipe. Mais si Brive voulait gagner de la confiance avant un match clé contre le Racing, c'est manqué. Le RCT montre toute sa puissance en première période et s'en va glaner une victoire bonifiée. Brive revient avec des questions plein la tête.

Les points positifs

Autant le dire tout de suite, il y a peu de points positifs à ressortir de cette rencontre. Comme à La Rochelle, Brive a contrôlé le début de la rencontre et confisqué le ballon. S'installant dans le camp toulonnais, les brivistes parviennent à récupérer une pénalité (et à la transformer). Malheureusement, la suite s'est gâtée. Après l'orage toulonnais et la soufflante des coachs à la pause, le CAB est revenu avec d'autres intentions sur le terrain. Profitant d'un certain relachement varois, la seconde période a permis d'adoucir un peu la note salée de la rencontre (14-8 pour Toulon en 2e période). Le CAB parvient à inscrire un essai par Mafi et à se créer d'autres occasions (comme lors de cet enchainement entre Sanchou et Galala). Niveau joueurs, peu de satisfactions si ce n'est le bon match de Sisa Koyamaibole, présent en attaque et en défense. Saïd Hirèche et Kieran Murphy ont fait le job (12 plaquages réussis chacun) tout comme le banc qui a permis de stabiliser une mêlée en souffrance.

img-contenu-analyse-match-top14-toulon-brive-1 

Par sa puissance, Sisa Koyamaibole a émergé dans le brouillard briviste

Les points négatifs

Une première période manquée. Dans la semaine, Brive annonçait la couleur : le CAB venait avec des ambitions à Toulon. Après un bon début de rencontre, Brive a coulé face aux coups de butoir du RCT. Les duels sont perdus en défense, il y a un manque d’agressivité et de solutions. Dans cette période noire, un chiffre résume tout : 47 % de plaquages manqués !!! Sachant que la norme est de moins de 10 %, le RCT a su profiter des largesses défensives brivistes. A 20-3 à la pause, le match est plié et Toulon peut gérer à sa guise le reste de la rencontre. Lors des 7 dernières rencontres, Brive devra montrer un tout autre visage pour se maintenir en Top 14.

img-contenu-analyse-match-top14-toulon-brive-2

David Smith a pleinement bénéficié des largesses défensives du CAB

La mêlée. Où est passé ce point fort du pack corrézien ? Pendant de nombreuses saisons, Brive a fait plié nombre d'équipes grâce à sa mêlée. Mais depuis cette saison, ce secteur est en difficulté. Face à La Rochelle, les locaux ont gagné cette bataille. Une dizaine de jours plus tard, le pack varois a suivi le même chemin. Les fautes se sont enchainées et au bout du compte, le carton a sanctionné cette indiscipline. Il y a un vrai déséquilibre au niveau des avertissements : 8 cartons jaunes pour les piliers droits et aucun pour les piliers gauches. Sachant que c'est une phase collective, tous les avants ont leur part de responsabilité dans ces difficultés. Les solutions vont devoir être trouvées et vite car le Racing arrive dès samedi.

Sur la pente savonneuse. Pendant que Brive se rapproche de la zone rouge, les autres clubs tentent de s'en éloigner et mettent une grosse pression sur les épaules des brivistes. Et dire que la soirée de samedi aurait pu être bien pire. Lyon laisse échapper la victoire à Castres qui lui tendait les bras mais parvient cependant à revenir dans le Rhône avec un bonus défensif. Du même coup, Castres se relance complètement dans la course au maintien. Montpellier parvient à arracher le match nul à domicile contre La Rochelle. Des rochelais qui dépassent au classement les brivistes. Malgré leur défaite à Clermont, l'équipe bis bayonnaise a montré de belles qualités et a empêché Clermont de prendre le bonus offensif. Cependant, à l'heure de débuter les 7 dernières rencontres, Brive est dans le dur et en mauvaise posture. Si la mobilisation générale n'est pas encore déclarée, elle ne serait tardé. Car une défaite contre le Racing mettrait Brive au bord du précipice. Mais si le CAB parvient à remporter ses quatre dernières rencontres à Amédée-Domenech, le maintien ne sera pas loin d'être validé.

En conclusion

Ramener des points de Toulon s'annonçait déjà compliqué mais Brive avait décidé de ne pas faire l'impasse et d'envoyer une équipe proche de l'équipe-type. Mais le CAB est passé à côté de sa première période, laissant le RCT prendre les commandes de la rencontre et valider sa victoire. La deuxième période adoucit un peu la note mais la réalité est là et brutale : le CAB n'a plus qu'un point d'avance sur la zone de relégation et doit recevoir le Racing Métro 92 samedi. Un autre résultat que la victoire plongerait les brivistes dans le doute.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Racing 92 38 21 Stade Français Paris
Bordeaux 25 16 Clermont Ferrand
Résultats Top 14