Top 14 Toulon - Brive : le CAB reste en rade à Toulon
Publié le dimanche 8 mars 2015 à 05:00

Jouer à Mayol représente toujours quelque chose. En lutte pour le maintien, Brive se déplace à Toulon pour s'étalonner contre l'ogre européen du rugby tout en rêvant de réaliser un coup. Le RCT veut pour sa part rectifier le tir après son match à Bordeaux et confirmer sa place dans le trio de tête. La logique a-t-elle été respectée ? Réponse dans ce résumé.



img-accroche-resume-match-top14-toulon-brive

Aucune équipe n'a fait l'impasse sur cette rencontre. Toulon aligne ses forces vives et internationales pour remettre les points sur les i. Le CAB, avant de recevoir le Racing, vient se tester contre un des cadors du championnat avec son équipe (presque) type. Les conditions sont idéales, le Pilou-Pilou peut résonner.

Première période : à sens unique

Comme lors de la dernière journée et le déplacement à La Rochelle, Brive attaque fort et monopolise le ballon. Toulon ne peut que défendre face à une équipe briviste menaçante à l'approche des 22 varois. La pression défensive fait reculer l'attaque mais le CAB revient dans les 22 et obtient la première pénalité de la rencontre. Germain concrétise ce temps fort cabiste par une pénalité (0-3, 4'). Cela aura pour effet de faire entrer dans la rencontre le RCT. Sur sa première possession, il provoque la faute au sol de Brive. Mais au lieu de la tenter, le choix s'oriente vers une pénaltouche. Les avants tentent de forcer la décision mais la défense est hors-jeu au large. Cette fois-ci, on la tente du côté de Toulon. Sanchez égalise (3-3, 7'). Brive sait que la tâche s'annonce très compliquée mais les joueurs veulent tenter et ne rien regretter. Sur la 2e mêlée de la rencontre, Carl Hayman perd ses appuis sous la pression de Karlen Asieshvili. Devant la ligne médiane, Gaëtan Germain la tente mais manque d'un peu de précision pour remettre son équipe devant. Derrière, les équipes s'échangent les attaques sans trouver la faille. Jusqu'à un nouveau lancement de jeu. Tuisova affole la défense par ses crochets sur une aile et le jeu rebondit côté opposé. On vient de balayer la largeur du terrain, les avants participent aux transmissions, Chiocci sert David Smith qui éliminent les derniers défenseurs pour inscrire le premier essai de la rencontre (8-3, 19')

Petit à petit, la mainmise toulonnaise s'accentue et Brive est asphyxié. Les vagues rouges et noires reviennent sans cesse. La mêlée toulonnaise prend le dessus sur son homologue et les mêlées à 5 mètres se multiplient. Le carton jaune chauffe du côté de Brive mais c'est une autre sanction qui va arriver. Une mêlée parvient à se jouer, on fixe dans l'axe, ce qui provoque un surnombre face à Masilevu qui ne peut arrêter Juan Smith qui inscrit le 2e essai de son équipe (15-3, 26'). Le CAB est dans le rouge et Toulon impose une nouvelle séquence de mêlées à 5 mètres. Jourdain est dans le viseur de Mr Marchat et à force, la sanction tombe :  carton jaune pour le droitier briviste (31'). On continue d'insister sur le secteur de la mêlée et sur l'une d'elle exploitable, l'attaque balaie la défense pour trouver la faille. La balle arrive sur Smith qui, en puissance, échappe à Koyamaibole et Radikedike et inscrit un doublé (20-3, 34'). La mi-temps est bien longue à arriver pour des brivistes qui ont perdu le fil de la rencontre. Finalement, malgré une dernière occasion varoise, le score se fige jusqu'à la sirène.

Score à la pause : 20-3 pour Toulon. Malgré un bon début de match des brivistes, les toulonnais ont ensuite fait parler leur puissance et leur expérience. Dominateur en conquête (un carton jaune provoqué en mêlée), Toulon a inscrit 3 essais par les Smith (2 pour David, 1 pour Juan) et possède déjà le bonus. Le CAB va devoir montrer tout autre chose pour tenter d'exister dans cette rencontre.

