Top 14 analyse Grenoble - Brive : ça va bien finir par tomber !
Publié le lundi 13 octobre 2014 à 13:00

La neuvième journée marque la fin du premier bloc du Top 14 et avec lui le début des coupes d'Europe. Avant de basculer en mode "Europe", le CAB se déplaçait à Grenoble avec la ferme intention de ne pas revenir bredouille comme une semaine auparavant. Ce premier objectif a été levé mais la malédiction est toujours en place. Retour sur ce match.

La défense du CA Brive tentent de repousser chaque attaque grenobloise 

La saison dernière, Brive avait arraché le nul à Grenoble en jouant à 14 pendant une heure à la suite du carton rouge reçu par Thomas Sanchou. Cette année, pas de carton rouge mais encore une victoire qui s'échappe de peu. Revenu à un point à la suite de l'essai de Jean-Baptiste Péjoine, Gaëtan Germain avait la victoire au bout du pied. La suite, on la connait.

Les points positifs

Malgré la victoire initiale contre La Rochelle, Brive a eu du mal dans ce premier bloc du championnat. Une série de 4 défaites en 5 matchs a rempli les têtes des brivistes d'incertitudes et de doute. La claque reçue contre Toulon a semble-t-il provoqué un électrochoc à l'intérieur du groupe. Depuis 3 matchs, le CAB va mieux et la qualité du jeu s'en ressent. Si pour l'instant, la qualité ne se retranscrit pas totalement en points, les joueurs se lâchent, se font plaisir et n'évoluent plus avec le frein à main. La situation actuelle au classement n'est pas la meilleure mais avec cet état d'esprit, la chance va finir par tourner du bon côté et le CAB a tout ce qu'il faut pour rester en Top 14 et remonter au classement.

Petit à petit, les points faibles du début de saison ne le sont plus. En premier lieu, c'est le jour et la nuit pour la discipline. Brive a reçu 11 jaunes et 1 rouge en six matchs. Sur les trois matchs suivants, seul Damien Jourdain a reçu un avertissement. Et encore car cela a été une non infériorité numérique car Julien Brugnaut l'a accompagné sur la touche au même moment. Il est quand même plus facile de faire un résultat et un bon match en jouant à 15 plutôt qu'à 14. La conquête va mieux aussi. La mêlée commence à se stabiliser et la touche redevient efficace. Difficile de dire que tel ou tel joueur en soit l'origine car c'est d'abord une réaction collective qui a entrainé ce changement. Mais deux joueurs ont apporté un plus : Pat Barnard et Thomas Acquier. De retour de blessure, le pilier sud-africain stabilise le côté droit de la mêlée et amène son expérience au huit de devant. On ne saura sûrement jamais si Guillaume Ribes a disputé ses matchs à 100 % mais Acquier s'est rapidement mis au niveau du Top 14. Précis dans ses lancers, dynamique en attaque et très bon plaqueur, l'ancien de Carcassonne montre qu'il est plus qu'un remplaçant et qu'en l'absence des deux talonneurs de la saison dernière (Ribes, Da Ros), il jouera un bon rôle dans le redressement de la conquête briviste.

Brive commence à retrouver sa mêlée depuis quelques matchs maintenant

La mêlée, comme la touche, retrouve son niveau de la saison dernière

Un autre secteur qui s'est transformé est l'attaque. Depuis 3 matchs, le jeu offensif retrouve son niveau de la saison dernière. Contre Bordeaux, le CAB inscrit 4 essais en une heure. Au Racing, c'est à nouveau 4 essais. Vendredi, Grenoble encaisse 3 essais. 11 essais en 3 matchs (dont 2 à l'extérieur), c'est plutôt pas mal et un homme est au centre de ce total : Benito Masilevu. L'ailier de poche fidjien commence à s'imposer à Brive et vient d'inscrire 4 essais dans ce bloc de 3 matchs. Ses appuis, sa vitesse font de gros dégâts dans les défenses adverses. La 3e ligne retrouve son niveau de la saison passée (même si on peut se demander si Waqaniburotu est à son aise en 2e ligne) et Sisa Koyamaibole redevient le perforateur de l'équipe. Au Racing, les habituels remplaçants se sont vus offrir une opportunité de montrer leurs qualités et ils l'ont saisi. Contre Bordeaux, le banc de touche briviste a eu du mal à endiguer la remontée bordelaise. Mais à Grenoble, les remplaçants ont offert un second souffle à l'équipe. Ils sont à la base de la remontée. Russlan Boukerou et Kieran Murphy sont impliqués sur le deuxième essai. Sans oublier Jean-Baptiste, habituel titulaire, qui inscrit "le presque" essai de la victoire. Brive a des individualités qui peuvent débloquer n'importe quelle situation mais c'est son collectif qui fera la différence sur le long terme.

