Top 14 Grenoble - Brive : le CAB continue sur la bonne voie
Publié le dimanche 12 octobre 2014 à 09:00

Fort d'une confiance retrouvée et se rappelant du match de la saison dernière, le CAB partait à Grenoble en quête d'un exploit. Joueurs, solidaires et ne voulant jamais renoncer, les brivistes passent tout près d'une première victoire à l'extérieur depuis belle lurette. Le point de bonus défensif est ramené en Corrèze mais est ce un bon ou mauvais résultat ?

Le capitaine du CAB, Arnaud Méla, tente de percer la défense de Grenoble 

Arnaud Méla

Nos remplaçants ont fait de grosses rentrées. Si on était vraiment passé devant, je ne suis pas sûr que Grenoble aurait eu les tripes pour revenir. On ne doit pas prendre le deuxième essai. C'est dans ma zone. On a manqué d'un peu de concentration, ils ont bien construit petit côté, ce que pas beaucoup d'équipes font.

Russlan Boukerou

On est passé près de l'exploit. Notre défense a été meilleure que la semaine dernière. À 20-10 à la mi-temps, on ne panique pas. On se dit qu'on ne doit pas revivre la même entame de seconde période que contre le Racing où on prend 20 points qui tuent le match. On aurait pu gagner, donc ce bonus est largement mérité.

Kieran Murphy

Riaan Swanepoel

Nicolas Godignon

On aurait pu gagner, mais on a été trop généreux, on a pris trop de points. C'est un match encourageant, mais on ne peut pas se satisfaire de ça. Le scénario du match nous a amené à faire du coaching très tôt, on avait besoin de sang frais. On a bien pris le jeu à notre compte dans les vingt dernières minutes. Je suis sûr que la vidéo va nous laisser encore plus de regrets.

Jonathan Wisniewski (ouvreur de Grenoble)

On est tombés sur une belle équipe. Il y a eu un rythme de fous, à la fin tout le monde avait des crampes. On était tous morts. Mais ce genre de matches est fédérateur au niveau de l'état d'esprit. En plus, le Championnat commence à se scinder en deux, et, avec cette victoire, on laisse quatre-cinq équipes derrière nous.

Fabrice Landreau (entraineur de Grenoble)

On s'est rendu le match difficile. Quand on mène 23-10, il fallait garder le ballon au lieu de gérer. Les Brivistes ont, eux, su le faire et ils ont créé du danger. On s'est trompés de système, ça a failli nous coûter cher.

Sylvain Begon (entraîneur des avants de Grenoble)

On a senti qu'on jouait avec le frein à main après la défaite à Castres (51-10), on manquait un peu de confiance. L'exploit de Ratini (un essai après un coup de pied à suivre long de 50 mètres) a fait basculer le match. Si nos jouueurs étaient fatigués ? Oui. On a rendu beaucoup de ballons au pied, peut-être parce qu'on n'avait pas d'essence dans le moteur. On sent qu'il est temps d'une coupure.

Propos recueillis par Jean Paul Cohade et sur lequipe.fr

 

Article rédigé par Rémi Brazon Google+

 

Rémi Brazon, Rédacteur
A lire aussi sur allezbriverugby
Classement Top 14 Pts
1 Montpellier 81
2 Racing 92 80
 
13 Oyonnax 39
14 Brive 36
Classement Top 14 complet
Résultats Finale
Oyonnax 10 22 Brive
Béziers 27 23 Vannes
Aurillac 16 17 Biarritz
Mont de Marsan 48 22 Bourg en Bresse
Bayonne 45 15 Massy
Carcassonne 33 24 Provence Rugby
Montauban 9 6 Nevers
Colomiers 15 8 Soyaux-Angoulême
Résultats Top 14