Seconde période : du mieux ... insuffisant

Les murs du vestiaire visiteur ont tremblé, les entraineurs ayant peu gouté le manque d'intensité de leurs joueurs. Brive rentre donc avec d'autres intentions mais Toulon veut sécuriser son bonus offensif. Sur un ballon perdu par le RCT, Germain relance et slalome dans la défense. Le jeu est sur les 40 locaux et la défense se met à la faute. Voulant retrouver de la confiance et saisir la moindre occasion, on choisit la pénalité du côté de Brive. Germain transforme et Brive n'est plus qu'à ... 14 points (20-6, 48'). Les supporters brivistes aimeraient croire à une incroyable remontée mais leurs espoirs vont vite être douchés. Le CAB attaque mais se fait contrer. David Smith récupère l'offrande et s'amuse de la défense pour s'offrir un triplé (27-6, 52'). Toulon domine mais est moins précis dans les transmissions. Le CAB tente de réagir et d'adoucir la note mais malgré quelques fulgurances de Masilevu, la défense toulonnaise revient pour colmater les brèches. Sur l'une d'elles, Brive va s'y engouffrer. Sanchou combine avec Galala d'une superbe passe aveugle. Le jeune centre est stoppé dans les 22, le jeu rebondit mais Bezy se trompe dans le choix de jeu mais ça va revenir. Luafutu relève le ballon et sert Mafi à hauteur qui marque en solitaire malgré le retour d'Armitage (27-11, 64'). Les changements apportés en seconde période font du bien à Brive, spécialement en mêlée. Le pack briviste récupère quelques pénalités mais ne parvient pas à profiter de la baisse de tension du RCT. Un RCT maladroit et un peu trop facile qui se fait reprendre avec virulence par ses entraineurs Jacques Delmas et Pierre Mignoni. Le staff ne veut pas voir s'envoler le bonus offensif bêtement. Toulon se réveille de sa sieste passagère et verrouille définitivement le bonus. L'attaque investit les 22 mètres et à la suite de trois passes sur le pas, Smith dépose Radikedike et résiste au retour de Neveu pour inscrire un quadruplé (34-11, 76'). Jusqu'à la sirène, et même au-delà, le CAB va tenter d'inscrire un second essai mais un en-avant vient mettre fin au supplice briviste sur les bords de la Méditerranée.



Score final : 34-11 pour Toulon. Victoire bonifiée du RCT acquise grâce notamment à un quadruplé de David Smith, ovationné par Mayol. Un Mayol qui demande à ses dirigeants de garder l'ailier, en partance pour Castres. Mis à part le début de rencontre, Brive n'a pas existé et n'a pu combler la classe d'écart qu'il y a entre les deux équipes. Inquiétant à une semaine de recevoir le Racing.

En bref

Bien sûr, c'est un déplacement à Toulon. Bien sûr, Toulon aligne une vingtaine d'internationaux sur la feuille de match. Mais Brive a fait le choix d'aligner une équipe proche de l'équipe-type pour se jauger avant le Racing et pourquoi pas faire un coup. Mais ce souhait s'est vite heurté à la dure réalité du terrain. Le CAB se trouve dans une situation compliquée, n'a plus qu'un point d'avance sur Lyon (13e) et deux sur Castres (14e). Il reste 7 matchs à jouer pour assurer le maintien coûte que coûte. Et cela passe par une victoire impérative contre le Racing samedi. Une équipe qui n'a jamais connu la défaite contre Brive depuis sa remontée en Top 14 en 2009/2010.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Toulouse 81
2 La Rochelle 78
 
10 Montpellier 54
11 Brive 51
12 Bayonne 46
13 Pau 46
14 Agen 2
Classement Top 14 complet
Résultats Barrages
Racing 92 38 21 Stade Français Paris
Bordeaux 25 16 Clermont Ferrand
Résultats Top 14