 

Les points négatifs

La dernière victoire à l'extérieur du CAB en Top 14 commence à dater (le 24 février 2012 à Lyon sur le score de 22 à 9). Par contre, les exemples où Brive est passé tout près des 4 points sont légion : Bayonne, Bordeaux, Biarritz, Grenoble, Toulouse ... . Quand Brive veut se donner les moyens de s'imposer à l'extérieur, il peut le faire. Si la saison dernière, les clubs ont verrouillé les matchs à domicile, laissant très peu de victoires à l'extérieur, le jeu semble plus ouvert cette année. Ayant perdu déjà deux fois à domicile, les brivistes sont en retard par rapport aux standards de la saison dernière. Il manque 8 points au classement tout en ayant disputé un match de plus à domicile. L'objectif est d'obtenir 10 victoires. Il reste 17 journées pour en obtenir 7. Réalisable mais pas simple.

Si comme on l'a vu un peu plus haut, certains secteurs de jeu sont au vert, d'autres sont au rouge. La défense montre des signes inquiétants. Brive a du mal à garder son en-but inviolé, ce qui était quand même sa force la saison dernière. Cela a bien tenu pendant une heure contre Bordeaux avant de céder. Il y a eu 15 minutes de trou noir au Racing et le score s'est envolé, passant de 22-13 à 41-13. A Grenoble, le CAB avait globalement le match en main avant d'encaisser un terrible 17-0 en dix minutes. Si Brive veut s'en sortir, il va falloir retrouver la recette du mur infranchissable. Peut être que l'arrivée de la météo hivernale aidera à la retrouver. S'il y a bien un secteur en difficulté depuis le début, c'est le jeu au pied. On ne va pas parler des tirs aux buts car ça arrive à tous les buteurs de se manquer au moment décisif et puis vendredi les conditions étaient un peu spéciales (une position très difficile, les crampes, un arbitre un peu tatillon, un chrono qui s'écoule ...). On veut parler du jeu d'occupation. Brive se débarrasse trop facilement des ballons et offre beaucoup trop de possibilités de relance aux adversaires. La défense a juste le temps de reprendre une respiration que la nouvelle vague déferle. Les différents botteurs (Swanepoel, Laranjeira, Germain) ont la longueur et la précision pour mettre en difficulté l'arrière-garde adverse et permettre de créer un pressing efficace. Il ne reste plus qu'à le faire.

Avec un rebond favorable, Ratini piège ses deux compatriotes mais adversaires d'un jour Koyamaibole et Masilevu

Les mouches vont changer d'âne à la suite de ce duel 100% fidjien

Brive est sur une bonne phase en Top 14 alors qu'arrive la coupe d'Europe. Jeudi, le CAB se déplace à Gloucester avant de recevoir le vendredi suivant les Zèbres. Les brivistes ont pris l'habitude de faire une profonde rotation dans son effectif et d'offrir du temps de jeu à tout le monde y compris aux Espoirs. Les cadres de l'équipe se voient pour la plupart offrir du repos sur deux semaines (s'il n'y a pas de blessés à leurs postes). Mais tous les postes n'ont pas cette chance de profondeur comme le talonnage. Dans trois semaines, le Top 14 reprend ses droits avec une réception capitale pour Brive. Castres sera de visite à Amédée-Domenech. Il faut espérer que le Challenge ne coupe pas l'élan et les jambes des brivistes et qu'il n'ajoute pas des noms supplémentaires à l'infirmerie.

En conclusion

Les brivistes peuvent avoir des regrets sur ce match car la victoire était là, toute proche. Mais encore une fois à l'extérieur, elle s'est refusée à eux. Cependant, la défaite contre Toulon semble avoir réveillé ce CAB qui s'est depuis remis au travail et ça commence à porter ses fruits. La conquête, la discipline et l'attaque sont de retour. Et voilà qu'arrive la petite coupe d'Europe avec un déplacement à Gloucester. Un conseil : entretenez cette confiance, faites vous plaisir et revenez régénérer contre Castres dans 3 semaines.

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14